Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mer08212019

Last update12:57:33 AM

Analyses & Opinions

Quand un « docteur » se trompe de cible et défend l’indéfendable : Réponse de Sonceau Gamaël à Ford Figaro sur sa lettre adressée au Député Jerry Tardieu

Sonceau Gamael touthaiti

Monsieur Figaro,

Je ne vous connais pas. Mais j’ai eu envie de vous répondre en lisant une lettre que vous avez adressé au Député Jerry Tardieu « en réponse » à sa courageuse prise de position contre les dérives du pouvoir PHTK et ses propositions réalistes de sortie de crise. S’il existe toujours des gens comme vous pour défendre l’indéfendable, il doit exister des gens comme moi pour les dénoncer.

N’ayant jamais entendu parler de vous, j’ai d’abord été au renseignement pour découvrir que vous étiez un candidat malheureux à la députation de Savanette en 2015. Après avoir perdu haut la main ces élections en face de Guerda Benjamin une militante féministe appréciée de sa population, vous vous êtes rabattu sur votre mentor le sénateur « tèt kale » (PHTK) Wilfrid Gelin dont vous êtes le chef de cabinet. Wilfrid Gelin est l’élu du Plateau Central condamné et emprisonné aux Etats-Unis d’Amérique en 1982 aux Massachussetts, état ou vous vivez aujourd’hui.

Monsieur Figaro, c’est une aberration risible de tenir le député Tardieu responsable de la situation présente. La responsabilité du naufrage actuel est celle de ceux qui dirigent le navire en amateur c’est-à-dire de votre président (garant des institutions) et votre parti le PHTK (majoritaire dans les deux chambres). Comme vous le dites, heureusement que la constitution nous gratifie d’un autre pouvoir, le législatif, qui devrait voter des lois et contrôler l’action gouvernementale. C’est précisément ce qu’a fait le député Jerry Tardieu et la vingtaine de ses collègues de l’opposition qui ont tenu tête à cet exécutif pendant quatre ans. Tant sur le budget que sur des scandales comme celui des mercenaires présumés, ces valeureux élus ont dénoncé, convoqué et interpellé. Mais ils ont eu sur leur chemin l’intransigeance d’un bureau contrôlé et souvent vassalisé par l’exécutif. Le parlement, c’est aussi malheureusement la dictature du plus grand nombre !
 
Les trois grandes propositions de loi du député Tardieu ont été rangées dans les tiroirs poussiéreux de ce parlement rétrograde. Une proposition de loi sur la réforme de la police nationale, une sur l’introduction du crédit-bail (leasing) et une sur la nationalité haïtienne. Ces lois refondatrices ont été torpillées par vos amis de la majorité PHTK.
 
Vous relativisez le travail de l’élu de Pétion-ville à la tête d’une commission spéciale sur l’amendement de la constitution. Cette lecture erronée est probablement due au faut que vous vivez à l’étranger donc loin des réalités d’Haïti. Si vous étiez, un tant soit peu informé, vous sauriez que le travail de cette commission reste et demeure le seul dossier d’importance pondu par cette cinquantième législature dominée par votre parti et qui s’apprête à rentrer dans la poubelle de l’histoire. Le rapport de cette commission est substanciée par une année de consultation nationale et des propositions qui visent à doter Haïti d’un autre système et d’un autre régime.
 
Vous qualifiez ce parlement de tapageur et corrompu. Petite nuance ! Ce n’est pas le parlement qui est le problème mais la majorité PHTK qui le dirige dans le sens du président et des intérêts que vous servez. Cette majorité servile tire les ficelles et ont fait du parlement une institution des plus avilis et impopulaires du pays.
 
En conclusion de votre lettre, vous lancez un appel fort au député Jerry Tardieu pour lui demander de cesser d’accuser le président. A mon tour, et au nom des 12 millions d’haïtiens qui souffrent, je demande solennellement au député Tardieu de continuer ce noble combat. Il est du bon côté de l’histoire et la nation lui en sera reconnaissante.
 
Votre prétendez que votre protestation enflammée n’est que le cri de votre âme. Si vous en avez une, demandez pardon au peuple haïtien pour les torts causés par votre président et le régime en place. Vous pourriez par exemple remettre Le bracelet rose en plastique que vous portez et dont les 11,000 unités achetées ont été payées par les contribuables haïtiens. J’en appelle à votre sens de l’honneur, puisque « prétendu médecin », vous devriez êtes tenus par le serment d’Hippocrate qui commande la mesure et la décence. Malheureusement J’ai appris que vous n’avez même pas fait votre service social de «Universidad autonoma de Santo-Domingo» et n’avez jamais exercé la fonction de médecin. Attention à l’usurpation de titres !
 
Désolé d’avoir pris de votre temps en vous imposant la lecture de cette lettre. Mais vous m’avez offert l’occasion rêvée de remonter les bretelles aux nombreux détracteurs des patriotes conséquents (comme le député Tardieu) qui ont l’audace et le courage de de servir leur pays au grand jour et au péril de leurs vies pendant que d’autres, tapis dans l’ombre et derrière leurs ordinateurs, pérorent et critiquent à longueur de journée.
 
Ce que je regrette par-dessus tout, c’est que certaines personnes non estampillées PHTK prêtent le flanc au jeu de votre camp en essayant de dénigrer le député Tardieu. C’est de bonne guerre car les manœuvres électorales de 2022 ont commencé et celles-ci s’accompagnent toujours de boules puantes.  les boules puantes qui caractérisent les joutes électorales de 2022  semblent avoir commencer est évident que Cette lettre est un appel aussi au ralliement des forces de progrès pour un faisceau unitaire face aux forces obscurantistes que vous êtes prêts à absoudre de façon indigne. Aux patriotes en lutte pour une autre Haïti, je rappelle l’urgence de ne pas se tromper d’adversaires.  Au bon « Docteur » Figaro, je souhaite qu’il fasse son « mea culpa » auprès du peuple haïtien pour avoir tenté de défendre l’indéfendable.
 
Patriotiquement
 
Sonceau Gamael
Psychologue et citoyen engagé
Cap-Haitien ce 5 Juin 2019

 

LES DERNIERES NOUVELLES