Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim07212019

Last update02:05:30 AM

Economie

L'AGD a « repris le contrôle de tous les ports »


L’Administration générale des douanes (AGD) a repris le contrôle effectif de tous les ports ouverts aux commerces extérieurs – qu’ils soient maritimes, aéroportuaires et frontaliers –, a affirmé, mercredi, le directeur de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), Antoine Atouriste. « Les dépôts et parkings des douanes sont quasi remplis de produits saisis dans le cadre de la lutte contre la contrebande », s’est réjoui le colonel Atouriste, faisant office de coordonnateur du Comité interinstitutionnel de lutte contre la fraude fiscale, la contrebande douanière, le blanchiment d’argent et la corruption. Tous les importateurs, dit-il, sont obligés de payer conformément au code douanier depuis le lancement, il y a un mois, d’une vaste opération contre la contrebande et l’évasion fiscale lancée par le gouvernement.

Lire la suite...

La plus grande menace : l’économie ou l’environnement?

20 ans après le sommet de la Terre, la rencontre internationale Rio+20 n’augure rien qui vaille. Malgré la participation d’une centaine de chefs d’État, les bonnes intentions passées s’opposent à la présente crise économique.

L’environnement, le développement durable, c’est bien beau quand on a de l’argent. La priorité des gouvernements aujourd’hui : relancer la croissance, la consommation à tout prix. Les intérêts nationaux dominent.

Pendant ce temps, le réchauffement de la planète se poursuit. Le dernier rapport publié tous les 5 ans (GEO-5) par le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) est dévastateur.

Lire la suite...

Caracol à la loupe du New York Times

nytlogo379x64Par Roberson Alphonse - Le New York Times fouille, remue en publiant une enquête s'étendant de la genèse du projet jusqu'aux réalisations actuelles du parc industriel de Caracol. L'opportunité de le construire dans cette région non affectée par le séisme, les préoccupations écologiques minimisées par les instigateurs du projet et les démêlés de Sae-A avec des syndicalistes au Guatemala sont passés au crible dans ce papier de Deborah Sontag.

Lors de la première commémoration du tremblement de terre du 12 janvier 2010, le gouvernement haïtien avait lancé le processus d'expropriation de 366 fermiers sur des terres agricoles du Nord-Est afin de construire un nouveau parc industriel dans le pays. Ces fermiers n'avaient pas compris pourquoi les autorités voulaient construire des usines alors que la population mange difficilement. Cependant, les promesses de compensation avaient cousu la bouche à ces paysans, non victimes du tremblement de terre mais contraints de se déplacer. "On a observé, sans rien dire", selon Jean Louis Saint-Thomas, un vieux fermier. "Le gouvernement nous a payés pour que nous la bouclions", a-t-il ajouté, cité dans l'enquête de la journaliste Deborah Sontag publiée le 5 juillet 2012.

Lire la suite...

Les omissions du New York Times

Le président de la commission CTMO-HOPE, Henri-Claude Muller Poitevien s'est insurgé contre un article du new York Times

Par Roberson Alphone  --- L'article " Aide au relèvement là où le séisme n'a pas fait de dommages en Haïti" paru dans le New York Times du 5 juillet sous la plume de la journaliste Deborah Sontag a été vertement cirtiqué par Henri-Claude Muller Poitevien, président de la commission CTMO-Hope. Dans une tribune publiée par le Hufftington Post le 8 juillet 2012, Poitevien a dénoncé un "potrait sombre" et des "omissions" du quotidien new-yorkais "sur l'un des plus grands et plus ambitieux projets d'investissement en région de toute l'histoire d'Haïti". Dans un environnement où les succès d'Haïti sont présentés comme des échecs dans l'un des journaux de réputation mondiale, nous faisons face à une éternelle et difficile bataille afin de partager des faits sur les opportunités qu'on n'avait pas encore explorées, a-t-il expliqué.

Lire la suite...

Plus de 800 millions pour l’environnement

Le président de la République Michel Joseph Martelly a placé le dossier de l’environnement parmi les priorités de son quinquennat. Son nouveau chef de gouvernement, Laurent Lamothe, dans sa déclaration de politique générale s’est engagé à traduire en des termes concrets la promesse du chef de l’Etat en la matière. Le portefeuille dédié à ce ministère dans le projet de loi de finances 2012-2013 traduit-elle cette volonté ?

Lors de la présentation de sa politique générale aux parlementaires, le premier ministre Laurent Lamothe avait clairement mentionné que stopper la dégradation de l’environnement et procéder à sa restauration passent nécessairement par un investissement massif dans des actions concrètes de préservation. A travers le projet de loi de finances soumis au parlement haïtien la semaine dernière, il passe de la parole aux actes. Les fonds prévus pour le ministère de l’environnement dépassent largement ce qui lui a été accordé lors du dernier exercice fiscal. De 634 millions, 387 mille ,064 gourdes le montant prévu dans le projet de loi de finances passe à : 889 millions 168 milles 147 gourdes. Qu’il s’agisse du budget de fonctionnement ou d’investissement, les chiffres accusent une augmentation jugée considérable.

Lire la suite...

Les députés optent pour l’augmentation des fonds alloués aux différentes communes

parlement -oldLa commission Finance a rencontré ce mardi le Premier ministre Laurent Lamothe, accompagné de la ministre des Finances, Marie Carmelle Jean Marie, et de celle de la planification Josépha Gauthier.

Plus d’une cinquantaine de députés ont participé à cette rencontre spéciale déroulée autour de l’état d’avancement du budget 2011-2012 et le projet de loi de finance pour la nouvelle année fiscale.

Lire la suite...

Agriculture: les prix alimentaires mondiaux au plus bas depuis septembre 2010

Les prix alimentaires mondiaux ont connu en juin un troisième mois consécutif de baisse, reculant de 1,8% par rapport à mai, tombant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Les prix alimentaires mondiaux ont connu en juin un troisième mois consécutif de baisse, reculant de 1,8% par rapport à mai, tombant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Lire la suite...