Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Jean Bertrand Aristide Interdit de départ par Le juge pro gouvernemental Tet Kale Lamarre Belizaire

aristide reflexion

C'est ce que nous avons appris d'un site pro gouvernemental dirigé par Guyler C. Delva un ancien propagandiste et ancien secrétaire d'état du régime Martelly Lamohthe. En réalité, il y a certainement beaucoup de choses a reprocher à l'ancien président Jean Bertrand Aristide mais l' instrumentalisation par le régime Martelly / Lamothe de ce juge zafra d'après le RNDDH montre clairement que c'est un dossier de justice certes, mais qui est utilisé à des fins politiques.

On doit souligner que cette offensive du pouvoir Tet kale contre le leader du mouvement Lavalas intervient à un moment ou son parti est de plus en plus affaibli par des divisions internes et une fronde de sa base contre le comité central dirigé par Maryse Narcisse de plus en plus impopulaire et illégitime.

C'est ce même juge, Lamarre Beliziare, qui maintient en prison les prisonniers politiques les frères Florestal c'est également ce même juge qui maintient une interdiction de départ contre Me Andre Michel l'avocat militant l'un des principaux avocats dans le procès de corruption contre Sophia Martelly la femme du président et enfin c'est ce même juge qui a tenté de blanchir joseph Lambert contre les graves accusations de crime et de trafic de drogue portées contre lui  par Shelson Sanon (voir ici).

Dans ce Big Bang politico judiciaire, Jean Bertrand Aristide et consorts sont dans le collimateur du Juge Zafra Tèt Kale Lamarre Bélizaire.

L'ancien Président Jean Bertrand Aristide, Oriel Jean, Séné Jean Odelin, Gustave Faubert, Prosper Gina, Jean Lesly Lucien, Jean Robert Ester, Barthélemy Vilbrun Junior, Toussaint Hilaire, Mirlande Libéris Pavert, Yvon Neptune, Jean Nesly Lucien, Mirlande Liberus, Gustave Faubert, Ginette Céant, Marie Carmel Latouche,Jonas Petit, Madame Rodney Deschineau,Max Buteau, etc. ont  été interdits de quitter le pays sur ordre de Lamarre Bélizaire.

Douze d'entre eux sont attendus au Cabinet d'Instruction ce jeudi 7 aout 2014 aux fins d'audition. Les manœuvres politico-judiciaires pour instrumentaliser ce dossier contre Aristide le 23 février 2012 ont été rendues publiques par Me. Newton Louis St Juste. A l'époque Maryse Narcisse et Michel Brunache, avaient déclaré que ce dossier n'existait pas malgré la confirmation du Décanat du TPI de Port-au-Prince.

NSJ