Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

La formation du Conseil électoral permanent dans l'impasse

Bulletin de voteVisiblement, la formation du Conseil électoral permanent n'est pas pour demain. Le Sénat, fragilisé par cette question de quorum, est divisé sur le sujet. Avec une majorité de 2/3 dans chacune des deux Chambres, sénateurs et députés doivent choisir trois conseillers pour compléter le CEP, au moins deux sénateurs ne veulent pas entendre parler de Conseil électoral permanent. Une impasse.


Rien ne va plus au Sénat de la République. La politique de la chaise vide, une arme redoutable. La Chambre haute peine à tenir séance. Les sénateurs sont divisés sur plusieurs points. Au moins deux d’entre les vingt, toujours en poste après  le départ du tiers, ne veulent pas entendre parler de Conseil électoral permanent. Pourtant, selon l’article 192 de la Constitution amendée, «  le Conseil électoral permanent comprend neuf membres choisis comme suit : trois par le pouvoir exécutif, trois par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et trois par l'Assemblée nationale avec une majorité de 2/3 de chacune des deux Chambres. »

Lire la suite...

Sur un mode sélectif, l’Exécutif approuve le rapport d’audit Conille

conille-regardsLes contrats controversés attribués de manière irrégulière en 2010 à des firmes -pour la plupart dominicaines- étaient lundi à l’ordre du jour d’un conseil des ministres spécial au cours duquel le Premier ministre Laurent Lamothe a proposé et obtenu l’application partielle des recommandations de l’ancienne commission d’audit.

Un communiqué de la Primature rappelle que les auditeurs à qui l’ex-Premier ministre Garry Conille avait confié le dossier s’étaient prononcés pour « l’annulation unilatérale des contrats pour lesquels aucun décaissement n’a été effectué ».

Lors de ce conseil des ministres, qui s’est déroulé sous la présidence de Michel Martelly, M. Lamothe a « affiché sa volonté de mettre un terme à cette polémique » dit le communiqué en précisant que des instructions ont été passées au ministère de la planification et de la coopération externe concernant la mise en œuvre des recommandations de la commission d’audit, sauf dans deux dossiers spécifiques.

Lire la suite...

Haïti-Caraïbes : Martelly à la 33e conférence des chefs d’État de la Caricom


image-caricomP-au-P, 4 juillet 2012 - Le président de la république, Joseph Michel Martelly, participe, du 4 au 6 juillet, à la 33e conférence des chefs d’État et de gouvernement de la communauté économique caribéenne (Caricom) qui se tient, en cette année 2013, à Gros Islet (Sainte-Lucie).

Martelly profitera de son voyage pour rencontrer divers chefs d’États de la région caribéenne autour des difficultés, auxquelles fait face Haïti.

Depuis « le 1er Juillet 2012, Haïti siège au bureau de la conférence, dans l’objectif de se familiariser aux nombreux dossiers et questions que traite la Caricom », informe une note de la présidence haïtienne.

Haïti présidera la conférence de la Caricom pour une période de six mois, soit du 1er janvier au 30 juin 2013.

Source: AlterPresse

Insécurité en Haïti: Qui est derrière tout ça?

insecurite-gun

Par Isabelle L. Papillon - Le jeudi 28 Juin 2012, le policier Bazile Jean Rigal, âgé de 34 ans, agent II, affecté au Sous-Commissariat de Martissant, sud de la capital, a été tué par des bandits armés, à Lamentin 54, zone de Carrefour. Bazile Jean Rigal, qui était en civil, se rendait à son domicile, quand il a subi à bout portant l’attaque des bandits. Il était membre de la 17e promotion de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

            Le porte-parole de la PNH, Gary Desrosiers a confirmé l’assassinat de son frère d’armes. La Police scientifique qui était sur place, a trouvé des douilles de calibre 40. L’assassinat de Bazil Jean Rigal porte le nombre de policiers tués à 15 dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, pour le premier semestre de l’année 2012. Ce chiffre représente presque la moitié du nombre de policiers tués l’année dernière, dont le nombre remontait à une trentaine.

            Le vendredi 29 Juin 2012,  à environ 2 heures de l’après-midi, un jeune garçon d’une trentaine d’années a été abattu à Delmas 2 dans un autobus assurant le trajet centre-ville/Clercine/Tabarre. Pris de panique, le chauffeur s’est précipitamment rendu au Champs-de-Mars juste par devant le tribunal de paix de la section Est à la rue  Lamarre, où un constat a été dressé par un juge de paix.

Lire la suite...

Installation du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ)

Martelly-anel-alexis-cspjPar Par Thomas Péralte - Ce mardi 3 Juillet, le président Michel Joseph Martelly a  procédé à l’installation du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ). La cérémonie d’installation a eu lieu à l’Ecole de la magistrature sur la route de Frères, Pétion-ville, en présence du Premier ministre Laurent Lamothe, du ministre de l’Intérieur, Thierry Mayard Paul, du président du Sénat, Desras Simon Dieuseul et d’autres membres du gouvernement. Le président de la République dans son discours de circonstance a donné la garantie que l’exécutif se gardera de toute interférence dans la procédure de certification des magistrats, que la loi du 13 novembre 2007 institue une étape incontournable de la phase de gestation de la réforme judiciaire....

