Analyses & Opinions

Échec prévisible du soi-disant dialogue tèt chat

sauveur-pierre-etienne-michel-martelly-accolade

Échec prévisible du soi-disant dialogue...

Ce stratagème dénommé « dialogue » dans un premier temps et « accord » dans un second concocté par l'Exécutif, un segment de la dite « communauté internationale » tapis dans l'ombre sous la houlette de l'église catholique, vise essentiellement à cautionner les dérives politiques, l'incompétence, les vols, détournements et concussions de ces hommes et femmes au pouvoir. Il vise également à casser la mobilisation populaire, à tenter de permettre aux actuels dirigeants, bons serviteurs de « l'internationale » et de leurs intérêts mesquins et personnels de se perpétuer à la tête du pays en appelant à une révision constitutionnelle afin de rendre possible deux mandats présidentiels consécutifs (dixit monsieur Martelly et défendu par un certain sénateur de la Grande 'Anse) par un groupe ou une assemblée constituante illégal et illégitime , et à organiser des élections frauduleuses en maintenant les choix des membres du CEP sans les mécanismes de participation de la population prévus par la Constitution de 1987 afin de renforcer le contrôle de l'Exécutif sur cette institution.

Ils n'ont jamais arrêté de diaboliser la Constitution de 1987 fruit d'un large mouvement social et d' une majorité écrasante de la population, qui charrie ses revendications fondamentales qui avait aussi raison de placer des verrous pour empêcher la résurgence de dictatures et d'abus du peuple haïtien par des tyrans qui ont tout simplement eu la chance de sortir à peine des ténèbres de l'analphabétisation un peu plus tôt que les autres et contrôlant difficilement leur appétit et gout de lucre démesurés dus à des frustrations, à la peur du manque et à un égoïsme sans borne hérités de l'esclavagisme et des turpitudes des XIXeme et XXeme siècles haïtiens...

En fait, ces acrobates, illettrés et traumatisés ont conçu cette opération cosmétique, antipatriotique et antidémocratique pour flouer la population haïtienne une nouvelle fois, pour donner des arguments aux occupants afin de maintenir les justes revendications sociopolitiques et économiques de la population en dehors du débat et perpétuer ainsi un système de prédation, de dysfonctionnement et de mise sous coupe réglée des institutions du pays d'où ils sortiront eux-mêmes comme d'habitude leurs marrons du feu.

Cette mise en scène réalisé avec de mauvais acteurs issus d'un secteur de l'oligarchie haïtienne ( la plupart des nostalgiques du système dictatorial), avec des naïfs et ceux qui feignent de l'être, des dévoyés, des aventuriers de la politique, des farceurs, des mystificateurs, des vendus et collabos, a quand même eu la vertu de dévoiler aux patriotes de bonne volonté, aux sains d'esprit et à la population en général les objectifs cachés de cette équipe qui a déjà montré aux plus perspicaces toute l'étendue de leurs bêtises et de leur avidité pour le pouvoir et l'argent. Tous leurs réflexes et références en sont une parfaite illustration...

Nous souhaiterions que les compatriotes de bonne volonté qui ont déjà prouvé qu'ils veulent défendre les intérêts supérieurs de la Nation soit au Parlement soit dans des actions concrètes sur le terrain et qui se sont égarés dans des formations politiques pseudo-démocratiques se ressaisissent et rejoignent les organisations conséquentes qui ne se retrouvent pas sous la férule d'aucun magister dixit ni sous celle de frileux « socio-démocrates » qui, sous prétexte de pragmatisme, collaborent honteusement avec les forces rétrogrades en leur permettant de mettre leur plan et stratégie à exécution contre les intérêts du peuple haïtien...

Nous demandons aussi aux honnêtes déçus et aux compatriotes qui ont compris et qui savent aujourd'hui que leur salut ne peut venir que de la lutte populaire et de la mobilisation générale, de resserrer les rangs autour des vrais démocrates et organisations militantes d'avant-garde comme le MOPOD en vue d'un changement en profondeur afin d'installer des mécanismes irréversibles pour l'éclosion d'une société libre, prospère et plus juste comme le rêvait notre Père fondateur.

Port-au-Prince, le 13 février 2014
Dr Dunois Erick Cantave
KONAKOM: Le parti politique moderne pour le renouveau d'Haiti

 A Lire Aussi: