Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim07152018

Last update06:13:42 PM

Actualités

Tout Haiti prend Acte de l’élection contestée de Jovenel Moise pour compléter les 4 années du quinquennat de l’après Martelly

jovenel-moise phtk-touthaiti

P-au-P, 4 Janvier 2017 (Tout Haiti)  --- Après deux années éreintantes d'une élection qui n'en finissait pas, le cep a finalement officialisé un nouveau président pour être installé au palais national ce 7 février 2017 pour compléter les 4 années du quinquennat qui suit le départ de Michel Martelly. Le mandat de 6 ans des sénateurs qui ont été élus en 2015 et assermentés le premier lundi du mois de janvier 2016 doit prendre fin un an après celui du président qui est de 5 années à courir à partir du 7 Février 2016. De plus, les députés qui sont seront installés au même moment que Jovenel Moise (2017) ne vont pas passer 4 ans au parlement mais 3 ans pour se mettre au diapason avec le reste de la bande.La transition telle que son nom l'indique n'a été qu'une transition pour le parachèvement du quinquennat. D'ailleurs, il y a un précèdent historique quand Aristide avait passé 3 ans en exil, il est retourné pour finir le reste de son mandat mais pas pour récupérer les années manquantes. Le premier test auquel doit faire face Jovenel Moise est le respect de la durée du mandat présidentiel.

Jovenel et ses partisans contrôlent le parlement, une grande partie de la presse, les oligarques du secteur privé et les blancs. Cela n’empêche pas que le poulain et digne héritier  des «  bandi légal »  de rentrer au palais national avec un déficit criant de légitimité qui fragilisera son pouvoir et ne contribuera pas à la stabilité politique s’il ne choisit pas de prendre des mesures radicales pour couper les ponts avec les acteurs du régime de Martelly qui ont pillé plus de 2 milliards du fonds Petro Caraïbe, un crime économiques grave contre une population en manque de tout.

Jovenel Moise ne bénéficie pas des 100 jours de grâce et d’observations accordés aux nouveaux élus à cause des conditions dans lesquelles il a été « élu » - contesté par ses 3 concurrents immédiats. Il a hérité d’un pays appauvri par les 5 années de gestion en mode gangster de Michel Martelly et de ses acolytes, le tarissement du fonds du Petrocaibe et d’une suspicion opaque sur sa personne qui a est l’objet d’une enquête criminelle pour blanchiment d’argent. Malgré l’euphorie d’une presse qui lui est en majorité favorable certains diront servile, l’homme " bannane " doit être très pintade car c’est maintenant que la chasse va commencer.

Comme l’a dit cette dame qui vend des « chyen chanbe » a quelque part à Port-au-Prince « Mennen koulèv la lekol se yonn fel chita se 2 »

Tout Haiti