Culture & Société

Les Abattoirs en Haiti : Sweet Mickey avait raison, ou fè saw vle nan ti peyi sa a. Tout voum se do

 

abatoire-haiti-valme

Allez dans n’importe quel marchée publique en Haïti pour acheter de la viande et pour sûr, il faudra gesticuler ses mains sur la viande pour chasser les mouches qui sont en train de pondre leurs œufs dessus.Etant déjà grave cette situation, même si vous allez au super market à air conditionné, rien ne vous garantit de la qualité de la viande car les abattoirs en Haïti ressemblent aux boucheries de l’enfer, vous n’avez qu’à imaginer ou regarder les photos et vous aurez une idée.

Vouloir manger un steak bleu en Haïti, c’est jouer à la roulette Russe ou pour sur vous allez perdre.

abatoire-haiti-valme-2Le cycle de vie de la mouche est composé de quatre stades : œuf, larve (appelée communément asticot dans notre cas), pupe, adulte ou imago. Les œufs sont pondus sur de la viande en décomposition, excréments d'animaux, fumier, ou dans des réserves d'eau stagnante — quoi que ce soit fournissant de la nourriture en quantité aux larves, généralement dans un endroit humide. Après 8 à 20 heures, les œufs éclosent et les mouches entrent dans leur stade d'asticot. Ils commencent à se nourrir de ce sur quoi l'œuf a été pondu, habituellement de la viande en décomposition. L'asticot se gorge de nourriture jusqu'à ce qu'il soit prêt à entrer dans le stade pupal, et à ce point l'asticot s'éloigne de la source de nourriture pour aller dans un endroit tout aussi humide. Le caster ou l’épine vinette représente la première étape de transformation de l’asticot en mouche. L’évolution se fera d’autant plus lentement que la température sera basse.

L'asticot est connu pour manger généralement de la chair en décomposition, les matières en putréfaction et les matières fécales. Par exemple, l'asticot de la mouche à merde, Scatophaga stercoraria, d'une taille pouvant atteindre environ 10 millimètres, qui se rencontre sur les bouses de vache, se développe en se nourrissant des larves d'autres insectes coprophages. Elle est donc carnassière.

Une exception au comportement nécrophage des asticots : les larves de la lucilie bouchère (Cochliomyia hominivorax) connue également sous le nom de mouche de Libye (bien qu'originaire d'Amérique centrale), se nourrissent exclusivement de matière vivante après que les œufs de celle-ci ont été pondus dans les plaies ouvertes ou atteintes cutanées suffisantes pour laisser la larve pénétrer dans les tissus. Inversement, les asticots de deux autres espèces de mouche ne consomment que la partie morte des plaies, en les aidant à cicatriser.

Là, je vous ai parlé des mouches, faites un peu de recherches sur les bactéries dans cette viande qui traine par terre avec des meutes de chiens avec des plaies purulente et des puces à coté et les employées qui toussent dessus…

Il est temps qu’on change tout dans ce pays et arrêter nos conneries ou TOUT VOOM SE DO…On n’est quand même pas tous des cochons et des irresponsables…

Et en disant ceci, il est temps qu’on arrête de se foutre de la gueule du monde et avoir des instances Etatiques responsables qui font leur travail…

Valme Georges
Source: https://www.facebook.com/georgesvalme/posts/10153939776566549

Les Dernieres Nouvelles