Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Le faux pas du Sénateur Moïse Jean-Charles

Moise-Jean-charlesPar Thomas Péralte - La déclaration du Sénateur Moïse Jean-Charles cette semaine appelant l'ambassadeur du Venezuela en Haïti "persona non grata" a été malheureuse et diplomatiquement maladroite, pour dire le moins. Elle a remis sur un plateau d'argent à l'équipe cynique de Martelly une occasion de rappeler à l'ordre leur plus féroce critique, marquant un point sur lui et jetant le discrédit sur ses nombreuses accusations de corruption du président, dont la plupart restent à prouver, malgré les comptes concordants provenant d'autres sources, y compris les révélations spectaculaires et crédibles de la journaliste dominicaine Nuria Piera, que le Senateur Félix Bautista aurait acheminé environ 2,6 millions de dollars à Martelly & Co.

Lire la suite...

Publication, satisfactions, anomalie

fauxamandmanPar un arrêté présidentiel, mardi, le président de la République a envoyé au journal officiel du pays, Le Moniteur, les correctifs qui doivent authentifier le texte publié le 13 mai 2011 par l'ancien président René Préval. Une bonne décision pour certains; le début d'une nouvelle ère de crise constitutionnelle pour d'autres. De nombreuses thèses s'affrontent.


« Est et demeure annulé l'arrêté publié le 3 juin 2011 au Moniteur numéro 72 du lundi 6 juin 2011 rapportant la loi constitutionnelle votée en Assemblée nationale le 9 mai 2011 et publiée au Moniteur numéro 58 le 13 mai 2011, selon l'article I de l'arrêté présidentiel. Est et demeure reproduite pour erreurs matérielles la loi constitutionnelle votée en Assemblée nationale le 9 mai 2011 conformément aux correspondances y attachées, poursuit l'article II. »

Lire la suite...

Contre l’amnésie, le poète Anthony Phelps rejette une décoration présidentielle

phelps haiti-litteraireArrêté puis exilé sous la dictature des Duvalier, l’écrivain octogénaire invoque l’impunité scandaleuse dont jouit Jean-Claude Duvalier pour justifier son refus catégorique de recevoir des mains de Michel Martelly la plaque d’honneur décernée à lui et à d’autres auteurs, la semaine dernière, lors de Livres en folie 2012


Le célèbre écrivain haïtien Anthony Phelps, absent à une récente cérémonie d’hommage à des auteurs organisée à l’initiative du Président Michel Martelly, a officiellement refusé vendredi la distinction qui lui a été décernée en exprimant son indignation devant l’impunité dont continue de jouir l’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier.

Président à vie de 1971 jusqu’à son renversement en 1986, rentré en Haïti en 2011 après 25 ans d’exil en France, il circule en toute liberté en dépit des accusations de crime contre l’humanité portées contre lui et a même eu un tête-à-tête avec l’actuel chef de l’Etat.

Lire la suite...

Martelly publie l'amendement avec l'accord des pouvoirs législatif et judiciaire

mately-amendementPrevalMichel Joseph Martelly a attendu 12 mois et 16 jours avant d'annuler l'arrêté présidentiel du 3 juin 2011 publié  dans le # 72 du journal officiel, Le Moniteur, rapportant pour « cause d'erreurs matérielles » la loi constitutionnelle amendée, votée en Assemblée nationale le 9 mai 2011. Concédant avoir été quelque peu empêtré dans ce dossier dont la conduite a suscité une vive controverse,  Michel Joseph Martelly a finalement reconduit les amendements de la Constitution de 1987.

Pas sans l'appui de l'Assemblée nationale ayant garanti l'authenticité du texte après des travaux de reconstitution impliquant des parlementaires, des représentants de la présidence et de la société civile. Pas sans l'avis de non-objection de la Cour de cassation.  « Les trois pouvoirs se sont mis d'accord pour reproduire le texte de la constitution amendée », a insisté le chef de l'Etat, au palais national, en présence du Premier ministre Laurent S. Lamothe, de quelques-uns de ses ministres et d'ambassadeurs accrédités en Haïti, mardi 19 juin 2012.

Lire la suite...

L’économie d’abord, disent les Etats-Unis en quête du « succès » de Martelly

Ambassadeur americain i Kenneth H. Merten certifiant la nationalite haitienne de Michel Martelly

Ce sera le nouveau credo de la politique de l’administration Obama, sans délaisser pour autant le champ de la construction démocratique, a fait ressortir l’ambassadeur Kenneth Merten qui, à la veille de son départ, a déclaré à Radio Kiskeya et plusieurs autres médias qu’Haïti était un « pays compliqué »

Publié le vendredi 15 juin 2012

Lire la suite...

Lamothe de retour au pays

lamothe aid ongLe Premier ministre Laurent Lamothe, qui a quitté le pays le mercredi 13 juin à destination des Etats-Unis, est rentré lundi après une tournée à Washington et à New York. Il annonce la tenue d'un sommet sur l'énergie le 16 juillet prochain.

Le chancelier haïtien n'a pas rencontré des personnalités importantes du gouvernement américain, dont la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton. Mais il a quand même eu des entretiens avec d'autres personnalités politiques, dont le sénateur américain du Vermont, M. Patrick Lehay, et du monde artistique.

Lire la suite...

Le peuple, comme la Constitution, sera-t-il une fois de plus mis à l’index ?

Haiti constitution 1987D’après le président Martelly et ses plus proches collaborateurs, M. Lamothe est le personnage qu’il faut pour la mise en branle de la nouvelle orientation tant attendue. Entre temps, le grand public n’a pas encore perçu les signes du vrai départ alors que le pays s’enfonce dans un inquiétant conservatisme. Par Marc-Arthur Fils-Aimé *

Un nouveau gouvernement vient de remplacer celui du premier ministre Gary Conille qui n’aura duré que seulement quatre mois. C’est un gouvernement qui n’a existé que de nom. Le président de la République M. Joseph Martelly qui, sur injonction de la communauté internationale, avait accepté de solliciter auprès des deux Chambres législatives la ratification de ce nouveau venu dans la politique haïtienne,

Lire la suite...

Martelly et Lamothe comptables sinon responsables

chay-dossier martellylamothLe Premier ministre revient de Washington, le président de la République s'en va au Brésil. La diplomatie du voyage se porte bien.


Avec sa participation à la conférence des Nations unies sur le développement durable (Rio +20) qui se tient au Brésil, le président Michel Martelly fera d'une pierre plusieurs coups. Il rencontrera plusieurs de ses égaux et réglera, tant soit peu, des affaires de la République.

Lire la suite...

CSPJ : le Président change de stratégie

haiti-justiceContrairement à ce qui a été annoncé, le président de la République a décidé de ne plus rencontrer les membres de l’Association nationale des magistrats haïtiens (Anamah) et de la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH). La réunion prévue pour le mercredi 13 juin 2012 a été reportée au lendemain avec un changement d’agenda. Seuls les membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire y ont été conviés.

Lire la suite...