Analyses & Opinions

Quid de la lutte sélective contre la corruption

danton leger new jersey touthaitiA quand une lutte véritable contre la corruption en Haïti où de grands commis de l'Etat peuvent être punis pour leurs méfaits envers la nation. A voir les remontrances contre Maitre Jean Danton Leger pour avoir émis des mandats de comparution à l' endroit de plusieurs anciens haut fonctionnaires, je me demande est-ce que le pays est prêt à juger ceux qui volent et pillent les caisses de l'état. Haïti est le pays de l'injustice par excellence. Le chemin à parcourir pour arriver à un état de droit est pavé d'épines et personne ne veut l'arpenter semble t-il. L'on devrait se réjouir de l'effort et du courage déployés par Maitre Jean Danton Leger pour demander des comptes à ceux qui ont de lourdes charges de corruption pesées sur eux. Malheureusement, une infirme de gens comprend la portée de ses actions au Parquet de Port-au-Prince. Opposant hier, bandit légal aujourd'hui, Maitre Reynold Georges est de ceux qui intimident le commissaire de gouvernement et l'encourage même à démissionner. C'est une société qui fonctionne à l'envers.

Il y a une volonté systématique pour ne pas inquiéter les bandits. On peut piller les caisses de l'état comme on veut et faire le dos rond après. Personne ne va vous inquiéter. Je crois que la société haïtienne en général embrasse la corruption comme mode de vie et il y a une lutte sélective contre la corruption qui est menée où les petits voleurs sont inquiétés et les gros voleurs courent librement dans les rues. Tout ceci pour vous dire qu'Haïti ne fera un pas kita un pas nago avec ces bluffeurs au pouvoir et un peuple aussi arriéré. Les juristes qui font la gorge chaude dans des émissions de radio à succès qui réclament un changement sont ceux la qui refusent que l'action publique soit mise en mouvement contre les anciens commis de l'état suspectés de vol et de détournement de fonds publics. Les hommes de lois sont ceux qui sont en premier loge pour violer la loi. Certains individus de la diaspora qui ont laissé derrière des biens se voient dépouillés par des malfrats et personne ne lève le petit doigt pour leur rendre justice. Et pourtant Maitre Danton Leger commence à tacler ce dossier. On devrait bien le donner un badge d'honneur pour cette noble initiative d'épauler la diaspora haïtienne. Mais, on est plutôt prêt à le lyncher. Dans l'Haïti des bandits légaux, devan pòt tounen dèyè kay.

Le dossier de stades et parcs sportifs impliquant le fils de l'ex président est un dossier flagrant. On devrait pouvoir épingler quelques individus pour malversations. Mais, tout le monde crie à la persécution politique et on oublie si Haïti aura à payer la dette des fonds du Petrocaribe. Sur les fora, dans les groupes whatsapp, les gens interviennent comme s'ils étaient dépourvus de matière grise. Que c'est gênant ! Aristide, Préval, Martelly, ils ont tous pillé les caisses de l'état, mais personne n'ose demander des comptes. Le cas Martelly est plus scandaleux, des milliards de dollars dépensés sans qu'on ait créé des infrastructures viables. Ala ti peyi pa gen chans. La confiance ne sera jamais établie si chaque individu peut faire comme bon lui semble avec l'argent des contribuables. Ce qui est pire, tout le monde se plaint, mais quand on élève la voix pour dénoncer, il vous regarde comme s'ils étaient hébétés. Les Haïtiens sont passifs à un point tel qu'on peut les exterminer tous, ils ne feront pas de bruit.

Le comportement de nos compatriotes face à la culture de la corruption appelle au découragement. Comment faire pour réveiller ce peuple de son sommeil de mort, de cette léthargie qui handicape ? Nous sommes une société de coquins et de malfrats. La majorité des avocats et juristes sont des voleurs à cravate qui vivent aux dépens des dilapidateurs de fonds publics et des trafiquants de cocaïne. L'on ne peut s'empêcher d'avoir pitié d'eux. Comment faire pour enrayer ce mal qui gangrène la société haïtienne ? Haïti est réellement un pays spécial avec des gens spéciaux. Si on laisse filer les premiers ministres et les chefs d'état qui ont gaspillé les fonds de Petrocaribe, nous serons condamnés à vivre dans la crasse à jamais. On ne fait pas cela à un pays. Il y a un seuil qu'on ne peut pas franchir. Quel message lancer à la jeunesse du pays qui veut émuler de bons modèles ! Quel message lancer aux rudes et honnêtes travailleurs qui travaillent pour une pitance ! On les invite à voler, faire des coups bas, etc.

Nous devons saluer le courage de Maitre Jean Danton Leger qui est l'un des rares hommes de lois à avoir la velléité de combattre réellement la corruption. Avec les abolotchos au pouvoir, la corruption continuera à faire son petit bonhomme de chemin jusqu'à ce que le pays s'éteigne. La corruption finira par nous enrayer de la carte géographique. C'est malheureux que le peuple haïtien décide volontiers d'arpenter la voie de l'autodestruction. La culture de la corruption est bel et bien ancrée dans notre quotidien et il faut bien une révolution sanglante pour la déraciner. Qui sera à la hauteur de cette mission, personne ne sait. Que Dieu ait pitié de nous, pauvres indigents que nous sommes !

Kerlens Tilus 04/26/2016
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Dernieres Nouvelles