Diaspora

Position de l' HEVE/CHLA (diaspora) autour de la crise sociopolitique du pays

balaine

Date                :                       Vendredi 5 Décembre, 2014

De                   :                       Haïtiens Engagés Vivants à l’Etranger (HEVE)
                                               Concerned Haitians Living Abroad (CHLA)

A                     :                       S.E.M. Michel J. Martelly

                                                Laurent S. Lamothe, Premier Ministre.

                                                Duly Brutus MAE.

                        :                       François Guillaume II, Ministre des Haitiens Vivants à l’Étranger.

                       :                       Dieuseul Simon Desras, Président du Sénat Haitien.

                       :                     Jacques Stevenson Thimoléon, President de la Chambre des Députés.         

 

Aux                 :                       Membres de la Commission Consultative Présidentielle.

                                                Membres de l’Organisation du Clergé et de la Société Civile.

                                                Membres de la Table de Concertation et du Contentieux des

                                                Partis Politiques.

 

Copies             :                       Association Nationale des Médias Haitiens (ANMH).

                                                Aux membres du parlement haitien, du pouvoir judiciaire et à

                                                la comunauté haïtienne à travers le monde.

 

BCC                :                       Organisation des Etats-Unis et le Grand Corps.

 

Sujet                :                       Saisissez l’occasion (Carpe Diem!)

Les Haïtiens Engagés Vivants à l’Étranger ont suivi la situation politique avec intérêt et attention depuis 2010-2011. Depuis cette élection historique, la plupart d’entre nous a compris la difficulté du gouvernement après le séisme du 12 janvier 2010 qui a changé Haïti à jamais. Cependant, la reconstruction du pays avec une faible infrastructure politique était une tâche difficile pour le gouvernement.

 Par comparaison, le Président Americain Barack Obama et le Congrès Américain ont vécu une situation similaire durant l’élection de 2008. Collectivement, ils ont subi l’une des plus profondes récessions depuis la Grande Dépression des années 1920, deux guerres et un taux de chômage à la hausse sans issue et au-dessus de tout, la division politique. Autrement dit, Washington était et est toujours dysfonctionnel. Malgré tous ses dysfonctionnements, un aspect de l'échiquier politique n'a jamais été mis en doute : Des élections libres et équitables. Le premier mardi de Novembre de chaque année est en effet le jour des élections aux États-Unis et ce jour-là sous-tend l'essence du fonctionnement de la démocratie du peuple américain.

En dernière analyse, la date des élections ne devrait jamais être mise en doute, notamment en Haïti. Les investisseurs et les touristes abhorrent l'instabilité politique. Lorsque cet aspect particulier de notre politique rentre dans la balance, c’est un échec à tous les niveaux. Comment pouvons-nous être pris au sérieux et respectés par les autres nations si nous ne sommes pas capables d’organiser des élections libres à temps. Où donc est la source de ce problème? Est-ce un financement inadéquat ? Est-ce l’absence de consensus et de leadership institutionnel? Ou tout simplement nos règles électorales sont-elles désuètes?

Quelles que soient les réponses à ces questions fondamentales, certains principes démocratiques de base devraient être les pierres angulaires de toutes les élections.

 D’une seule voix, les membres de l'HEVE soutiennent les étapes suivantes pour aider à surmonter l’impasse politique et garantir des élections libres et équitables qui nous permettront d’avancer:

1. NOUS (HEVE) soutenons le dialogue et les négociations entre l'exécutif et la législative du gouvernement.

 2. NOUS (HEVE) pensons qu'un compromis politique, symbolique et patriotique est primordial avant le 12 Janvier pour tenir des élections générales en 2015 et éviter l’aggravation invétérée de la situation.

3. NOUS (HEVE) militons en faveur d'un gouvernement fonctionnel qui serait concentré sur l'amélioration de la vie de nos frères et sœurs. Ainsi, le pouvoir par décret ou actions exécutives n’est pas notre vision d’un gouvernement démocratique.

4. NOUS (HEVE) appuyons et supportons le bon déroulement et l’intégrité de tous les bulletins et les bureaux de vote.

5. NOUS (HEVE) soutenons le droit de tous les partis politiques à participer aux prochaines élections.

6. NOUS (HEVE) appuyons la notion d'une personne, une voix. Tous les citoyens haïtiens qui sont inscrits sur une liste électorale ne devraient pas être dissuadés sous aucune forme que ce soit de remplir leur droit constitutionnel.

Enfin, l’idée d’un financement par la communauté internationale des élections haïtiennes est tout à fait contraire à notre histoire, à notre avis, c’est inadéquat pour un pays qui se veut indépendant. Le sang de nos ancêtres coulera à jamais dans nos veines. Nous ne devrions pas être à la merci d'autres pays pour financer nos propres élections.


À cette fin, nous proposons ce qui suit:

  1. 1.La mise en place d’un fonds électoral pour nos futures élections.
  2. 2.La Portion des revenues ou des profits de l’initiative serait allouée au gouvernement Haitien pour des tâches spécifiques, y compris l’ E-Gouvernance, le Service de la Circulation, l’ Office National d’ Identification (ONI) qui serviront d’ une plateforme pour les inscriptions des électeurs.
  3. 3.Les Haïtiens Engagés Vivant à l’Étranger (HEVE) soutiennent pleinement l'idée d'avoir des représentants à tous les niveaux au sein du gouvernement haïtien (Le Sénat, Chambre basse, etc.)

 Les Haïtiens Engagés Vivant à l’Etranger (HEVE) sont prêts et disposés à travailler avec le gouvernement haïtien et la communauté haïtienne en général pour aider notre cher pays à traverser l’impasse politique actuelle et surtout proposer des solutions à long termes, afin de prévenir une impasse socio-politique récidive.

 

Cordialement,

Haïtiens Engagés Vivant à l’Etranger (HEVE)
Concerned Haitians Living Abroad (CHLA)