Actualités

Le Secteur Démocratique et Populaire rejette le Rapport de la Mission de l’OEA et appelle à la Mobilisation

secteur democratique populaire touthaiti

Communiqué de Presse # 402

Port-au-Prince, le mardi 29 juin 2021 : Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) rejette totalement le Rapport de la Mission Spéciale du Conseil Permanent de l’Organisation des          États-Américains (OEA). En effet, la Mission, dans son rapport scélérat, recommande la Formation d’un Gouvernement de Cohabitation et le replâtrage du Conseil Électoral Provisoire avec Jovenel Moïse en vue de l’organisation des élections générales à la fin de cette Année.  

Le Secteur Démocratique et Populaire constate sans étonnement que les revendications de la Population n’ont pas été prises en compte lors des discussions avec les membres de la Mission du Conseil Permanent de l’OEA. D’ailleurs, dans le développement du Rapport, il est clairement indiqué que certains acteurs de la classe politique, de la Société Civile et du Secteur Privé qui ont pris part aux rencontres avec les membres de la Délégation ont tous reconnu la nécessité d’organiser les élections générales dans le pays en passant par la mise en place d’un Nouveau Conseil Électoral et d’une nouvelle équipe Gouvernementale sous la direction de Jovenel Moïse.

Pour le Secteur Démocratique et Populaire, le Rapport de la Mission du Conseil permanent ne reflète pas la position Nationale. La position du SDP qui charrie les revendications du Peuple Haïtien est Claire: Le Mandat constitutionnel de Jovenel Moïse a pris fin depuis le 7 Février 2021. Aucun dialogue n’est possible avec Jovenel Moïse qui a usurpé le Pouvoir. Ni cohabitation, ni élection avec Jovenel Moïse.    

Le Rapport de la Mission entache davantage la crédibilité de l’organisation hémisphérique et valide la thèse du SDP que l’Organisation des États Américains n’a pas la crédibilité et l’autorité morale nécessaires pour jouer un quelconque rôle dans le dénouement de la Grave Crise Multidimensionnelle Haïtienne à laquelle elle est partie. On ne peut pas être à la fois juge et partie dans un conflit.

Après avoir assisté sans aucune réaction aux massacres d’Etat perpétrés dans nos différents quartiers populaires, à la dilapidation des 4.2 milliards de dollars américains du Fonds PETROCARIBE et à la violation de l’article 134-2 de la Constitution, l’Organisation des États Américains (OEA) ne saurait être en odeur de Sainteté auprès des Haïtiens.  

Le Secteur Démocratique et Populaire a eu la bonne clairvoyance Politique de ne pas rencontrer les membres de la Mission du Conseil Permanent de l’OEA. Les amis de l’opposition qui, de bonne foi, ont participé aux assises de la Mission Spéciale, ont donc été utilisés pour faire avancer l’agenda antinational de la Communauté internationale et du Régime en place qui cherchent à tout prix à engager le pays dans un processus électoral bancal alors que même les conditions minimales ne sont pas réunies.      

Le Secteur Démocratique et Populaire appelle à l’Unité de toutes les forces de l’opposition et de la Société Civile pour engager la manche finale du Combat et favoriser l’émergence d’une solution Nationale à la Crise.

Nou pa gen dwa kite Blan an divize nou                                   
La route est tracée et le peuple est au combat!

Pour authentification :                                                

Agr. Ricard PIERRE   
Ancien Sénateur de la République d’Haïti/                                                                                              
Membre du Secteur Démocratique et Populaire

Economiste Nènel CASSY 
Sénateur de la République d’Haïti/                                                                                                           
Membre du Secteur Démocratique et Populaire                                                                                                                               

Ing. Marjory MICHEL   
Ancienne Ministre à  la Condition Féminine                                                                                                              
Porte-Parole  du Secteur Démocratique et Populaire
 
Me. Axène JOSEPH
Avocat/Ancien Député du Peuple
Chargé d’Affaires aux Relations Internationales  pour le Secteur Démocratique et  Populaire
 
Me. André Michel                                                                                                                                            
Avocat / Défenseur des Droits Humains                                                                                                                
Porte-Parole du Secteur Démocratique et  Populaire

 

Les Dernieres Nouvelles