Actualités

« Le Président Martelly a giflé les Gonaïviens », selon Pierre Espérance

pierreesperanceDes anciens dictateurs (Jean Claude Duvalier et Prosper Avril) ont participé à la commémoration du 210e anniversaire de l'indépendance d'Haïti. Le responsable du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) Pierre Espérance a contesté la présence de Jean-Claude Duvalier en terre gonaïvienne.

À part le Président de la République, plusieurs personnalités, notamment les présidents des deux Chambres, les membres du gouvernement, des élus locaux, des représentants du corps diplomatique étaient présents aux Gonaïves le 1er janvier dernier pour marquer le 210e anniversaire de l'indépendance d'Haïti. Seulement deux des cinq anciens chefs d'État haïtiens (Jean-Claude Duvalier et Prosper Avril) ont répondu à l'appel du Chef de l'État. « Certains ont répondu présent, d'autres n'ont pas pu être là avec nous aujourd'hui, mais les places sont là, elles les attendent », avait déclaré le Président Martelly.

Le responsable du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) Pierre Espérance a fait savoir que le Président Martelly a donné une claque au peuple gonaïvien et plus précisément aux trois élèves gonaïviens victimes de la répression durant le gouvernement dictatorial de Jean-Claude Duvalier en 1985. « C'est un affront que le Président a fait à la population gonaïvienne en invitant le dictateur Duvalier qui a tué les trois jeunes lors de la manifestation anti-gouvernemental le 29 novembre 1985. Ce dictateur ne devrait pas être présent à cette commémoration », a précisé le militant des hommes de l'homme.

Monsieur Espérance a profité de l'occasion pour demander à la justice haïtienne de poursuivre l'ancien dictateur haïtien pour tous les crimes qu'il a perpétrés contre le peuple haïtien durant ses règnes.

Source: Le Matin

A Lire Aussi: