Actualités

Le « plan d’assassinat » du journaliste Jean Monard Métellus a été conçu à la Primature et vise Lavalas, selon le président du Sénat

lamothe-movePour Simon Dieuseul Desras s'il y a un secteur qui s'oppose aux élections c'est bien le Palais National

Le président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, a déclaré lundi que le plan d'assassinat du journaliste Jean Monard Métellus dont a fait état le Ministère de la justice et de la sécurité publique dans un communiqué publié vendredi dernier, a été conçu à la Primature et vise prioritairement le secteur Lavalas (de l'ancien président Jean-Bertrand Aristide).

Le parlementaire exprime son étonnement de constater qu'en dépit de toutes les informations contenues dans le communiqué sur le plan en question aucune arrestation n'a été jusqu'ici effectuée. Il lance une mise en garde au gouvernement contre tout ce qui pourrait arriver au journaliste et à tout autre citoyen.

Réagissant à l'allusion faite dans le communiqué à un secteur hostile aux élections qui serait à l'origine du plan d'assassinat du journaliste de Caraïbes FM, Simon Dieuseul Desras dénonce le Palais National (siège de la Présidence) comme le véritable secteur qui s'oppose à la tenue des élections. Il présente à ce sujet une chronologie des différents manquements du pouvoir, et particulièrement des manœuvres de la Présidence, concernant le report systématique du lancement du processus électoral.

Le président du Sénat relève enfin que le communiqué, publié au lendemain de la « grande manifestation » anti-gouvernementale du 17 octobre, constitue une manœuvre d'intimidation contre ceux qui luttent en faveur de la démocratie.

Source: Kiskeya
Publié le lundi 21 octobre 2013

 A Lire Aussi: