Actualités

3 pas en arrière, 1 pas en avant: Le CT-CEP de Martelly redevient CEP pour des élections éventuelles après 3 ans de retard

Emmanuel-menard-rch-martelly

La république des comédiens dans toute sa splendeur ...

3 pas en arrière, 1 pas en avant: Le CTCEP de Martelly redevient CEP pour des élections éventuelles après 3 ans de retard,

Marquez pas sur place, et back

Emmanuel Menard le zélé partisan de Martelly et président du CT-CEP qui avait créée calendrier électoral imaginaire est la principale cible qui doit perdre son job tant il n'inspire pas confiance.

Tout Haiti vous invite à lire une décision du dialogue pour job pour rebaptiser le CTCEP que Martelly avait imposé après une bataille acharnée à la société en CEP Conseil Electoral provisoire. Ceci n'est qu'un retour a la case de départ.

dialogue-ctcep

Dialogue : « le CTCEP n'existe plus... »

A l'issue de la 7e journée de dialogue mardi à l'hôtel El Rancho, les acteurs politiques sont tombés d'accord pour mettre de côté le Collège transitoire du Conseil électoral permanent (CTCEP) et le remplacer par un Conseil électoral provisoire. Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont appelés à désigner d'autres représentants dans la nouvelle institution électorale.

Le CTCEP devient Conseil électoral provisoire. Les acteurs politiques en ont décidé ainsi, mardi, à la suite des discussions sur la réalisation des prochaines élections. C'est un pas important dans le processus du dialogue qui a été franchi, selon Evans Paul de la KID. « Nous nous sommes mis d'accord sur un nouveau concept que nous considérons comme constitutionnel, a-t-il dit. Pour l'organisation des prochaines élections, il n'y aura pas de CTCEP. On s'est mis d'accord sur la constitution d'un Conseil électoral provisoire... »

La composition de la nouvelle institution électorale sera assurée toujours par les trois pouvoirs étatiques qui ont désigné les membres du CTCEP. « Nous n'excluons pas que certaines personnes qui faisaient partie du CTCEP fassent partie du Conseil électoral provisoire », a souligné Evans Paul joint au téléphone par Le Nouvelliste.

« Le CTCEP n'existe plus », a tranché le leader de la KID dans la logique des négociations à partir de la signature finale de l'accord résultant du dialogue entre les partis politiques et l'exécutif sous les auspices de la Conférence épiscopale d'Haïti (CEH) et sous le leadership de Son Eminence le cardinal Chibly Langlois.

Le Nouvelliste a appris qu'il est fort probable que l'accord soit signé le vendredi 7 février. Mais avant, il va falloir négocier cet accord trouvé entre les partis politiques et l'exécutif. Ce qui ne devrait pas être difficile, a souligné Evans Paul, puisque l'exécutif est déjà au courant des points discutés.

Le CTCEP que dirige Emmanuel Ménard a été le résultat de longues discussions menées sous l'égide de la plateforme « Religions pour la paix Haïti », faisant office de facilitatrice tout comme la Conférence épiscopale d'Haïti l'est aujourd'hui.

Il faut rappeler qu'à l'issue des négociations le 24 décembre 2012, il a été décidé ce qui suit : Article 1er- Il sera formé un organe chargé de gérer provisoirement le Conseil Electoral Permanent en vue d'organiser les prochaines élections. Article 2- Sa dénomination est : Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent. Il est composé de neuf membres, dont trois sont désignés par le Pouvoir Législatif, trois par le Pouvoir Exécutif et trois par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire. Article 3- Le mandat du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent prend fin à la proclamation des résultats définitifs des prochaines élections.

Robenson Geffrard
Source: Le Nouvelliste

A Lire Aussi: