Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Culture & Société

Pour Sony Esteus

sony esteus journaliste

Yon jeb fle
Tout koule
Pou zanmi’m sony
Ki deside pati
Anvan bajou kase
Anvan soley leve…

Lire la suite...

Marie Laurence JOCELYN LASSEGUE, 60 ans en couleur du Soleil !

marie laurence jocelyn lassegue jean junior joseph touthaiti

«Yaya Lolo » a vibré Le Villate à Pétion-Ville en son 1er mars, son 60ème anniversaire.

« Yaya Lolo », Grande sœur Lolo est phénoménale. Cette femme «révoltée » est un lexique riche et transversal : Les Cayes, Cavaillon, Kinshasa, Bruxelles, Paris, Port-au-Prince. Mes expériences avec Lolo se résument dans cette citation extraite des épisodes de « The Wonder Years (American television Series) »

Lire la suite...

Lettre ouverte duRNDDH et mise en garde Aux Membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP)

 

cep opont marie carmelle austin

Port-au-Prince, le 23 février 2015

 Aux Membres du

Conseil Electoral Provisoire (CEP)

En leurs Bureaux.-

 Lettre ouverte

Mesdames, Messieurs les Conseillers,

 Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) s'empresse de porter à votre plus haute attention une situation qui risque de saper les efforts que vous affirmez vouloir déployer pour la réalisation, à travers le pays, d'élections libres, honnêtes, démocratiques et

Lire la suite...

Rendez-vous à la Prochaine Catastrophe ?

carnaval 2015-funerailles11

Par Marvel Dandin --- La tragédie du lundi 16 février 2015 au Carnaval haïtien est loin d'être un simple accident. C'est le résultat du « Tout voum se do », du « Lese grennen », du « Mwen fè sa m pito. »

Laisser aller. Désordre. Anarchie. Imprévoyance. Manque de supervision. Non respect des règles de sécurité les plus élémentaires.

Lire la suite...

Il y a 50 ans : René Péan était fusillé

Rene Pean au poteau dexecution touthaiti René Péan: Stoïque, imperturbable, affichant son mépris à la face du peloton d’exécution ! Dédaigneux du commandant macoute Robert Cox

Au Champ de Mars du Cap-Haïtien

par Leslie Péan, 13 février 2015 ---  Je n’avais alors que 15 ans et j’ai d’abord cru à une plaisanterie de mauvais goût. Puis, au cours des heures qui ont suivi, j’ai compris qu’il venait de se passer quelque chose de très grave. Je ne reverrais plus mon oncle René. Cinquante ans ont passé, mais il ne s’écoule jamais un 16 février qui ne m’apporte une raison de penser à lui. Stoïque, imperturbable, affichant son mépris à la face du peloton d’exécution ! Dédaigneux du commandant macoute Robert Cox qui lui ficelait les bras au poteau. L’événement a jeté un voile de mutisme et une peur jamais dissipés dans la famille. Décision scandaleuse et expéditive, s’il en est. Accusation floue, fantaisiste et cynique : kamoken, loup-garou, auteur du meurtre d’un tonton-macoute. Allégations affirmées par le pouvoir, mais entachées de doutes dans l’opinion publique.

Lire la suite...