Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Consultations et Résultats - Symposium: Le sens de l'Etat et les politiques publiques, deux défis majeurs en Haïti

yves lafortune symposiumYves Lafortune PDG de la firme Consultations et Résultats

La firme Consultations et Résultats, spécialisée en administration publique, politique publique, gestion axée sur les résultats et évaluation des programmes publics, a organisé, les 5 et 6 mai au Karibe convention center, sous le haut patronage de l'Office de management des ressources humaines (OMRH), la deuxième édition de son symposium sur le thème « Le sens de l'Etat et les politiques publiques: deux défis majeurs pour l'administration publique en Haïti ». Plusieurs experts nationaux et internationaux dont l'économiste Thomas Laline et la professeure associée à l’École nationale d’administration publique du Québec, Renée Lamontagne, deux invités d'honneur, ont pris part à ce symposium, au cours duquel, plusieurs sous-thèmes ont été abordés dont le sens de l’Etat, la bonne Gouvernance et la Résilience urbaine.

 L’organisation de la deuxième édition de ce symposium sur ce thème s’inscrit dans le cadre d’apporter, selon le président de la firme Constations et résultats, Yves Lafortune, la parole universitaire au plus haut niveau de l’Etat. « L’administration publique est en proie à des difficultés de toutes sortes », a laissé entendre M. Lafortune, soulignant que les inquiétudes suscitées par cette administration ne sont pas encore prêtes à disparaitre. « Il faut une administration publique compétente, qui tend à s’élever à la hauteur de la situation », a proposé Yves Lafortune, qui a fait une présentation sur une administration publique efficace et efficiente.

 Présent à la cérémonie de lancement du symposium, le Premier ministre Enex Jean-Charles a fait expliquer pour lui que ces initiatives participent à la mise en forme d’un nouvel entendement du service public permettant de rompre d’avec les pratiques passéistes et dégradantes qui discréditent l’administration et contribuent à ternir l’image du pays. « ‘’Le sens de l'Etat et les politiques publiques: deux défis majeurs pour l'administration publique en Haïti’’ doit être entendu comme une réorientation de l’appareil de l’Etat dans le sens de l’accomplissement de ses devoirs envers celles et ceux qui se dévouent à son service, et aussi, comme un débat dont l’issue ne peut que tracer la marche à suivre pour opérer les redressements nécessaires dans la mise en œuvre d’une action publique qui renforce l’autorité de l’Etat tout en répondant tout en répondant efficacement aux multiples attentes des populations », a indiqué celui qui a lu le discours du chef du gouvernement.

 Le Premier ministre espère que ce symposium aboutisse à l’élaboration d’un corpus de connaissance sur les politiques à mettre en œuvre par l’Etat haïtien en vue de répondre aux besoins et exigences du moment. « Au cours de cet évènement, il faut échanger, confronter les expériences, partager les bonnes pratiques, jauger les ressources, évaluer la qualité des services et harmoniser les actions », a souhaité M. Jean-Charles, soulignant qu’il faut prendre en compte la capacité de chaque agent à s’approprier l’innovation et à bien pénétrer le sens de l’Etat.

Ayant pour mission, entres autres, de planifier le développement national, le ministère de la Planification et de la Coopération externe s’est associé à cet évènement pour lutter en faveur d’un nouveau management public impliquant notamment la gestion axée sur les résultats. « Je m’engage à promouvoir le sens de l’Etat au sein de l’administration publique et agis en faveur de la mise en œuvre des politiques publiques cohérentes et pertinentes pour guider les actions de l’Etat sur la voie du développement », a souligné le ministre de la Planification et de la Coopération externe Aviol Fleurant, s’engageant de tout mettre en œuvre, dans le cadre de sa fonction, afin de remédier à la situation actuelle du pays.

 Les politiques publiques sont un processus de résolution de problèmes et sont instituées par le Parlement. Le député Jerry Tardieu, qui a présenté le rôle du Parlement haïtien dans les politiques publiques a, a souligné que les politiques publiques sont constituées pour donner des réponses. « Le Parlement est l’organisateur de cette réponse », a indiqué le député de Pétion-Ville, ajoutant que l’efficacité des politiques publiques dépend de la qualité des débats et des échanges au Parlement.

 Le coordonnateur de général de l’Office de management des ressources humaines (OMRH), Uder Antoine, a estimé que ce symposium est, pour lui, l’occasion de mettre en relief des valeurs et actions novatrices soutenues à travers les réformes en cours depuis 2012, et d’échanger sur l’enjeu des vrais défis à relever. M. Antoine a indiqué que l’initiative de l’OMRH, de doter l’administration publique d’une politique de reddition de comptes, témoigne, selon lui, de la volonté partagée de faire promouvoir davantage le sens de responsabilités dans la gouvernance publique. « Le sens de l’Etat est garant de la qualité des prestations de services publics valorisant la contribution de chaque acteur dans l’accomplissement de la mission de l’Etat », a-t-il fait savoir.

Au cours de la cérémonie de lancement de ce symposium, les organisateurs ont récompensé, en offrant des plaques d’honneur, le travail appréciable de plusieurs personnalités, issus d’horizon divers, dont le Premier ministre Enex Jean-Charles, l’économiste Kesner Pharel, le journaliste Roberson Alphonse

Source: Le Nouvelliste