Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim08182019

Last update12:57:33 AM

Analyses & Opinions

Excellence, mon oeil ! - Jours de scolarisation en baisse, jour de carnaval en hausse

enfant ecole-haiti

La France a délégué en Haïti cette semaine deux de ses éminents représentants: Hélène Carrère d'Encausse, écrivain, spécialiste de la Russie, académicienne, secrétaire perpétuel de l’Académie française; et M. Gabriel de Broglie, historien, académicien et chancelier de l'Institut de France. Du beau monde. Deux sommités qui trimbalent une somme d’expériences.

Lire la suite...

Rigueur ou représailles fiscales?

La nouvelle du jour est une grosse surprise. La grosse nouvelle du jour n'est pas une surprise.

frantz-duval La surprise: le carnaval des fleurs rapporte vingt millions et quelque gourdes au Trésor public. C'est une première. Un miracle. Un tour de magie.

Lire la suite...

Marvel Dandin: Quels facteurs peuvent décider de la couleur du temps ?

marvel-dandin-palaisAlors que se multiplient les rencontres du chef de l’Etat avec les représentants de différents secteurs autour de la question du Conseil Electoral Permanent (CEP) et des élections, M. Martelly et ses porte-parole ne cessent de clamer haut et fort leur ferme détermination à s’enfoncer dans la voie empruntée, à savoir faire fonctionner coûte que coûte un conseil électoral de 6 membres. .

Lire la suite...

Haiti : Coup de force, fait accompli, la politique du pire…

herold Jean-Francois

Par Hérold Jean-François -- La malédiction du pouvoir est une tare bien haïtienne, une constante qui modèle la vie politique de notre pays. Nous avons toujours eu des dirigeants autocrates obsédés par leur seule volonté. Mais ils ont aussi toujours payé le prix fort, proportionnellement à leur entêtement. L’exemple le plus récent est arrivé avec le Président Jean-Bertrand Aristide, Michel Martelly aurait tout à gagner à le consulter. Il est certain que l’ancien président lui dirait de ne pas commettre les mêmes erreurs que lui…

Depuis le coup d’État militaire du 30 septembre 1991, nous avons souvent entendu dire que les actions des hommes au pouvoir ont le soutien de l’étranger et que du contraire, ils n’auraient pas fait ci ou ça. Mais nous connaissons aussi la démesure de nos chefs et leur propension à exagérer au nom du supposé support du « Blanc ». Ironie du sort, c’est le même supporteur qui a toujours envoyé l’avion qui transporte loin de nos côtes le colis désormais encombrant. Et ce n’est pas toujours que les anciens hommes forts ont eu leur itinéraire en main…

Lire la suite...

L'art et la manière

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), très attendu depuis 2007, a donné le ton en choisissant dans une confusion déplorable ses trois membres devant intégrer le CEP. Le coup d’envoi signe une précipitation maladroite.

La présidence, sans un silence gêné –la réprimande n’étant pas permise (le CSPJ est un pouvoir indépendant)-, lui a emboîté le pas. C’est à peine si l'on n’entendait pas murmurer: « On nous réclame l’Etat de droit, nous avons le droit de l’ériger à notre goût ».

Lire la suite...

Martelly: dans nos rangs, point de traître.- un souhait, une menace?

martelly-menace
Dans nos rangs, point de traître.- un souhait, une menace?

Le président Michel Martelly a sorti un discours lundi soir pour essayer de faire passer la pilule du Conseil électoral permanent. Pour défendre cette institution légale et constitutionnelle, le président a conclu son adresse à la nation par un très inédit « Pour le pays pour les ancêtres, marchons unis, bêchons joyeux. Dans nos rangs, point de traître». Un mélange détonant.

Lire la suite...