Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Un rapport biaisé

youri latortue conseiller special -michel martellyMichel Martelly et son conseiller special le senateur Contesté Youri Latortue

Ce n’est un secret pour personne qu’Haïti figure depuis quelque temps parmi les pays les plus corrompus du monde. Selon le dernier classement de la Transparency International, Haïti occupe la 158e place sur 168 pays. Et les efforts initiés pour combattre la corruption produisent peu de résultats tant le phénomène s’est enraciné dans notre façon de faire. Ainsi, la note 17 sur 100 accordée à Haïti par Transparency International témoigne d’une réalité sans équivoque : l’éradication de la corruption en Haïti n’est pas pour demain.

Lutte anti-corruption instrumentalisée

 Le rapport de la commission d’éthique et d’anticorruption du Sénat sur la gestion des fonds PetroCaribe montre clairement comment le combat contre la corruption peut être instrumentalisé et entravé par la politique partisane. C’est donc une vérité de la Palice que le sénateur Youri Latortue, instigateur de cette enquête, a été et reste toujours l’ami fidèle de Monsieur Michel Martelly sous la présidence duquel une partie significative du fonds PetroCaribe auraient été détournés pour enrichir des amis et proches du pouvoir. Personne n’est dupe, il est donc légitime de penser que ce rapport qui épingle certaines personnalités n’est autre qu’une manigance de Youri et son ancien patron pour marginaliser des adversaires de la scène politique à quelque camp qu’ils appartiennent. Eliminer des adversaires politiques autant que faire se peut serait la stratégie utilisée par le duo Youri-Martelly pour conquérir le pouvoir et protéger leurs lots de corrompus.

Des sources convergentes parlent de règlement de comptes entre les deux branches de l'ancien pouvoir Martelly. On se souvient certainement du conflit opposant la primature et le palais national. Selon plus d'un, de tous les maux reprochés à Laurent Lamothe, il parait qu'il s'est oppose à plusieurs décisions venant du palais national, telle par exemple la mise en liberté de kidnappeurs notoires par le juge Lamarre Belizaire. Il serait toujours dans les collimateurs des partisans de Martelly. Donc, tous les coups sont permis. Mais ils entendent faire d'une pierre plusieurs coups. En épinglant beaucoup d'autres anciens grands commis de l'Etat, ils créent de la diversion selon ce que rapporte une source sure et essaie de trouver une certaine légitimité à cause de son titre de sénateur contesté. Mais, la vraie cible est l'un des leurs : Laurent Lamothe.

La manœuvre est grossière. Elle s’est effectuée sans dextérité aucune. Donc, point n’est besoin d’être un expert pour affirmer que c’est un rapport bâclé conçu pour protéger un camp politique et acculé d’autres à un moment où les enjeux électoraux sont de taille. Pourquoi omettre des noms très influents et très proches de Martelly ? Et Martelly lui-même qui aurait, par trafic d’influence, contribué à la dilapidation des fonds PetroCaribe, pourquoi n’est-il pas épinglé? Pourquoi ne pas parler de cette compagnie de construction qui a reçu $500,000 us pour la construction de 500 maisons à Raboteau ? C’est un rapport de deux poids deux mesures. En outre, n’est-il pas ridicule que le sénateur Youri Latortue, qui d’après l’ambassade de Etats Unis « pourrait bien être le politicien le plus effrontément corrompu » en Haïti, est aujourd’hui l’instigateur d’une enquête sur la corruption ? N’aura t-on pas tout vu en Haïti ?

ToutHaiti s’engage dans la bataille contre la corruption qui gangrène nos institutions haïtiennes, mais il croit que cette bataille ne doit pas être entravée par les manœuvres politiques politiciennes. La justice doit faire répondre les coupables de leurs actes, mais il ne faut pas que ce soit une justice conçue et instrumentalisée par les bourreaux.

ToutHaiti promet de revenir sur ce dossier incessamment.

Tout HAITI