Actualités

Dossier blanchiment des avoirs de la drogue par Martelly et Lamothe: Invitation au Parquet pour Me. Newton Louis St Juste

 

martelly-blanchiment-drogue Dossier Martelly/ Lamothe : Commission d’enquête parlementaire et invitation au Parquet

 

Suite à la dénonciation faite par le citoyen Newton Louis ST JUSTE au Parquet de Port-au-Prince en date du 2 avril 2013 contre les citoyens Michel Joseph MARTELLY et Laurent Salvador LAMOTHE, actuellement Président et Premier Ministre d’Haïti, le Député Arnel BELIZAIRE déposera ce lundi 8 avril 2013 une requête au Bureau de la Chambre basse pour solliciter la création d’une Commission d’enquête parlementaire sur la question.

 

Lucmane DELILLE, Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince vient pour sa part d’inviter le citoyen Newton Louis ST JUSTE aux fins d’être auditionné le mercredi 10 avril 2013 autour de la susdite dénonciation.

 

Rappelons que le mardi 2 avril 2013 le Secrétariat Général de la Primature avait déjà apporté un démenti formel et catégorique à ces déclarations qu’il juge mensongères, calomnieuses, farfelues, fabriquées de toute pièce et qui frisent le sensationnalisme, l’inconvenance et la déraison et ne visant que l'affaiblissement des Institutions Républicaines, et a invité  Me. Newton ST-JUSTE à se ressaisir.

 

Dans une note rendue publique en date du mercredi 3 avril 2013 par ce dernier nous lisons :

 

REAFFIRMANT les propos tenus sur les ondes de plusieurs stations du Pays autour des voyages personnels et mafieux du Président Joseph Michel MARTELLY et du Premier Ministre Laurent LAMOTHE, respectivement dans la Caraïbe et en Afrique entre les 23 et  30 mars 2013.

 

REAFFIRMANT également que le voyage du Président en Guyane et Suriname était pour lui l’occasion d’effectuer des opérations financières douteuses relatives à la vente de la Compagnie NO PIN et la prétendue visite officielle du Premier Laurent Lamothe en Côte-D’ivoire était un prétexte pour aller chercher via ce pays une médiation monnayée dans le but  d’obvier aux poursuites judiciaires envisagées contre lui au Sénégal, où il est considéré comme un escroc prototype.

 

Le Citoyen Newton Louis ST JUSTE, ayant pour Avocat Me. André MICHEL:

 

DECLARE aux concernés que s’ils s’estiment lésés dans leur honneur, réputation et considération, ils n’ont qu’à exercer des poursuites judicaires pour diffamation et ou autres infractions voisines conformément aux articles 313 et suivants du Code Pénal ;

 

RAPPELLE aux concernés et à leurs thuriféraires que la Presse et l’Ordre des Avocats ne sont pas les juridictions auxquelles compètent le fait diffamatoire ;

 

RENOUVELLE à la Nation haïtienne son attachement indéfectible aux Valeurs Républicaines et à l’Etat de Droit ;

 

ATTEND patiemment dans ce monde comme dans l’autre le verdict du Tribunal de l’Histoire

NSJ

A Lire Aussi: