Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mar09192017

Last update07:31:59 PM

hugues-saint-fort-banner620x182

Hugues Saint-Fort a fait des études de lettres modernes et de linguistique aux Universités de Paris III Sorbonne Nouvelle et de Paris V René Descartes-Sorbonne d’où il a obtenu un Doctorat de linguistique. Il a enseigné la linguistique et/ou le français à l’ile Maurice, puis à Queens College, City College of New York, Kingsborough Community College.
 
Ses intérêts de recherche portent sur la création lexicale en créole haïtien, le phénomène des alternances genèse du créole haïtien  et l’évolution de la littérature haïtienne dans l’émigration nord-américaine
Qui est le professeur Hugues Saint-Fort?

Vie et mort de l’usage péjoratif de l’épithète « Africain »

price-marc-ainsi-parla-oncle-peinturePar  Hugues Saint-Fort --- Qu’est-il arrivé à l’apostrophe « Africain » perçue péjorativement dans la conscience collective de beaucoup de locuteurs haïtiens et dénoncée d’une manière véhémente par le docteur Jean Price-Mars dans son classique ouvrage « Ainsi parla l’oncle » (1928) [1973] ? Qualifie-t-on toujours en Haïti  d’ « Africain»,  tout  Haïtien principalement à peau noire foncée, aux « lèvres épaisses », et aux cheveux crépus, « cheve grenn », comme cela se faisait couramment dans les années 1960-70 ? J’insiste fortement qu'en faisant  cette description, je ne fais que présenter une constatation, sans faire de commentaires personnels et que ce n’est absolument  pas ma position sur cette question. Voici comment le célèbre intellectuel haïtien introduisit cette question : «…Quant à celui « d’Africain », il a toujours été, il est l’apostrophe la plus humiliante qui puisse être adressée à un Haïtien. A la rigueur, l’homme le plus distingué de ce pays aimerait mieux qu’on lui trouve quelque ressemblance avec un Esquimau, un Samoyède ou un Toungouze plutôt que de lui rappeler son ascendance guinéenne ou soudanaise. » (1973 : 45).

Lire la suite...

Douz kesyon nou te toujou anvi poze sou kreyòl, men nou pa te janm gen tan pou poze yo (Premye pati)

kreyol(Premye pati)

 Par    Hugues Saint-Fort                                                                       

K). Gen moun ki di piske lan peyi Lafrans, yo pale franse, lan peyi Itali, yo pale italyen, lan peyi Japon, yo pale japonè, …poukisa nou pa rele lang yo pale ann Ayiti, ayisyen ?

Lire la suite...

Le vieux nègre et le temple

Chers amis internautes,
 
J'ai le grand plaisir de partager avec vous une nouvelle écrite par M. Jean-Claude Icart intitulée "Le vieux nègre et le temple" La littérarité du texte est superbe mais surtout, les interprétations qu'on peut en faire sont presqu'infinies. Mais, nous savons que c'est le destin de tout grand texte littéraire de susciter différentes interprétations. Alors, bonne lecture de ce magnifique texte de M. Jean-Claude Icart.
 
Hugues Saint-Fort

À la mémoire de Gwo Jo Alexis

Lire la suite...

« De la poésie avant toute chose »

« De la poésie avant toute chose » (Verlaine)

Par  Hugues Saint-Fort --- Ceux qui pensent que la poésie n’a plus sa place dans nos sociétés surdimensionnées, hautement dominées par les technologies les plus pointues  ont dû peut-être se mordre les doigts samedi dernier 25 août à l’occasion de la manifestation culturelle mise sur pied par Régine Roumain et l’association « Haïti Cultural Exchange » qu’elle dirige à New York depuis trois ans environ. Régine – et je voudrais ici la remercier du fond du cœur pour cette soirée si captivante, si élégante – avait dénommé la manifestation « Pwezi ak Mizik anba Tonèl », titre hautement symbolique  pour  signifier  la résilience  de la musique et de la poésie capable de se nicher dans les endroits les plus inattendus même dans une société aussi technologiquement orientée que New York. Les dizaines de participants qui ont répondu à son appel ont prouvé que le monde de la poésie possède encore de longs et beaux jours devant lui, quoiqu’on en dise.

Lire la suite...

Qui est le Dr Hugues Saint-Fort?

 

hugue-saint-fort408
Prof Hugues Saint-Fort

Hugues Saint-Fort a fait des études de lettres modernes et de linguistique aux Universités de Paris III Sorbonne Nouvelle et de Paris V René Descartes-Sorbonne d’où il a obtenu un Doctorat de linguistique. Il a enseigné la linguistique et/ou le français à l’ile Maurice, puis à Queens College, City College of New York, Kingsborough Community College.

Ses intérêts de recherche portent sur la création lexicale en créole haïtien, le phénomène des alternances codiques en anglais/français-créole haïtien dans les communautés linguistiques haïtiennes, la genèse du créole haïtien  et l’évolution de la littérature haïtienne dans l’émigration nord-américaine.

Lire la suite...