Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

A quel jeu joue le CEP de Léopold Berlanger : Pourquoi a-t-il choisi la voie de la confrontation avec le secteur démocratique ?

CEP-nouveau-Berlanger-leopold touthaiti

P-au-P 23 Avril 2016 [Tout Haiti] --- Leopold Berlanger le successeur de Pierre Louis Opont à la tête du CEP décrié vient d’empirer la crise post-électorale en déclarant devant le sénat contesté que " son CEP est une institution « indépendante » et qu’il n’est pas lié au résultat de la commission indépendante de vérification " demandée et obtenue après une lutte historique par le secteur démocratique et l’ensemble de la population. En agissant ainsi, Leopold veut apparemment rassurer ses tuteurs de l’international mais, il vient de s’aliéner une bonne partie de la classe politique combattante et fragiliser son CEP et ouvre la voie à des suspicions légitimes sur les véritables intentions du représentant de la presse qui selon certains analystes est lié au secteur contrôlé par les Boulos qui sont contre le principe de la vérification et sont prêts à tout faire pour plaire à l’international qui veut un « bouyi vide » de second tour avec les mêmes résultats qui nous ont conduit à l’impasse ou nous nous trouvons actuellement.

La crise vient de prendre un tournant pour le pire.

En effet, les forces politiques qui ont réclamé la mise en place de cette commission indépendante de vérification au grand dam des États-Unis et de ses alliés locaux et internationaux sont arrivées à une entente fragile pour accepter les résultats de cette commission de vérification indépendante, ce qui constitue un bond qualitatif quand nous savons que ces politiciens ne s’entendent que sur une seule chose « se défaire d’un pouvoir en place ». Mais vint la déclaration du représentant de la presse au sein du CEP qui a mis une autre couche d’incertitude dans le processus. Contrairement à l'entente obtenue sur les termes de référence de la commission de vérification sur quelle base ce CEP qui n'a pas encore bâti sa crédibilité va-t-il choisir quel résultat appliquer au détriment de quel autre résultat ??

Nous rappelons que Leopold Berlanger n’est pas tombé du Ciel pour se retrouver  à la tête du CEP, sa nouvelle fonction est le résultat de la mise en échec de Pierre Louis Opont par les valeureux combattants qui ont tout fait pour mettre en échec l’élection «  yon sèl grenn soulye » que voulait la communauté internationale, les Tet Kale et alliés.

Leopold Berlanger vient de positionner son CEP comme un élément de la crise

La publication des résultats des élections municipales avant même le début du travail de la commission de vérification par Le CEP de Leopold Berlanger montre clairement sa position et sa tentative pour affaiblir et même ridiculiser la commission de vérification électorale. En publiant ce résultat frauduleux venant des élections contestées, Leopold et son CEP ont donné raison à l’international et au Tet Kale qui affirment qu’il n’y a pas eu de fraudes dans les élections et que le deuxième tour doit avoir lieu avec Jovenel Moise et Jude Célestin. Les élections des magistrats ont eu lieu avec les mêmes listes électorales, les mêmes mandataires et les mêmes bureaux de vote accusés d’être un élément de la vaste opération de magouilles qui a entaché les élections présidentielles et législatives. Ironniquement, les élections municipales sont bonnes, mais les présidentielles et législatives sont frauduleuses. A la de traka papa.

Leopold Berlanger vient de positionner son CEP comme un élément de la crise au lieu de se détacher de la mêlée et d’accepter de se positionner en aval (post vérification) et d’appliquer les résultats de la commission qui techniquement et rationnellement a plus de pouvoir dans cet aspect  que le CEP. Léopold doit comprendre que nous sommes dans une crise et sa résolution passe nécessairement par le choix intelligent des acteurs. L’homme de Vision2000 doit savoir qu’on ne peut pas plaire à tout le monde à la fois. Si Leopold Berlanger a choisi de conduire son CEP vers la confrontation avec le secteur démocratique il doit assumer toutes les conséquences et se préparer à la tabula rasa ou des élections générales, evidemment sans lui avec un autre CEP.

De plus, Berlanger vient de compliquer la position du president de facto Jocelerme Privert qui normalement doit réviser le mandat de la commission car si ce mandat reste uniquement un mandat de recommandation à ce CEP ce sera du «  lave men siye a té ». Si d'aventure une décision de la commission de vérification est rejetée par les hommes et femmes de Leopold Berlanger ce sera la fin de ce CEP.  Leopold Berlanger se positionne pour être le seul à décider qui doit être élu et qui ne doit pas l’être. Le CEP doit, comme les autres acteurs politiques qui ont accepté de respecter les résultats de la commission, appliquer sans état d’âme le résultat même s’il est difficile car c’est la seule voie pour des résultats non contestés ouvrant la voie à une certaine stabilité politique post-électorale et non à une énième crise postélectorale.

Tout Haiti

Voir aussi:

L’absurdité du CEP de Léopold Berlanger : Publication du résultat des municipales, avant le verdict de la commission de vérification