Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Culture & Société

Mon « 16 novembre 2014» : Merci n’est pas un vain mot!

JJJ-Douglas-Speech-FOH2010

Du monde réel au monde virtuel, vos souhaits me sont présentés à gogo sur les réseaux sociaux: emails, Inbox et mur de Facebook, les forums Whatsapp, Twitter, texto, coups de fil et que sais-je encore?

Dans un temps comme hier, j’ai dit à mon grand ami, Firmin Backer qui fête son « 17 novembre 2014 »: « Sais-tu que Internet va révolutionner le monde ? » C’était au vers les débuts de 1990. Je lui proposais que nous primes contrôle du cyber-univers, par anticipation de son succès et invasion. Mon grand bonheur, c’est que la semaine dernière, chez lui, à Washington, il me l’a rappelé. Je suis resté coi parce que même si je n’avais pas souhaité d’être comme un Bill Gates (Microsoft) mais « j’envie les inventeurs » de Facebook, Twitter, Thumblr, Flickr, Whatsapp, Instagram. Je ris et je comprends ce qui ce qui se passe car ma prédiction avec Backer fait un peu rêver le train des millions et des milliards de Silicon Valley à Havard, de MIT à votre écran jusqu’aux smartphones ayant plus dix fonctions : email, web, téléphone, camera photo, camera vidéo, yahoo mail, gmail, texto, facebook, skype, viber, hangouts, twitter, LinkedIn.

Je sable le champagne, toutefois, de voir cette transformation du monde. Firmin Backer est mon meilleur témoin car rares sont ceux qui me croiraient car dans le milieu Haïtien. Anticiper une révolution permet de la vivre dans le meilleur des cas.

Dans ce silence de savoir que le monde-Internet allait révolutionner la civilisation humaine, je suis devenu ce « JJJ » des réseaux sociaux, blogueur sur Twitter, le « célèbre » selon l’écrivain, littérateur et poète Pradel Henriquez. Pradel touye’m nèt ! Je ne m’y attendais pas.

Tout « célèbre JJJ » que je serais, aussi gentil soit mon ami Pradel, ma page de fans Facebook ne compte même pas 246 fans alors que d’autres stars regorgent des millions. Lady Gaga: 67,306, 940 de fans ; Barack Obama: 43, 591, 697 de fans. Là chez nous, un Laurent Lamothe chiffre 150, 482 fans et un Michel Martelly 161, 458 fans. Wyclef Jean : 815,575 de fans. La plupart des gens sur ma page personnelle de Facebook, je les connais. Moins de 2,000 friends ! Certains ne me connaissent que virtuellement. Réels ou virtuels, je les accueille toujours chaleureusement car Internet a été inventé pour rapprocher les êtres humains entre eux.

Tout « célèbre » que je serais, selon notre Pradel national, les souhaits de Joyeux anniversaire sur Facebook, je les reçois des amis qui m’ont connu à la naissance, l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte et surtout les dix dernières années de 2004 à 2014. De la Primature des périodes difficiles à la Condition Féminine des périodes moins difficiles, passant par Chief-Of-Party-USAID via cette firme floridienne « me devant mes émoluments et salaires depuis 2008», la PDG de ladite firme est brave et grave !

Ensuite de la République Démocratique du Congo à Kinshasa, puis les consultations privées, senior Conseiller à la Campagne de Mirlande Manigat, quelques deux mois à la NATCOM fin 2012, puis les Consultations en Communication avec Franck Ciné de la HAITEL depuis début 2013, je tiens terme ferme ! Et mes détracteurs perdent le sommeil. Je les ris souvent! Avant 2004 et Facebook, avant Twitter et Instagram, LinkedIn, mon anticipation dans ce dialogue intime avec Firmin Backer, anticipation que le monde numérique va révolutionner le monde. Aujourd’hui, nous y sommes !

Tout « célèbre » que je serais, tcha-tcha-amingo Pradel, la visibilité et présence sur les réseaux sociaux ont commencé par un mandat spécifique que Gérard Latortue m’a donné en aout 2005 dans son bureau: « La presse haïtienne ne te connait pas, ne t’en préoccupe pas trop, mais communique stratégiquement les informations de la Primature par Internet ». J’ai souri et je me suis dit : « Gadon koze ! Je vais communiquer au monde les actes de la Primature ». Et j’ai bombardé !

Ainsi, le parfait inconnu de la grande presse haïtienne en aout 2005 que j’étais, je me suis concentré derrière mes écrans de desktop et laptops pour faire l’invasion des écrans des compatriotes concernés par les emails, les photos et vidéos. Facebook n’était pas encore la référence de Com. Quand un homme de 71 ans en 2005 m’a transmis cette vision, faut-il croire que l’ancien Premier Ministre a compris mes forces dans le monde technologique?

