Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mer08212019

Last update12:57:33 AM

Actualités

Haiti mise en quarantaine, Martelly Lamothe en mode panique, Haiti fermée pour business

martelly-lamothe-accolade

Comme un château de carte c'est tout l'édifice sous lequel Michel Martelly et Laurent Lamothe avaient articulé leur politique économique qui vient de s'effondrer avec seulement trois petites notes adressées au public par les autorités américaines, canadiennes et surtout Yahoo-Voyage.

Le Travel Warning, une sorte de mise en garde aux voyageurs, publié par  Le State département Americain, suivi d'une note similaire des autorités canadiennes a  sonné le glas des projets pour  propulser Haiti sur le marché du tourisme international.

De son coté, Le site Yahoo-voyage un stop obligé pour tous ceux qui planifient un voyage à l'étranger a classé Haiti parmi les 10 destinations à éviter pour l'année 2013.

La note de protestation émise par la présidence en lieu et place d'une note formelle du ministère des affaires étrangères ne va rien changer. Elle n'est que pour la consommation locale.

Conséquences dévastatrices pour l'économie nationale et l'image du pays.

Les conséquences de ses Travel Warning sont dévastatrices pour l'économie haïtienne en général et pour les tentatives de redynamiser le secteur touristique en particulier. Maintenant, le prix des assurances pour les touristes, les investissements et pour l'établissement d'une entreprise en Haiti va décourager les touristes les plus téméraires et les investisseurs les plus audacieux.

Le projet de faire d'Haiti une destination touristique à court terme a été un vœu pieux quand on considère la compétition dans la région de la caraïbes et sur l'ile même. La république dominicaine compte 70,000 chambres d'hôtel alors que Haiti n'a pas encore atteint 3,000 chambres respectant les normes internationales. La région du nord n'a que 198 chambres d'hôtel plus ou moins. Aucune mesure spéciale n'a été mise en place pour encourager le développement touristique dans des pôles qui offrent naturellement des conditions favorables.

Les choix des 'investissements attestent d'une absence de vision caractérielle de ce gouvernement qui investit beaucoup plus dans la propagande que dans la mise en place des infrastructures sérieuses destinées d'abord à desservir la population et qui du même coup serviraient les touristes ou les visiteurs.

Santé- Haiti incapable de répondre à des cas de traumatisme

Jusqu'à l'inauguration du centre hospitalier de Paul Farmer dans le plateau centrale il n'y avait pas un centre de traumatismes bien équipé en Haiti pouvant répondre à un cas d'urgence pour des touristes en visite dans la capitale par exemple.

Les conditions sanitaires sont désastreuses, Le cholera n'a pas été contenu d'après la note du département d'état américain. De plus, il n'y a aucun projet a terme pour l'éradiquer.

Haiti est incapable de gérer ses fatras ou déchets solides

Des détritus font partie du paysage quotidien dans nos principales agglomérations. Les villes sont sales et les touristes soucieux de leur état de santé ne vont pas s'aventurer dans cette situation généralisée d'insalubrité.

800 cas d'assassinat recensés en 2012

Au niveau sécuritaire il y a eu 800 cas recensés d'assassinat en Haiti selon le POHDH, sans compter des policiers qui sont abattus en pleine rue, des membres du gouvernement accusés de crime sont relâchés sans autre forme de procès. Deux citoyens américains ont été assassinés selon le département d'état américain. Le kidnapping est endémique et n'épargne personne, il n'a pas de préjugés de couleurs, races, sexes ou nationalités.

Quelles leçons a tiré de cette mise en quarantaine

Au delà de ces considérations si évidentes, mais qui aujourd'hui échappent à Michel Martelly qui pourtant les critiquaient quand il n'était pas au pouvoir, il y a des leçons a tiré pour l'après l'ère Tete Kale.

L'une des leçons a tiré de cette affaire est le fait qu'un seul communiqué peut tout chambarder lorsque les projets de développement du pays sont essentiellement axés sur des éléments externes sur lesquels nous n'avons aucun contrôle.

La sous-traitance et le tourisme ne peuvent pas à eux seuls aider au démarrage économique du pays lorsque nous négligeons la création d'une véritable industrie nationale basée sur l'agro-industrie et des industries de substitution aux importations.

La mise en place de banques de développement agricole et de banques de développement industriel pour rendre le crédit accessible pour le développement des PME est une condition sine qua non pour le démarrage économique du pays.Ces mesures minimales permettraient de mettre la population au travail et de diminuer la dépendance alimentaire et financière quasi-totale du pays.

Sans projet, sans programme et sans vision Michel Martelly a joué au Poker avec l'avenir d'Haiti et nous avons perdu ! Haiti has been closed for business

Tout Haiti,

A Lire Aussi: