Les Caraibes

Le Cardinal Dominicain, déraillé, a ordonné de fermer la bouche du père Mario Serrano à cause de ses prises de position pour les dominicains d'origine haïtienne

mario-cerano-cardinal-jesus

Haïti-RD : "Qu'on ferme la gueule du Père Mario Serran" réclame en colère le Cardinal dominicain Lopéz Rodriguez

Par Smith Augustin* --- Le Cardinal dominicain Nicolás de Jesús López Rodríguez est apparu ce vendredi 7 février 2014 dans une vidéo où il ordonne au Père Provincial des Jésuites en République Dominicaine de "fermer la gueule du Père Mario Serrano".

Le Cardinal a fait cette déclaration en présence de près d'un millier de religieuses et de religieux réunis pour une rencontre pastorale à Santo Domingo.

Le cardinal ignorait que la cérémonie était filmée jusqu'à ce que la vidéo ait été publiée en premier lieu sur le site de Noticias sin, une chaine de télévision locale, puis rediffusée à grande échelle sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo rendue publique, le Cardinal a traité le Père Serrano de « sans honte » et de « gauchiste » parce qu'il défend entre autres les droits des victimes de la Sentence du Tribunal Constitutionnel au lieu de défendre les intérêts dominicains.

S'adressant au Supérieur des Jésuites sur le territoire dominicain, le Cardinal a ajouté : « Il faut qu'on me respecte dans ce pays bien que ce monsieur se prenne pour le Souverain Pontife. Je suis très dérangé ; moralement je n'accepte pas qu'un prêtre prenne l'habitue de débiter des bêtises en public. Ici se trouve le Supérieur des Jésuites. Dites-lui : fermez-la et point barre. Qui êtes-vous pour dire des bêtises partout où vous vous trouvez (...) »

Dans un entretien accordé le même jour au quotidien Hoy, le Père jésuite Mario Serrano, dit Moreno, a réagi sereinement pour dire qu'il préfère continuer de se concentrer sur les victimes plutôt que sur des déclarations. Par ailleurs, le Père Serrano a déclaré qu'il bénéficie continuellement de l'appui de sa communauté religieuse bien qu'il fasse l'objet depuis quelques temps de menaces de mort qui lui arrivent par voie téléphonique.

Il faut rappeler que le Cardinal a toujours très fièrement appuyé l'arrêt du Tribunal Constitutionnel et condamne généralement toutes les mesures favorables aux migrants haïtiens en République Dominicaine dont son désaccord avec le décret du Président dominicain Danilo Medina qui a prohibé dès sa publication le 17 janvier 2014 toute déportation massive des migrants haïtiens en situation irrégulière.

A l'instar de l'Etat dominicain appelé par l'arrêt TC/0168/13 à exterminer ses propres fils, l'Eglise Catholique dominicaine, devenue nationaliste et partisane par son guide national, assiste déjà à l'horrible spectacle du pasteur qui dévore ses propres brebis.

Voir la vidéo sur : http://www.noticiassin.com/2014/02/...

source: Alterpresse
*M.A.
Secrétaire Technique de N'ap Sove Ayiti (NAPSA)

 A Lire Aussi: