Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim06242018

Last update12:25:26 AM

Analyses & Opinions

La Malédiction de Dessalines poursuit un bandit légalisé par la démocratie

martelly francois hollande

Michel Martelly est vide. Faussement modeste, sa mégalomanie, son exhibitionnisme complusif, et surtout sa superficialité l’ont porté á se deculloter sur les plateaux de TV5, un media que les Haitiens ne tiennent pas compte se son rôle: vendre l’image de la France. Quelle France? Celle qui traine son passé colonialiste, une image qu’elle ne se départit pas. Au contraire, elle la consolide dans le cadre de sa politique internationale actuelle qualifiée de néo-coloniale. En Afrique, tout le monde attribue á RFI, TV5, France 24 le titre de Medias coloniaux. Quant au journal le Monde, personne ne doit ignorer que sa présence sur le plateau a été de completer la tâche des autres confrères puisqu’un tel media est subventionné par le Trésor public Francais.

D’entrée de jeu un mini reportage  d’introduction comporte des inexactitudes tant sur l’histoire que dans l’actualité. Le colonisateur choisit son héros. Toussaint  au détriment de Dessalines, Toussaint est présenté comme  le symbole de la lute nationale? Faux.  Mais,  l’ignorant Michel Martelly reste tétanisé. Fier d’être simplement  lá. Par trois fois, le nom de Louverture est cité. Incapacité pour Michel Martelly de recadrer des présentateurs de medias coloniaux, des étrangers qui occultent le rôle du vrai fondateur d’Ayiti: Jean Jacques Dessalines. Ce silence traduit certes une complicité. On n’a qu’á fouiller dans le registre de ces trois années au pouvoir de Martelly pour comprendre. Le plus récent sacrilège á la mémoire de Dessalines c’était le bal carnavalesque sur les emplacements historiques du crime le 17 Octobre dernier. Il s’évidente de plus en plus que cet acte a expressement précédé son voyage en France. Car,  demandeur á deux reprises, en moins d’une année  á être reçu á l’Elysee , Martelly ignore qu’il lui faut proposer quelque chose. Or, les services de l’Elysee savent que Martelly vise essentiellement la parade. Et rien de plus. Il lui faut se faire photographier tout sourire a côté des blancs pour dire aux Haitiens que les blancs sont avec lui. Les blancs le savent. Est-ce pourquoi on lui a balancé les images de Blaise Compraore, alors que certains proches soufflaient les intentions de Martelly, les jours précédant ce voyage de modifier la Constitution et se faire octroyer un second mandat .

Ceux qui sont initiés aux arcanes de la diplomatie  internationale doivent savoir que pour cette interview, Martelly a activé des réseaux afin d’être reçu sur le plateau de TV5. Le président ambitionne ostensiblement d’obtenir le titre de Premier Magellan haitien (tellement il voyage, son partenaire in crime Laurent Lamothe lui fait la compétition en ce sens également –Sans doute on devra les appeller les frères Magellan Haitien). Je parie ma première casaque que le Quai d’Orsay était derrière les questions suivantes. Que faites-vous en Europe sans invitation officielle alors qu’il y a  une crise politique chez vous? Etes-vous ici pour faire du tourisme ou quoi? Un début de contestation est chez vous, la rue menace de flamber? Sont-ce les américains qui sont chargés de régler un problème de politique intérieure chez vous?

N’ayant pas pu recadrer les media français sur l’Histoire en rappellant que le fondateur d’Haiti s’appelle Jean Jacques Dessalines, Martelly s’est fait l’ennemi de l’histoire de son pays en exposant sans s’en rendre compte ses vrais sentiments devant ses hôtes… en bon “négrillon” complexé. “Aujourd’hui on ne pourrait même pas battre une petite police” . Waow. Et puis quand le journaliste enchaine, “Mais, il (en parlant de Toussaint) il a battu Napoléon.? Réponse du premier boucantier haitien Michel Martelly  “C’est dur de l’admettre” comme s’il s’imaginait á cet instant être un sujet français.  Se précise enfin, le dessein évident du bal carnavalesque du 17 Octobre dernier, couplé aux actes et déclarations anterieurs anti-Dessalines depuis 2011.

L’audace que confère  habituellement la consommation de cannabis ou autres substances hallucinogènes lui a permis de faire le pont sur l’histoire “je suis le premier á avoir une vision pour ce pays depuis 1804.” Etre le premier Chef d’Etat á venir honorer Toussaint au Fort de Joux? C’est quoi?  Mais son mentor Jean Claude Duvalier avait opéré le rapatriement symbolique, en 1983, des restes de Toussaint Louverture au Musée du Panthéon Nationale, situé a un jet de pierre du Palais National, lieu de travail du chanteur grivois. Je crois que Préeval s’y était rendu avant lui . On ne compte plus les mensonges du bandit légalisé par la démocratie. De plus, les Français, l'ex président Jacques Chirac en tête, racontent que Toussaint mourut général Français. Et puis le nom de Ayiti fut donné par Dessalines le 1er Janvier 1804. 

Sa w vin chache bò isi a, lui disent avec insistance les blancs sur le plateau á un Martelly plus á l’aise dans sa peau d’être de sang. L’élément dépourvu de toute identité culturelle jette bêtement qu’il est venu chercher des investissements. Il est venu parler aux investisseurs? Mais, c’est quoi cela. Si c’était vrai. Si les raisons de ce déplacement n’était autre que le tourisme au frais de la chétive république d’Haiti et s’octroyer une plate autorisation de jouer au grand enfant, Martelly aurait du demander á son cabinet-conseils de l’informer sur l’état actuel des nouveaux investissements européens dans le monde. Ce cabinet devrait pouvoir lui informer que la France cherche elle-même des investisseurs en courtisant les chinois á venir s’installer chez elle, au prix du bradage de sa souveraineté nationale. La France se trouve depuis toujours dans une logique de braconnage et de prédation dans les pays qu’elle avait colonisés. Quant á l’Allemagne, elle fait venir actuellement des immigrants payés au prix plancher , les plus bas sur le marché européen afin de consolider des marchés sur le plan mondial. Haiti n’offre aucun climat pour les investissements étrangers. Rien n’est encore prêt semble ignorer le président le plus pédant, le plus paradeur qu’Haiti ait connu depuis 210 ans. Les européens ne créent que des emplois précaires dans les pays où ils mettent les pieds. Ils versent tous dans l'exploitation des ressources agricoles, forestières ou minières pour les transformer chez en produits finis avec lesquels ils envahissent les marchés des pays producteurs des mêmes ressources.

Lors de son premier voyage officiel en France, Michel Martelly avait déclaré dans un élan de flatterie débile devant Francois Hollande qu’Haiti est une province culturelle de la France. Ce fut l’opinion d’une élite assimilée répandue dans les cercles de pensées prolongeant le schéma colonial en Haiti. Aujourd’hui, Martelly vient d’avouer sur les plateau de TV5 qu’il a sollicité auprès de Francois Hollande l’envoi de professeurs français á la retraite pour aider dans les salles de classe en Haiti. C’est grave. Comme quoi, le bilan des prêtres Bretons et des FIC dans notre systême éducatif n’avait pas produit suffisamment de dégâts. Comme quoi? Martelly, pièce-maitresse avec Laurent Lamothe de la machine de recolonisation d’Haiti doit-il continuer á diriger Haiti?J’espère que le Lwa Dessalines dont il déteste tant le personnage de l’Histoire viendra l’étrangler dans son sommeil, pour sortir á jamais le pays de ce cauchemar dont il entend le plonger pour longtemps encore.

Norluck Dorange