Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Haiti 2016 : Vers l’auto dissolution du parlement contesté

privert -parlement jerry tardieu youri latortue gary bodeau

P-au-P, ce 25 Février 2016 --- Le groupe minoritaire Tet kale au sénat mené par le Senateur contesté Youri Latortue ancien conseiller de Martelly et le groupe majoritaire à la chambre des députés Tet Kale mené par le questeur Gary Bodeau ancien homme de Laurent Lamothe et « élu » de Bouclier du criminel Calixte Valentin (voir rapport RNDDH) poussent le parlement contesté vers la catastrophe sciemment ou sans le savoir. En voulant damner le pion à Privert pour s’emparer du poste de Premier ministre et négocier des ministères régaliens (importants) pour sécuriser leur pourcentage alors qu’ils sont déjà des parlementaires qui devraient contrôler l’exécutif posent une véritable menace pour le vote de ratification de Fritz Jean, premier ministre choisi par le président de facto Jocelerme Privert, pour remplacer l’ancien démocrate Evens Paul Kplim qui s’est livré corps et âme à la meute Tet Kale..

Dans le meilleur des cas le nouveau premier ministre ne va pas se suicider au parlement il attendra le moment opportun pour trouver les votes nécessaires et si les Tet Kale persistent dans cette direction nous pensons que le gouvernement va œuvrer pour affaiblir d’avantage le parlement contesté et à la fin de la journée la population va les identifier comme un obstacle à préciser un analyste politique et un autre accord va donc intervenir et mettre de côté le parlement contesté devenu un obstacle.

Youri Latortue de renommée douteuse qui fut connu également comme Mr 20% pendant la période de la transition de « Gwo Gera «  et Gary Bodeau qui a servi de chef de communication de Laurent Lamothe premier ministre le plus corrompu de notre histoire pour se retrouver ensuite à la plateforme Bouclier mènent leur lutte sur de fausses hypothèses :

  1. En adoptant cette posture, ils assument que nous sommes dans une situation constitutionnelle régulière que Privert a été régulièrement élu par un vote démocratique au suffrage universel et joui de la légitimité populaire et qu’il doit suivre toutes les obligations constitutionnelles. Ils oublient que Privert est un Président de facto.

  2. Ils partent également de l’hypothèse que le parlement que les députés ont pris d’assaut un jour avant la date officielle n’est pas contesté et qu’ils jouissent de toute la légalité et la légitimité avec des élus acceptés par la population.

  3. Ils partent également du principe qu’ils ont le support aveugle de la presse et que leurs magouilles et histoires ne seront pas mises a nues et dénoncés. Mais ils oublient que les choses ont changé et qu’il existe une presse indépendante des fois incontrôlables avec un nouveau player de la zone qu’on appelle les réseaux sociaux et les Tout Haiti etc...

  4. Youri Latortue vient de jouer sa dernière carte de « la peur des Lavalas » par les classes moyennes et l’oligarchie. Mais il oublie que cette oligarchie très pragmatique a besoin des Lavalas pour avoir la paix dans les rues et continuer à magouiller, et que devant le principe du fait accompli si cher à son ancien chef Martelly (évoque par Privert quand il cherchait le vote des parlementaires), l’oligarchie et la classe moyenne vont s’adapter comme ils l’ont fait pendant ces 5 dernières années ( Il parait que « baton ki bat chyen blan gen lè pral bat chyen nwa) . Et de plus, si Fritz Jean et Privert sont assez intelligents pour émuler Rene Preval ils bénéficieront très vite d’une certaine «  légitimité «  et le parlement se retrouvera seul dans la nuit des tourmentes.

  5. Et pas le moindre, ils partent de l’hypothèse qu’ils ont le support de la communauté internationale pour barrer la route à Lavalas, mais oublient également que cette CI n’a pas d’amis il n’a que des alliés et se faisant vont prendre la forme du vase qui le contient.

L’absence de flexibilité et la politique de la corde raide utilisées par Youri Latortue et ses alliés de l’OPL qui n’ont pas réussi a imposé Edgar Leblanc décrié pour son alliance avec les Tete Kale ont même demandé à Privert de ne pas nommer Fritz Jean son actuel choix pour premier ministre. Privert et Fritz Jean ont donc maintenant beaucoup plus de latitude pour négocier avec les parlementaires. Après la nomination officielle de Fritz Jean «  farin lan gen lè ap vini nan yon lòt sak » Les rapports de forces ont changé de camps et maintenant le parlement est devenu un accessoire pas nécessairement important car il faut le rappeler NOUS NE SOMMES SOUS L’EGIDE d’aucune constitution. NOUS VIVONS SOUS UN REGIME DE FACTO. Martelly qui dirigeait sous l’égide de la constitution de 1987 amendée ne faisait qu’à sa tête et Laurent Lamothe après avoir acheté son vote de ratification au parlement a systématiquement ignoré les convocations du parlement qui n'etait pas contesté.

Enfin de compte, Il faut également souligner que l’accord du 6 Février 2016 signé par les présidents des deux chambres et Michel Martelly qui a donné naissance à l’actuelle situation politique de blocage n’a pas d’avenir avait souligné Me Andre Michel de la plateforme JISTIS l’un des leaders de l’opposition, il nous faut un autre accord impliquant tous les secteurs de la vie politique pour arriver à une transition avec un échéancier réaliste capable de permettre la création de la commission de vérification des élections et également la création de la commission administrative dont la mission est d’enquêter sur les vols, détournements, et gabegies des administrations Martelly-Lamothe et Martelly-kplim. L’opposition véhémente du parlement contesté à chacune de ces deux commissions obligatoires pour résoudre la crise post Martelly montre clairement que ce parlement contesté ne fait pas parti de la solution mais du problème et que dans tout nouveau accord les obstacles devraient être écartés pour résoudre la crise une fois pour toute. Il devient de plus en plus évident que le décor est planté et que nous nous acheminons lentement mais surement vers une tabula rasa ou la table rase.

Tout Haiti