Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Jeu09212017

Last update06:53:57 PM

Analyses & Opinions

Crise haïtienne : qui veut le changement ?

marvel-dandinPour l'émergence du "nouveau citoyen"

Par Marvel Dandin - De la fondation de l’Etat haïtien à aujourd’hui, la plupart des acteurs politiques et des décideurs en général n’ont jamais encore perçu comme il se doit, la notion de bien public. Les intérêts particuliers priment toujours sur les intérêts collectifs. Il en résulte une sempiternelle lutte de clans, de bandes, de factions, de chefs, de laquelle profitent les plus téméraires des nationaux et ceux des étrangers qui, traditionnellement, alimentent les divisions pour mieux asseoir leur domination.

Dans la défense des intérêts particuliers, tous les coups sont permis. Les valeurs telles que solidarité, loyauté, probité, équité sont tout à fait bannies dans la faune politique haïtienne. Et, pour cause ! Car, le pays n’est autre qu’un champ de bataille que se disputent âprement des fauves. Et, ce sont les plus carnivores d’entre eux qui finissent par s’imposer. Cela explique que le pouvoir en Haïti s’acquiert généralement par le feu et par le sang ! Il faut aussi y ajouter l’argent, quelle que soit sa provenance, aujourd’hui…

Lire la suite...

La croisade de Lamothe

LlamotheLaurent S. Lamothe entame une bien difficile croisade pour que l'aide externe passe par les institutions étatiques.  Sans détour, il affiche son penchant pour un changement de cap d'une "coopération inefficace", mais raide jusqu'ici dans ses grandes orientations. Surtout par la volonté des donateurs, de nombreux partenaires bilatéraux et multilatéraux ayant préféré des ONG, des agences des Nations unies à l'Etat haïtien. « Des amis d'Haïti », prompts, dit- on, à verser des larmes de crocodile sur la dépouille d'un « Etat faible », « inefficace », « corrompu », que Laurent S. Lamothe entend « moderniser ».  

Lire la suite...

Martelly a ouvert la boîte de Pandore

roberson-alphonseA Lascahobas, il y a quelques mois, le président Michel Joseph Martelly affichait un large sourire en annonçant à des habitants de cette ville du Bas-Plateau central le rétablissement du courant électrique après des mois si ce n'est des années de black-out. Les manifestations violentes, l'obstruction de routes, la séquestration de parlementaires ...ont donné des "résultats".

Sans le savoir, le président de la République, en corrigeant une anomalie, a ouvert la boîte de Pandore. Car les Lascahobassiens ont fait école, imprimé ou reconfirmé une façon de traiter avec l'Etat haïtien, un Etat pompier, laxiste, sans plans, qui bouge sous pression, quand on lui met le feu à l'arrière-train. Des habitants de Fonds-des-Nègres, pour les mêmes raisons, ont emboîté le pas, bloqué la route nationale numéro 2 et obtenu plus de 10 millions de gourdes.

Lire la suite...

Que vaut une Constitution en Haïti ?

marvel-dandinVeut-on vraiment évoluer dans un Etat de Droit ?

« Konstitisyon se papye, bayonèt se fè » ! C’est à ce vieil adage qu’on pense immédiatement en cherchant la réponse à une telle question. Notre histoire de peuple est tristement marquée par le feu et le sang !

Poser aujourd’hui la question de l’amendement constitutionnel soulève celle, plus essentielle, de la place que nous décidons finalement d’accorder à la Constitution et aux Lois dans notre vie de tous les jours, dans l’accomplissement du plus simple au plus complexe de nos actes.

Lire la suite...

Un défi trop grand pour Martelly et nos médias

frantz-duvalDans un message défilant au bas de l'écran, les téléspectateurs de la Télévision nationale d'Haïti (TNH) ont appris vendredi que c'est grâce au président Michel Martelly que le peuple haïtien pourra visionner les matchs de l'Euro. Sur recommandation de la présidence, le droit exclusif détenu par la TNH s'étend à une brochette de stations de télévision qui peuvent, en captant les images de la TNH, servir leur clientèle. Ce ne sont pas les menaces maladroites du média d'Etat contre les stations de télévision contrevenantes qui inquiètent, mais la reprise d'une idée datant de 1974.

Lire la suite...

Président, Premier Ministre et Ministres en direct à la Télé : « Showbiz » ou Transparence ?

Les Conseils des Ministres et de Gouvernement en direct à la Télé ont été bien accueillis par ceux qui ont le privilège de disposer d’un téléviseur et de l’électricité.

Est-ce du marketing, du « showbiz » ou du « show médiatique » ?

La réponse à cette question sera négative si et seulement si les nouvelles autorités décident d’aller au-delà d’une simple présentation à la Télé, pour signifier leur volonté de pratiquer la transparence. Car, pour « spectaculaire » que puisse être une « performance en direct, cela ne suffit pas à convaincre de la volonté de transparence des « acteurs », dans le cas qui nous préoccupe.

D’abord, une telle démarche comporte deux limitations majeures :

Lire la suite...