Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Assassinat de Maxo Gaspard militant Pitit Dessalines par un escadron de la mort du régime Martelly-Kplim après le résultat contesté des élections

maxo militan pitit dessalin assassine par boid

Parallèlement à la proclamation des résultats des présidentiels contestés du 25 Novembre 2015 par l’ancien directeur du CEP de Gaillot Dorsainvil, Pierre Louis Opont devenu par la bouffonnerie haïtienne le président du CEP pour cette série d’élections sous le régime Martelly-Kplim, un escadron de la mort du régime de Martelly Kplim a froidement abattu Maxo Gaspard un militant bien connu de la plateforme Pitit Dessalines.

maxo gaspard militant assassine par regime martelly lamotheCet assassinat a été révélé par Moise Jean Charles alors qu’il était en direct sur les ondes de Radio Kiskeya et réagissait à chaud sur les résultats contestés des élections. Le leader des Pitit Dessalines a déclaré qu’on vient de l’informer que l’un de ses militants vient d’être abattu. Rapidement, sur les ondes de la même radio le directeur départemental de la police de l’ouest Vladimir Paraison est intervenu en direct pour démentir l’implication des membres du BOID dans l’execution mais malheureusement pour lui, des témoins crédibles ont également appelé la radio pour confirmer qu’effectivement le militant politique Maxo Gaspard a été abattu ce Jeudi 5 Novembre 2015 par des policiers de BOID à bord d’une Honda de couleur Verte sans plaque d’immatriculation.

Cette exécution sommaire avait pour objectif fondamental de cimenter la répression postélectorale et d’intimider les militants de tous bords pour imposer le résultat «  banann » contesté. La mobilisation de la population à éviter au pays la démarche d’un «  sel kout kle » qui consistait à imposer au premier tour le dénommé Jovenel Moise le poulain de Martelly, un illustre inconnu placé comme par magie en tête des élections.

Nous soulignons que ce régime de Michel Martelly de Lamothe à Evens Paul Kplim n’est pas à son coup d’essai en termes d’assassinat politique, quelques jours avant les élections le BOID une division de la PNH nouvellement constituée et accusée d’être un escadron de la mort a participé à un massacre à cité soleil ou plus d’une vingtaine de personnes ont été exécutées selon ce qu’a rapporté des témoins et des déclarations sur les ondes des principales stations de radio du pays. De plus Liliane Pierre Paul de radio Kiskeya a profité de l’occasion pour interroger Mr Vladimir Paraison sur sa réputation de commandant répressif connu pour être le bras arme du régime et qui ne reçoit d’ordre que directement du palais national et de la primature, donc de Michel Martelly  et d’Evens Paul Kplim.

Nous présentons nos sincères condoléances à la famille éplorée, à ses amis et camarades de combat de la plateforme Pitit Dessalines et souhaitons que cette exécution politique ne sera pas restée impunie.

NSJ