Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Et Kplim qui pensa qu’il fut intelligent mais oublia qu’une commission d’évaluation doit procéder d’abord à une vérification

caricature- koudeta kplim

L’insistance avec laquelle le premier ministre de facto Evens Paul alias K plim à répéter commission d’évaluation pendant plus d’une dizaine de fois nous a paru un peu suspect et nous a fait comprendre que Kplim pensa qu’il vient de marquer un point sur l’opposition et la population en générale car il ne nous a pas fait grâce d’une commission de vérification mais plutôt d’une comme commission d’évaluation.

Le defacto n’ est pas allé de main morte en disant que ces derniers temps les haïtiens pensent qu’ils sont des descendants de Larousse faisant référence au dictionnaire bien connu, car selon lui il nous a battu a notre propre jeu (lol). L’ancien militant politique pensant qu’il a fait le coup du siècle a même évoqué la correspondance de Jude Célestin pour justifier son choix de commission d’évaluation en  lieu et place d'une  commission de vérification. Jouant aux « mèt dam » il a déclaré qu’il n’a fait qu’accepter les conditions demandées par Jude pour participer au deuxième tour pour Kplim cela sous-entend qu’il (Jude Célestin) compte participer avec Jovenel Moise.

Pour Kplim la commission d’évaluation a une portée moindre qu’une commission de vérification mais limitation oblige les conseillers de Kplim ne lui ont pas appris que pour faire une évaluation il faut d’abord vérifier - qu'est qu'on va évaluer si on ne verifie pas ce qui s'est réellement passé. Est pris qui croyait prendre.

De toute évidence cette commission présidentielle mise en place par Martelly avec sa seule signature au bas du décret, est une commission mort-née composée soit de Tet Kale notoire ou de suppôt de Tet Kale. Cette commission n’aura duré que le temps qu’il fallait à l’encre pour imprimer le décret soit séche.

Martelly et Kplim ne prennent pas en compte les revendications des candidats du G8 et de toutes les autres institutions du pays qui réclament une commission indépendante pour identifier les fraudes, identifier les fraudeurs et prendre les dispositions pour punir notamment Jovenel Moise commanditaires et bénéficiaire de la fraude massive.

De plus, Kplim et Martelly ont implicitement accepté les résultats frauduleux du CEP de Pierre Louis Opont lorsqu’ils déclarent et nous citons :

Article 3.- il est et demeure entendu que chacun de deux candidats à la présidence qualifiés au second tour, pourra s’il le désire, designer un représentant pour assister aux travaux de la commission.

Il est a noter que cette commission est composée de proches de Michel Martelly

Rosny Desroches représentant des intérêts de la communauté internationale qui avait déjà accepté le résultat des élections et même admis sur les ondes de la radio qu’il était contre la transition donc implicitement fera de son mieux pour concocter une évaluation pour éviter la transition même si les preuves de la fraude massive sauteraient aux yeux.

Manno Charlemagne ancien révolutionnaire, ancien Lavalas qui est passé à l’extrême droite en devenant un conseiller du régime Néo Duvaliériste et bandi legal de Michel Martelly au même titre que Youri Latortue, le gros Lambert de même que Calixte Valentin celui qui d’après les organisations de droits humains a abattu de sang-froid le jeune commerçant Octanol Derissaint.

Kompè Filo, ancien héros de la démocratie membre de radio Giunen, une sorte de clone privée de radio nationale   en stéroïde qui défend le pouvoir tet kale. Il parait que d’après des observateurs qui suivent ses émissions Kompé Filo est un fanatique de l’homme bannann et de la continuité Tet Kale.

Mgr Patrick Aris de l’église catholique qui a protégé et assurer la continuité du régime Tet Kale avec l’accord d’el Rancho

Et, Euvonie George Auguste   membre de la plateforme Renmen Haiti de Jean Henry Ceant. La plateforme Renmen Haiti vient de publier une note désavouant la participation de ce membre à la commission de Martelly sans autorisation et consultation avec la plateforme. Pour cette dernière on voit déjà ou elle va établir son allégeance.

Il parait que le premier ministre de facto Evens Paul alias Kplim conduit Martelly et le pays tout droit vers la transition.

 NSJ