Actualités

Maduro: les Haïtiens sont "nos frères aînés et quiconque se met en face d’Haïti se met également en face du peuple vénézuélien »

maduro-mupanah-500Maduro au Mupanah

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a déclaré que les Haïtiens sont "nos frères aînés et quiconque se met en face d'Haïti se met également en face du peuple vénézuélien ». M Madura a fait cette déclaration le 23 décembre 2013 lors d'une interview accordée à un journal en ligne du parti socialiste uni du Venezuela (PSUV), autour du conflit entre Haïti et la République Dominicaine suite à l'arrêt 168-13 dénationalisant des Haïtiens d'origine haïtienne.

« Ils sont nos frères aînés et heureusement la République Dominicaine a fait preuve de sagesse en établissant un calendrier à partir de maintenant pour faciliter le dialogue », a expliqué le président Maduro.

Le président vénézuélien a indiqué que dans le cadre du dialogue qui doit débuter le 7 janvier 2014 entre les représentants des deux pays de l'ile, il va nommer un envoyé spécial qui a pour but notamment de veiller à ce que les droits fondamentaux des descendants haïtiens soit respecter et garantir à ce que les différends entre les deux pays soient résolus.

Plusieurs autorités dominicaines ne voient pas d'un bon œil cet avertissement de Nicolas Maduro notamment le chef de la Force nationale progressiste (FNP) Vinicio Castillo. M Castillo a dit que cette déclaration montre que le dialogue se fera contre les intérêts de la République Dominicaine. Aussi a-t-il appelé à la suspension du dialogue entre les deux pays.

Pour sa part, le consultant juridique de l'exécutif Cesar Pina Toribio a déclaré que le gouvernement ne doit donner aucune valeur aux déclarations du président vénézuélien, notant qu'il préfère se rappeler de l'approbation de Maduro à faciliter le dialogue en Haïti et la République dominicaine.

Le secrétaire d'Etat à l'intégration régionale Miguel Mejía a indiqué de son coté que le président Nicolas Maduro , sans aucun doute , fera tout pour renforcer la bonne entente entre Haïti et la République dominicaine. Il a estimé que la médiation du président Maduro est nécessaire et que « personne n'a été plus favorable, plus coopératif et généreux avec les nobles peuples haïtien et dominicain ».

Le 17 décembre lors du sommet de l'alliance Bolivarienne pour les peuples de l'Amérique (ALBA)/Petrocaribe, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé que les deux chefs d'Etats d'Haïti et la République Dominicaine avaient décidé de mettre sur pied une commission bilatérale de haut niveau afin de discuter des problèmes communs entre les deux pays.

HPN

A Lire Aussi: