Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Diaspora

Succès de la retraite des militants Lavalas à New York et beaucoup de questions pour la direction du parti

retraite lavalas john joel new york touthaiti

Manhattan New York (Touthaiti.com) --- Démarrée timidement le samedi 2 Aout à l'auditorium du Franciscan Community Center de Manhattan à New York La retraite de la Coordination Inter State du 11ème Département composée de militants lavalas de 15 Etats des USA a fait salle comble le Dimanche 3 Aout avec la participation des officiels venus directement d'Haiti tels que les sénateurs John Joel Joseph, le sénateur Moise Jean Charles, du porte-parole de Forpak Rony Timothée. Des représentants du secteurs des droits de la personne et de la presse ont également été invités à intervenir à la retraite nous pouvons citer le représentant des prisonniers politiques Me Newton Saint Juste venu d'Haiti, Josue Renaud Président du New England Human Right Organization venu de Boston des représentants de la presse Edens Desbas Journaliste de Tout Haiti, Edwige Romulus directeur radio Tele louvri je Orlando, l'ancien consul de New York l'économiste Harry Fouché et Jude Joseph directeur de Radio Panou, la puissante station de radio de New York.

Thème de la retraite de Manhattan : « « ANN KONEKTE POU AYITI PA PERI » », paske SINN PA KONEKTE AYITI AP PERI TOUT BON VRE.

retraite lavalas new york newton thimothee touthaitiLes intervenants ont pris la parole sur les sujets suivants : Diaspora, Parlement et Démocratie, les dérives du régime Tèt Kale, le rôle des Journalistes haïtiens de la diaspora, la résolution de conflits au sein des organisations politiques, le rôle des militants politiques dans la crise actuelle, l’intégration de la diaspora dans la vie politique, sociale et économique d’Haïti, la situation des droits de l’Homme en Haïti et la mobilisation pour la libération des prisonniers politiques.

Il faut souligner que cette retraite s'est déroulée dans une conjoncture marquée par une division et des conflits larvés entre diverses factions du parti Fanmi Lavalas et les différentes bases ou ti fanmi qui ne voient pas d'un bon œil certaines prises de positions du comité central ayant à sa tête Maryse Narcisse qui selon certains participants n'a pas le charisme nécessaire pour mener à bon port la barque du parti de Jean Bertrand Aristide. La dissension a atteint un tel point qu'un communiqué du comité central en Haiti avait dénoncé la tenue de cette rencontre en diaspora.

retraite lavalas fabienne new york En dépit de tous ces obstacles la rencontre a bien eu lieu. Elle a été cordiale et bon enfant avec des récits qui expliquent et rappellent les hauts faits héroïques de certains militants face à la répression des militaires et surtout la résistance face aux deux coups d'état contre Aristide et surtout le dernier que les militants lavalas qualifient d'enlèvement. Les interventions étaient les unes plus intéressantes que les autres, l'Intervention du Senateur John Joel Joseph a retenu l'attention, le rescapé de cité soleil avec brio et cohérence a présenté la position du groupe des 6 et surtout montré la nécessité de l'unité autour du leader du parti. L'intervention de Me Newton a été émouvante quand il a présenté un tableau sombre de la condition des prisonniers politiques et de la lutte pour le respect du droit des haïtiens à s'exprimer sans pour cela se retrouver en prison. Le cas des frères Florestal a été évoqué de même que celui d'un policier qui est emprisonné parce qu'il a refusé de mentir contre Me Andre Michel. Me Newton, très applaudit, a fait remarquer que sa lutte va au delà d'un parti ou d'une tendance et qu'il est bien l'avocat des pauvres tournant en dérision ce que Michel Martelly pensait être une injure.

retraite lavalas maxi new york Aristide reste et demeure le symbole de l'unité du parti et ceux qui ont fait l'exploit de réunir tout ce beau monde à New York font appel à leur leader charismatique pour prôner l'unité au sein du mouvement car disent ils la division ne fait que jouer dans le sens des intérêts des ennemis du parti. Les lavalassiens de la diaspora ont aussi appelé au respect de la charte du parti pour la bonne marche de cette institution.

La vedette incontestée de la journée du 3 Aout a été Moise Jean Charles qui a été acclamé lors de son apparition et de sa prestation. La salle a vibré avec le sénateur et certains militants ont même déclaré qu'il ressemblait à Jean Bertrand Aristide dans sa jeunesse. Le sénateur avait refusé de rentrer dans la polémique de sa mise à l'écart par le comite central du parti. Il s'est réclamé de la mouvance lavalas et a déclaré que sa boussole est l'idéal du 16 Décembre ou les 3 roches du feu " Justice - Transparence et participation. Il a centré son intervention sur les grands enjeux auxquels fait face le peuple haïtien c'est a dire la bataille entre ceux qui veulent vendre le pays aux étrangers (Martelly-Lamohte ) et les patriotes comme lui qui luttent pour que cette richesse soit tuilée au profit du peuple haïtien.

Des questions importantes ont été soulevées dans les ateliers de réflexion notamment la question du respect de la charte du parti, de même qu'une explication sur les mécanismes à la base de la désignation de Maryse Narcisse comme candidat à la présidence alors que la question des élections présidentielles n'était même pas à l'ordre du jours dans le pays. La question de l'émergence de nouveaux leaders au sein du parti et de la mouvance en générale a été également posée. Ils comptent envoyer une délégation en Haiti pour soumettre leurs doléances à Jean Bertrand Aristide leader du parti qui rappelons le suivant la charte du parti ne peut être remplacé que s'il choisit de démissionner ou s'il est décédé.

Certains patriarches du parti ont demandé le retour à l'idéal fondateur du mouvement c'est a dire les 3 roches du feu ... Justice - Transparence - Participation et surtout le respect de la charte sous la bannière incontestée de Jean Bertrand Aristide.

Selon les Organisateurs d’autres retraites seront réalisées dans les 14 autres Etats des USA où vivent nos compatriotes et un Fond sera créé pour venir en aide aux parents et enfants des prisonniers politiques et pour intensifier la mobilisation pour obtenir leur libération sans condition.

Une importante délégation composée des haïtiens vivant dans plusieurs pays, spécialement Etats-Unis, France et Canada viendront sous peu visiter les prisonniers politiques du Régime Tèt Kale.

Ces militants politiques envisagent de contribuer à une grande campagne de mobilisation et de sensibilisation dans toutes les villes et sections communales du Pays pour informer la population des dérives du pouvoir Tèt Kale à la veille des élections.

Tout Haiti

A l’issue de la retraite une Résolution  a été adoptée voir ici la Résolution de New York