Actualités

Défaite juridique pour Laurent Lamothe : Le jugement aux États-Unis contre Haiti observateur cassé

laurent-lamothe

Le jugement rendu par forfait contre Léo Joseph, directeur d'Haïti-Observateur, par un juge fédéral de Miami a été écarté par le même juge. Cette décision retourne automatiquement le dossier à la case de départ. Cela veut dire que la plainte initiale portée par le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et son ami et associé Patrice Baker serait entendue par ce juge ou un autre, afin d'établir si oui ou non Joseph avait diffamé le duo.

Le juge Ursula Ungaro avait rendu son verdict en faveur des plaignants pour non comparution de l'accusé. Sa décision avait soulevé des critiques au sein de la communauté juridique floridien - ne. Mais l'honorable magistrat n'avait pas besoin d'être rappelé que son verdict avait frisé l'absolutisme pour avoir accédé à la requête des avocats des demandeurs selon laquelle Léo Joseph devait être interdit de citer le nom de ces deux hommes dans Haïti- Observateur, à titre privé et officiel. Le juge Ungaro a donc déci dé de remettre les pendules à l'heure.

Le second verdict du juge Ungaro lève l'interdiction dont avait été l'objet le journaliste. Autrement dit, Lamothe et Baker, par le biais de leurs avocats, vont demander au juge d'entendre leur plainte officielle, à savoir que Léo Joseph les avaient diffamé dans des articles publiés dans son journal, lorsqu'il soulignait que Lamothe, devenu Premier ministre, avait engagé un processus de vente de la compagnie Haitel.

Qu'il soit dit en passant que Léo Joseph avait déclaré qu'il souhaitait que le cas soit porté par-devant une cour fédérale. Cela lui donnerait l'opportunité de « déballer » toute l'affaire, y compris une proposition indécente qui a été faite au directeur d'H-O.

Dans les prochaines éditions seront publiés plus de détails concernant ce contentieux aux ramifications incalculables.

Léo Joseph
Haiti-Observateur

 A ecouter: