Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Les Caraibes

Le ministre de l´agriculture dominicain se fourvoie

luis-ramon-ministre-dominicain-agricultureLuis Ramón Rodríguez, ministre de l´agriculture de la République Dominicaine

MICHELLE MEVS PORTES. Haïti -18 Janvier 2013. ----  La veille Luis Ramón Rodríguez, avait annoncé la reprise des exportations de produits aviaires vers Haïti  voir article de Tout Haiti: Reprise des exportations de poulets et œufs vers Haïti à partir de la République Dominicaine selon el National

Le lendemain: surprise, le publique interloqué apprend que le ministre de l´agriculture dominicain rectifie sans pourtant admettre sa bourde.

Rebondissement: le ministre dominicain de l´agriculture de la République Dominicaine reconnait par communiqué de presse, que l´interdiction d´importation à partir d´Haïti est encore "techniquement" en cours, alors qu´il avait annoncé le contraire.
Voir l'article du 7dias : http://www.7dias.com.do/economia/2014/01/17/i155911_ministro-agricultura-aclara-que-veda-haiti-sobre-huevos-pollos-esta-vigente.html#.Utm6gdLD9nJ

Pour se justifier le ministre dominicain se réfère à la visite d´une mission technique haïtienne en RD où elle est demeurée plusieurs jours collaborant avec la RD; ceci, à la suite de la visite faite à Port-au-Prince, mi- Juin 2013 par la contrepartie dominicaine.

Pour sa part, José del Castillo Saviñón, le Ministre du Commerce et de l´Industrie, s´en trouve dédouané, n´ayant aucune information sur la levée d´importation -exprime le ministre Rodríguez .

Le Ministre de l´agriculture avance le 17 Janvier, qu´un protocole sanitaire préparé de concert avec Haïti fait partie de l´agenda des "dialogues" bilatéraux en cours.

Serait-ce que la RD donne pour acquise la positon dominicaine ? Pourtant au niveau d´Haïti, il n´en est rien.

Et c´est justement le 17 Octobre, une rectification du secteur haïtien par la voix du secrétaire d'État à la production animale, l ´agronome Michel Chancy qu´il est dit qu´aucune importation de produits aviaires ne sera acceptée en Haïti en provenance de la République Dominicaines les normes sanitaires internationales requises par Haïti ne sont observées.

Nous apprenons de source haïtienne qu´il n´est que de se référer au nouveau protocole d'accord phytosanitaire, document déjà soumis en Juillet 2013 a la partie dominicaine qui se doit de la suivre.

Des permis d´importation des produits avicoles seront délivrés par Haïti a des fournisseurs qualifies une fois que le respect des normes par la RD offrent les garanties nécessaires informe Haïti.

La procédure exigée par Haïti serait-elle jugée excessive par la RD? Pourtant quand il s´agit de protéger la santé de la population, consommateur haïtiens, déjà sous risques cholera, le secteur haïtien ne baisse pas les bras et ceci est fort louable.

Il est toutefois à déplorer que le secteur informel du commerce frontalier en poulets et œufs fragilise la couverture sanitaire. Or la contrebande perdure encore...

Si la RD confirme que les fermes dominicaines ont toujours été libres de l´influenza aviaire pour sa part Haïti confirme qu´elle n´a jamais imposé d´"embargo" sur l´importation poulets et œufs mais exige légitimement un système de control sanitaire.

Le ministre dominicain faisait état dans sa première déclaration de possibilité d´investissements du secteur dominicain sur le territoire haïtien en production d´œufs et poulet. L´importance que représente ce marché d´approximativement 4 mil million d´œufs l´an est-elle une incitation suffisante pour les industriels dominicains? Dans ce contexte, faudrait savoir si le ministre de l´agriculture est sérieux ou pas?

Les producteurs dominicains pourront exporter vers Haïti aussitôt qu´ils auront remplis les conditions prévues. La balle est dans le camp dominicain.

Michelle Mevs Portes

  A Lire Aussi: