Conseils de lecture et critiques de livres

Reponse sur le livre de Jared Diamond et la question de la langue créole haïtienne

how-society-choose-to-failPar Letitiah Sept -- Les considerations du Dr. St Fort sur la these de Jared Diamond en ce qui a trait a la situation Haitienne nous offrent des solutions plutot q'un simple contre argument: prendre le temps et l'opportunite de construire la langue plutot que de detruire la critique a la situation lingustique d'Haiti.

Lorsque j'ai vu livre de Jared Diamond, il y a quelques annees, je ne pouvais m'empecher de remarquer la manque de perspective que ce livre presente de l'histoire en general, sur le plan de luttes imperiales et  et de l'histoire Haitienne en particulier, a commencer par ses origines connues: periode ante 1492 a nos jours.

Il est deja discutable que l'on puisse s'agir ses visiteurs mais l'on peut dire qu'il est reellement difficile de choisir  ses envahisseurs.
Si l'on commence tout au debut, l'on decouvrira que les premiers habitants d'Haiti n'avaient aucun controle du choix de leurs visiteurs/envahisseurs (les europeens espagnols) et leurs methodes d'extinction (maladies contagieuses, esclavages).

Sur la meme lancee, le bebe Haiti n'avait aucun choix sur sa place geographique dans le monde. Ce que Jared Diamond reproche a Haiti, c'est le choc culturel, en cours, qu'il aurait pu eviter en passant silencieusement vers l'extinction: de 250 milles individus aux lendemains de 1804 a 10 millions eparpilles dans le monde en 2004, c'est un defi a l'extinction qui affligea les Tainos. L'on aurait pu analyser le cas historique de ces Tainos et personne ne concluerait jamais a l'echec. Pourquoi? Les morts ne comptent plus s'il n'y a pas des vivants pour les evoquer. Cependant, l'histoire actuelle d'Haiti evoque inevitablement celle des Tainos de l'Haiti originale. On ne peut pas analyser le present d'Haiti sans prendre son passe en compte.

On pourrait developper la theorie suivante:
Le cas d'Haiti presente tous les caracteristiques d'un empire qui essaie de s'etablir afin de creer un espace geographique, politique et culturel qui lui est propre.
Il arrive que cette culture se trouve en trajectoire de choc fontal avec d'autres empires qui essaient de d'etablir sur les ruines d'autres empires qui existaient ou qui sont en voie de disparition dans cet espace: Arrawaks, Caraibes, Taino, Maya, Inca, Azteques, Sioux, Iroquois, Mohawks, Chichino, Inuit, etc.

Dans le choc des empires, les solutions sont: la coexistance, l'adaptation, la consolidation, l'unification, l'assimilation, l'extinction.

Haiti n'est ni plus, ni moins que la tete de pont de l'Afrique Noire dans les Ameriques. Il est en parfait collision de course avec les autres entites imperiales de la place. Depuis 1804, l'empire Haitienne n'a ete ni absorbe, ni extinct, et continue plutot a s'elargir. Car ce que les experts des sciences sociales presentent comme un echec peuvent etre vus sous la forme d'un succes: l'augmentation de la population Haitienne. Car scientifiquement, tout systeme biologique qui arrive a se proliferer en depit des tentatives faites pour controller sa population est en plein succes: les bacteries, les forets, toutes les espaces animales, vegetales, et hybrides. L'extinction d'un sujet est un echec, au moins pour ce sujet et ceux qui ne sont pas contre sa survie. Voila pourquoi nous avons des listes d'especes en voie d'extinction que nous voulons sauver a tout prix.

L'histoire anthropologique a demontre que ce continent Americain a ete visite plus d'une fois par d'autres peuplades au cours des centaines de milliers d'annees de son existence. Une fois de plus, Haiti est le tete de pont de l'Afrique Noire dans les Ameriques. Haiti s'est battu par les armes et par tous les moyens pour tenir cette tete de pont en place, en depit des echecs ponctuels locaux et globaux.

Que Jared Diamond choisisse la Dominicanie comme sujet de comparaison n'etonne pas. La mission Haitienne est totalement differente de cette d'Haiti. La Dominicanie est un produit de cette mission Haitienne: Haiti injecta cette notion d'independance nationale a la societe Dominicaine dont l'hybridite sociale avait, pendant longtemps, cree une mentalite locale pas trop different des societes comme Cuba ou Porto-Rico du 19ieme siecle, c'est-a-dire, coloniale; dans le cas de Cuba, il a fallu une Revolution.
Quoi qu'on dise, quoi qu'on pense, Jean-Pierre Boyer a cree l'Armee Dominicaine et a fait comprendre aux Dominicains qu'ils doivent etre independante ou repondre a Haiti. C'est ce qu'ils firent. Les reactions d'une facette de la societe Dominicaine qui s'inclinaient mieux vers l'assimilation imperiale a ete observe en Haiti dans le livre "L'Ile a L'envers".

 Donc la situation Haitienne ne sera jamais analyse dans son contexte historique global par l'ideologie dominante. Elle sera plutot analyse dans des domaines localises et les arguments avances par les tenants de l'ideologie imperiale dominante seront tout simplement demanteles par des analyses comparatives avec d'autres societes presentant des caracteristiques similaires.

C'est ce que le Dr. St Fort vient de faire brillement lorsqu'il demantela l'argument linguistique de Professeur Diamond, en comparant la situation linguistique d'Haiti a celle des pays comme la Suede, la Norvege, la Finlande, l'Islande, etc...
Il aurait meme pu choisir comme contre-exemple, le Nicaragua qui partage la communaute de langage global avec l'Amerique Latine et l'Espagne Europeen, et cela n'empeche pas a sa population d'etre esclavagisee dans la sous-traitance par les Coreens du Sud qui parlent une langue et un systeme d'ecriture connu seulement des Coreens!

L. Sept
12 Aout 2012

Forum Tout-Haiti


PS: Les textes du Forum Tout Haïti sont présentés avec les fautes et coquilles habituelles : Si l’auteur du texte ou quelqu’un d’autres souhaite effectuer les corrections nous serions  ravis d’actualiser le texte corrigé.

 

A lire aussi: