Les Caraibes

Danilo Medina justifie l'Arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle

danilo-medina

En réponse aux critiques formulées par les pays membres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) contre l'arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle sur les critères de nationalité, le président Danilo Medina a défendu ce mardi la souveraineté de la République dominicaine.

"Je n'accepte pas l'accusation selon laquelle l'Arrêt 168-13 est raciste, discriminatoire et qu'il viole les droits de l'homme", a déclaré le président dominicain lors de sa participation à Cuba au 3e Sommet de la Communauté d'États Latino-Américains et Caraïbes (CELAC), en présence de plusieurs chefs d'État de la région.

Citant une source proche du président Medina, le Listin Diario en ligne rapporte que la CARICOM avait voulu profiter de l'événement pour convaincre la CELAC d'émettre une résolution condamnant la République dominicaine pour cette décision de la Cour constitutionnelle.

Le 3e Sommet de la Communauté d'États Latino-Américains et Caraïbes (CELAC) s'est déroulé les 28 et 29 Janvier 2014 autour du thème « Lutte contre la faim, la pauvreté et les inégalités en Amérique Latine et dans les Caraïbes ».

Le Président Martelly y a conduit la délégation haïtienne qui a eu plusieurs rencontres de travail avec des personnalités et des Chefs d'État et de Gouvernement autour de dossiers d'intérêts communs.

Le 1er Sommet de la Communauté d'États Latino-Américains et Caraïbes a eu lieu à Caracas, Venezuela et le 2e à La Havane, Cuba.

La CELAC a été créée le 23 février 2010 lors du sommet du Groupe de Rio à Cancún, Mexique. Elle regroupe les 33 pays membres pays de l'hémisphère occidental, à l'exception du Canada et des États-Unis.

Cette instance politique multilatérale a pour objectif de permettre aux pays membres de se concerter en vue d'harmoniser, sur le long terme, leurs politiques publiques, condition indispensable de tout mouvement d'intégration.

HA/radio Métropole Haïti
Crédit photo : Dominicantoday

A Lire Aussi: