Actualités

Le gouvernement accusé d’être auteur des menaces contre le Rnddh

pierre-esperance-rnddh-touthaitiPierre Esperance - RNDDHP-au-P, 21 avril 2014 [AlterPresse] --- Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) accuse le gouvernement actuel de Laurent Salvador Lamothe d'être l'auteur de menaces contre l'organisation.

Cette accusation fait suite à la dernière sortie, le 17 avril 2014, du ministre de la communication, Rudy Heriveaux, traitant un rapport du Rndhh sur le « Gang Galil » de « ramassis de mensonges ».

« C'est inquiétant. Avec les déclarations de Rudy Hériveaux, reprenant les mêmes reproches de la lettre que nous avons reçue avec une balle dans l'enveloppe, le 2 avril [2014], nous avons maintenant une voix officielle qui revendique les menaces », soutient Pierre Espérance, directeur exécutif du Rnddh, dans une interview à AlterPresse.

Dans un rapport paru en date du 18 mars 2014 sur le « Gang Galil » spécialisé dans le kidnapping et l'enlèvement de personnes dont Woodly Ethéart alias Sonson Lafamilia, le chef, est considéré comme proche de la famille présidentielle, le Rnddh a recommandé l'anéantissement de ce regroupement de malfrats.

Taxant le Rnddh d'organisation qui a causé « des torts réels » à la démocratie en Haïti, Heriveaux avertit que les dirigeants de cette organisation ne peuvent pas « tout se permettre. Sombrer dans des dérives et causer des dégâts ».

Quand à « ce fameux rapport », Hériveaux - qui a hérité de son poste de ministre de l'accord El Rancho du 14 mars 2014 - ne mâche pas ses mots, ses adjectifs et ses synonymes.

« Le Rnddh doit mesurer le degré de gravités de ses rapports sans fondement. Comme c'est le cas de ce dernier rapport. C'est un ramassis de mensonges. C'est un rapport truffé d'inepties, d'accusations grotesques et fantaisistes », s'énerve le haut fonctionnaire. Pierre Espérance remet « sa sécurité, sa vie ainsi que celle de tous les membres du Rnndh sur le compte du pouvoir en place, dont Heriveaux est le ministre de la communication ».

En rejetant le rapport en bloc, le haut-fonctionnaire se fait défenseur du Gang Galil, officialise les actes de kindnaping de ces malfrats, banalise la vie des victimes, soutient Espérance.

« S'il y avait vraiment indépendance du pouvoir judiciaire par rapport à l'exécutif, Rudy Hériveaux devait avoir à être auditionné en cabinet d'instruction sur le dossier de Sonson Lafamilia et son gang », martèle le responsable du Rnddh.

Une plainte contre Rudy Hériveaux ?

Prenant « très au sérieux » les déclarations du ministre de la Communication, Pierre Espérance informe qu'il va compléter sa plainte du 9 avril 2014 au parquet du tribunal civil de première instance de Port-au-Prince contre les auteurs de menaces.

« Sauf que, depuis jeudi dernier (17 avril 2014), les auteurs des menaces sont connus », souligne Espérance qui dénonce la cacophonie qui prévaut dans les prises de paroles des membres de ce gouvernement en se demandant si ce n'est pas stratégique.

En fait, dans un communiqué du 16 avril 2014, la ministre déléguée, chargée des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, Rose-Anne Auguste, a invité les menacés à porter plainte.

« L'Administration Martelly et le Gouvernement Lamothe prennent acte de cette note de dénonciation et condamnent, avec la dernière rigueur, ces lâches procédés. Ils invitent les organisations de défense des droits humains à porter plainte, afin de permettre la tenue d'une enquête pour que les vrais auteurs de ces menaces soient identifiés et poursuivis conformément à la loi », lit-on dans le communiqué.

Source Alterpresse

 A Lire Aussi: