Economie

Présentation du rapport de l'enquête sur le détournement des fonds du Programme de Scolarisation universelle

gourdes-haitienneLe directeur de l'Unité de Lutte Contre la Corruption, Antoine Atouriste a présenté mardi un rapport de l'enquête sur le détournement des fonds du Programme de Scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO) à Port-de-Paix (nord-ouest).


Antoine Atouriste a fait savoir que le tiers du montant alloué à la réalisation dudit programme dans ce département ont été détournés par 6 agents de la fonction publique travaillant dans deux institutions dont le bureau régional du ministère de l'Education nationale.

Le principal  responsable de se scandale, Alcidonis Henry, directeur adjoint de l'éducation nationale, est en cavale depuis la découverte de son forfait alors que les 5 autres auteurs présumés de ce crime financier, sont écroués à Port-de-Paix.

M. Atouriste a aussi révélé que des adolescents ont été utilisés dans cette vaste opération de fraude et la plupart d'entre eux, puisque en cavale, n'ont pu participer aux examens du baccalauréat cette année.

Leurs noms ont été utilisés à titre de directeurs d'écoles bénéficiares du programme. Environ 65 milles chèques de 200 à 300 mille gourdes  ont été encaissés par ces jeunes, a fait savoir M. Atouriste.

Au départ, on pensait qu'il s'agissait de 4 millions de gourdes dilapidées mais en réalité il s'agit de près de 10 millions, a-t-il dit, soulignant qu'une bonne partie de ce montant a été confisquée alors qu'une autre partie a été utilisée dans des actes de blanchiment dans l'achat de biens meubles et immeubles.

Des dispositions sont en train d'être prises en vue de récupérer cet argent dont on a pu retrouver la trace, a-t-il dit.

Antoine Atouriste a par ailleurs confirmé que l'ensemble des ministres de l'actuel gouvernement, sauf un seul dont il n'a pas cité nommément, ainsi que le président et le chef du gouvernement, ont déjà fait la déclaration de leurs patrimoine.

Il s'agit, fait-il remarquer, d'une obligation de la constitution, précisant que tous les secrétaires d'Etat devraient bientôt remplir cette formalité

Source: AHP

Le directeur de l'Unité de Lutte Contre la Corruption, Antoine Atouriste a présenté mardi un rapport de l'enquête sur le détournement des fonds du Programme de Scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO) à Port-de-Paix (nord-ouest).

Antoine Atouriste a fait savoir que le tiers du montant alloué à la réalisation dudit programme dans ce département ont été détournés par 6 agents de la fonction publique travaillant dans deux institutions dont le bureau régional du ministère de l'Education nationale.

Le principal  responsable de se scandale, Alcidonis Henry, directeur adjoint de l'éducation nationale, est en cavale depuis la découverte de son forfait alors que les 5 autres auteurs présumés de ce crime financier, sont écroués à Port-de-Paix.

M. Atouriste a aussi révélé que des adolescents ont été utilisés dans cette vaste opération de fraude et la plupart d'entre eux, puisque en cavale, n'ont pu participer aux examens du baccalauréat cette année.

Leurs noms ont été utilisés à titre de directeurs d'écoles bénéficiares du programme. Environ 65 milles chèques de 200 à 300 mille gourdes  ont été encaissés par ces jeunes, a fait savoir M. Atouriste.

Au départ, on pensait qu'il s'agissait de 4 millions de gourdes dilapidées mais en réalité il s'agit de près de 10 millions, a-t-il dit, soulignant qu'une bonne partie de ce montant a été confisquée alors qu'une autre partie a été utilisée dans des actes de blanchiment dans l'achat de biens meubles et immeubles.

Des dispositions sont en train d'être prises en vue de récupérer cet argent dont on a pu retrouver la trace, a-t-il dit.

Antoine Atouriste a par ailleurs confirmé que l'ensemble des ministres de l'actuel gouvernement, sauf un seul dont il n'a pas cité nommément, ainsi que le président et le chef du gouvernement, ont déjà fait la déclaration de leurs patrimoine.

Il s'agit, fait-il remarquer, d'une obligation de la constitution, précisant que tous les secrétaires d'Etat devraient bientôt remplir cette formalité