Heureusement, je détiens les archives numériques des 27 mois de ces périodes difficiles. Ah, cela peut énerver les ennemis de la Transition quand je file la copie du Livre Blanc de 680 pages, les bribes de discours de l’ancien PM, les fichiers vidéos, audio, les décrets de la Reforme d’Etat, les photos de ceux ou celles qui ont fait antichambre chez le Premier Ministre dans la maison Oscar dal Rente à Musseau. Cette maison d’état aurait logé aujourd’hui un Conseiller International du PM Laurent Lamothe!

Mes archives font fâcher mais je m’en contrefous de taquiner, provoquer ou énerver les détracteurs de « JJJ ». Avec ça là, la « politique crée de vrais ennemis mais de faux amis » surtout que Gérard Latortue n’a pas un agenda de retour au pouvoir d’état.

L’expérience « Yaya Lolo » !

Marie-Laurence Jocelyn Lassègue est la Communication-même. Elle adore la perfection, s’impose toujours comme « la professeure », hait la médiocrité et peut regarder un papier pour dire « c’est quoi ça : la merde ou la super-merde » ! Entre Communication et Perfection, « Yaya Lolo », Grande Sœur est une école en elle-même ! Notre Lolo, solidaire-béton-goudron d’un « JJ » face aux féministes-extrémistes anti-homme! Je savais communiquer les activités du MCFDF comme consultant du Cabinet de la Ministre en TIC. Un jour, devant la commission de la Condition Féminine de la Chambre des Députés, un Député cracha à nos visages « Oh Minis Marie Laurence pa komunike ». Je pouvais constater les frustrations et sanglots du cœur de la Ministre alors que je savais que Lolo préparait régulièrement son bilan trimestriel, les communiquer dans les medias, le site Internet, par emails et co. J’ai compris que ce député ne savait même pas la signification de «@ » dans une adresse email.

De Kinshasa à Port-au-Prince, de 2010 à aujourd’hui, l’expérience durant ces quatre (4) dernières années, Facebook est devenu la référence en marketing Sociopolitique. Twitter est le point d’ancrage. Timide, suis-je sur Instagram? Durant les 4 dernières années, les donnes ont changé. Certains ont découvert un autre « JJJ » sur les autres sociaux.

Ce « JJJ » est sur les lèvres au Palais National et la Primature de Tèt-Kale, soit en « Ti Yvon Surpris », soit en un Max Baker, un @liberehaiti, un @Boyonews ou je ne sais plus. Ce « JJJ » qui a fait campagne ouvertement avec Mirlande Manigat, cette femme qui a gagné 31% à un premier tour face à 18 candidats en 2010. Le même score 31% de Mirlande au second tour en 2011. Cette femme dont on dit qui n’allait jamais dire « Félicitations à Martelly » mais ce que l’on ne sait pas : « JJJ » sait à quelle journaliste et à quelle date Mirlande Manigat a promis d’appeler Martelly pour concéder sa défaite. Oh Gaillot ! Oh Blan ! Oh drame !

Et quand j’écris sur Facebook que « Mirlande Manigat n’a pas gagné même quand elle n’a pas perdu », woy ! les détracteurs de « JJJ » ne savent pas ce que je sais. Hey, New York ! On dit quoi ! Ce qui m’amuse dans les interactions pour ou contre : « Chacun aimerait écrire des choses sans crainte d’être contredit mais oublie toujours que le lecteur qui lit a parfois des données différentes. »

Les deux dernières expériences. C’est la NATCOM et la HAITEL. La NATCOM est la fille maltraitée, méprisée de l’état Haïtien. J’ai été le Chef des Relations Publiques, Marketing et Communication durant 60 jours, fin 2012. Par les manipulations du pouvoir du Palais National à la Primature de Laurent Lamothe, les ressources humaines de la NATCOM m’ont limogé et écrit « cessation de contrat pour manque de performance ». Un bilan de « JJJ », stupéfiant de 60 jours, soit plus de 14 contrats dans les medias haïtiens. Cette publicité de NATCOM que j’ai conçue : « Youtube : http://youtu.be/stC7DJ9NFwc »  NATCOM, est cette richesse technologique que Digicel prendra des années encore à challenger. Heureux, le grand Gérald « Gégé » Duperval, Contrôleur financier de haute facture qui aide encore et toujours! Espérons qu’il y reste!

HAITEL, depuis notre humble contribution dès le mois de Janvier 2013, est le gros poisson requin dans la gorge de Michel Martelly et Laurent Lamothe.

Le Dossier-Haitel est dans les tribunaux locaux, nationaux et internationaux. Franck CINE, cet homme brisé mène son combat stratégiquement. La « Campagne de la Restitution de la HAITEL » depuis le début de 2013 tient ferme à la barre. Devant le juge Jack F. Weinstein, TELECO et HAITEL font les fers croisés. L’Etat Haïtien sera forcé de négocier. D’ailleurs, AT & T, depuis le 25 février 2014 fait tomber la bombe dans son programme : « World Connect Value », soit un (1) centime par minute. Les abus anti-HAITEL commencent à faire écho dans le monde des Télécoms.

J’ai lu tous les souhaits. Oui, tous les souhaits ! Je vous communique, à toutes et à tous, mon mot de remerciements.

J-J JOSEPH
Le 17 novembre 2014