Toutefois, Michel Martelly affirme que l’Exécutif restera attentif à la conduite de la procédure de certification et entend donner suite aux travaux de certification réalisés par le conseil. « Le vœu de la présidence de la République est que le temple de Thémis soit et demeure le sanctuaire où le mot du droit s’exprime dans une liberté totale », a-t-il martelé.

A l’issue de la cérémonie, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince Me Carlos Hercule a  fait savoir que cette cérémonie d’installation des membres du CSPJ « est truffée d’irrégularités qui doivent être corrigées ». Me Hercule révèle que l’arrêté présidentiel nommant les membres du CSPJ n’a pas été publié dans Le Moniteur. Il a attiré l’attention sur le fait que cet arrêté n’a été signé que par le président de la République....

Lire la suite...

Après la retraite, la discorde : Séance avortée au Sénat

retraite-senateur-indigo24 heures après s’être solennellement engagés à revenir à un fonctionnement normal, plusieurs Sénateurs ne se sont pas présentés jeudi au Grand Corps où faute de quorum la séance prévue a avorté, provoquant la colère du président de l’assemblée pour qui les absentéistes sont de grands enfants.

« Ceux qui ne sont pas présents sont pour moi des enfants parce qu’ils n’ont pas respecté l’engagement pris lors de la retraite parlementaire », a déploré, du haut de la tribune, le Sénateur Dieuseul Simon Desras. Il a aussi reproché aux intéressés leur refus de travailler alors qu’ils sont régulièrement payés.

Lire la suite...

Soupçons de manipulation dans la nomination des membres du Cspj

cspj-martellyLa présidence haïtienne se serait substitué au sénat en nommant deux (2) membres qui ne figuraient pas parmi les noms, soumis par le sénat et appelés à faire partie du nouveau Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), selon des informations dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Effectivement (…), il y a deux membres que nous (le sénat) devrions proposer. Mais, paraît-il, c’est la présidence [de Joseph Michel Martelly] qui les a choisis à la place du sénat », affirme le sénateur Wetsner Polycarpe, joint au téléphone par AlterPresse.

Les conditions de choix de ces 2 personnalités, dont les noms ne sont pas révélés, ne sont pas encore élucidées.

Lire la suite...

Assiettes en styrofoam, Lamothe va-t-il tenir sa promesse ?

bois-de-chaineLe Bois de Chêne charrie chaque jour des tonnes et des tonnes de déchets, dont nos fameuses assiettes en styrofoam. Pour les éliminer la population y met le feu

Lors du dernier conseil de gouvernement, il y a un mois, le Premier ministre Laurent Lamothe avait annoncé une action imminente contre les assiettes en styrofoam, nos fameuses assiettes blanches des plats à emporter qui envahissent tous les coins et recoins.

Ce jeudi, un feu dans le canal Bois de Chêne est venu rappeler à l’attention des responsables gouvernementaux la problématique de ces déchets qui, le Premier ministre lui-même en avait fait le constat, sont très difficiles à éliminer.

La population a pris l’habitude de les brûler, ce qui dégage des fumées très nocives et n’élimine pas le problème. Intactes ou calcinées, les assiettes jetées dans le Bois de Chêne finissent dans la mer et polluent tous les pays de la région.

Le ministère de l’Environnement doit trouver au plus vite une solution aux ustensiles jetables en styrofoam et permettre au Premier ministre de tenir sa promesse. La première promesse concrète faite à l’Environnement par son gouvernement.

Frantz Duval

Le danger est toujours présent

kenscoff-crackdansgerSuite au mouvement du sol survenu le 6 juin dernier à Kicroix, plus d'un s'est interrogé sur l'origine de ce phénomène et sur l'attitude à adopter par les habitants de cette localité. Une délégation du bureau des Mines et de l'Energie, à la demande de la direction de la Protection civile du ministère de l'Intérieur s'est rendue mardi 12 juin sur le site en question en vue de faire des observations de terrain. Claude Prépetit, Hermin Jean-Louis, Marceau Jean-Baptiste et Daniel Saint-Louis ont élaboré un rapport de circonstance.

La zone affectée par le mouvement de terrain est localisée à Bongars, environ 5 km au sud-ouest de Kenscoff, à la deuxième section communale de Kenscoff. Le rapport révèle que les localités touchées par le mouvement sont Kicroix, Boucambour et Saint-Antoine. L’accès se fait par la route en terre battue qui mène au Montcel. La zone en question n’est pas accessible directement par les véhicules, il faut s’y rendre à pied.

Lire la suite...