Economie

Prix à la consommation: L’IPC accuse une hausse de 0,5% en mai 2012

inflation-haitiAu cours du mois de mai 2012, l’indice général des prix, en rythme mensuel, a augmenté de 0,5%. En glissement annuel, celui-ci a subi une hausse de 5,2% en passant de 191,8 à 201,6%. L’augmentation constatée au niveau du poste « Aménagement, Equipement et Entretien du Logement » a été la plus importante. La région « Reste Ouest » détient le triste record de la zone la plus chère pour ce mois de mai.

Selon le dernier bulletin publié par l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) l’indice des prix à la consommation a subi une hausse mensuelle de 0,5% pour le mois de mai en passant de 193,4 à 194,3. Par contre, le taux de croissance du niveau des prix est beaucoup plus significatif comparé à l’année antérieure. Celui-ci est estimé à 5,2% en passant de 191,8 à 201,6. Toujours, selon l’IHSI l’inflation moyenne d’octobre 2011 à mai 2012 se chiffre à 7,4%.

Tous les postes de consommation ont contribué à la hausse des prix à la consommation pour ce mois de mai dont « Alimentation, Boissons et Tabac » (0,3%), « Habillement, Tissus et Chaussures » (0,8%), « Loyer du Logement, Energie et Eau » (0,4%), « Aménagement et entretien du logement » (1,0%) « Santé » (0,4%), « Transport » (0,7%), « Loisirs, spectacles, enseignes et culture » (0,2%).

Cependant, celui de l’ « Aménagement, Equipement et Entretien du Logement », qui a cru de (1,0%), pour ce mois de mai, a été le plus important. Un tel comportement de cette fonction de consommation, est dû essentiellement, selon l’IHSI, à la progression de l’indice du prix des meubles de salon (3,5%), de la salle à manger (3,8%), du lit (5,3%), du matelas (3,4%), du réchaud artisanal (0,7%) et du salaire du personnel domestique (1,6%).

De plus, l’accroissement de l’IPC pour le mois de mai 2012 a été dopé par l’indice de « l’Alimentation, Boissons et Tabac ». L’augmentation de ce dernier est essentiellement liée à celle des produits tels que le riz (0,7%), millet (0,9%), mais en grain (1,7%), viande de bœuf (1,1%), viande de porc (1,4%), jambon (4,4%), poissons frais (1,2%), poissons séchés (3,4% en moyenne) et patate (0,4%).

Selon IHSI, si l’évolution à la hausse de l'indice de l’ « Habillement, Tissus et Chaussures » tient aux variations des prix du tissus (1,5%), de la chemise (1,1%), de la confection de vêtements (1,0%), des souliers et tennis (1,0%) et des sandales (1,5%) celle de l'indice du « Loyer du Logement, Energie et Eau » provient exclusivement du logement et du charbon de bois dont les prix ont crû de 0,6% respectivement.

Il convient de mentionner également que le comportement de l’indice des médicaments et des lunettes à verres correcteurs qui ont renchéri respectivement de 1,1% et 0,6% explique en grande partie la progression de l’indice de la santé tandis que celui du transport a été la résultante de l’augmentation de la voiture automobile (6,6%), de la bicyclette (2,7%) et de l’entretien des véhicule privés (1,1%).

Il y a lieu de faire savoir qu’au cours de la période allant de mars à mai 2012, l’indice général du prix des produits locaux a excédé celui des produits importés tel que le montre le graphique ci-dessus (Graphique 1). Du point de vue régional, il faut remarquer, dans ce bulletin de l’IHSI, que c’est au niveau de la région « Reste Ouest », incluant les départements du Sud-est et de l’Ouest outre l’Aire métropolitaine de Port-au-Prince, où on a enregistré la variation mensuelle du niveau de prix la plus forte, soit 0,9%, et celle la plus faible a été observée à l’aire métropolitaine de Port-au-Prince.

Pierre Ricardo Placide
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Source: Le Matin
Chart: index Mundi