Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mer04252018

Last update06:56:19 PM

Les Caraibes

“Sovereign” Deportations: The Dominican Republic Deportations Cannot Occur Without U.S. Blessing

haiti immigrantby Justin Podur --- If the Dominican Republic had decided in 2013 to nationalize its industries, announcing a deadline of Jun. 17, 2015 for the expropriation of all foreign-owned enterprises on its side of the island, it is unlikely that the U.S. would throw its hands up and say nothing could be done because the DR was a sovereign country. We know it is unlikely, because the U.S. overthrew the president on the other side of the island in 1991 and in 2004 for trying to raise the minimum wage. More likely, there would be a regime change in the DR and a more friendly government would be put in place, to much celebration from U.S. elites and media.

Lire la suite...

La République dominicaine rejette le rapport de l’OEA

ramon fadul andres navarro gustavo montalvoDe gauche à droite: les ministres dominicains de l’Intérieur et de la police Ramon Fadul, des Affaires externes, Andrés Navarro, et de la Présidence, Gustavo Montalvo

Le gouvernement dominicain a réagi à la publication du rapport de la mission spéciale de l'OEA mercredi. Le ministre dominicain des Affaires extérieures, Andrés Navarro, a rejeté les conclusions du rapport et l'appel au dialogue lancé par l'OEA. Les politiques migratoires de la République dominicaine ne sont pas discutables, a fait savoir le chancelier dominicain.

Lire la suite...

L’Instigateur de l’Arrêt anti-haïtien 168-13 est Mort

carlos-morales-troncoso chancelier dominicain

Par Jean-Rony Monestime ---- Petit-fils d'un ancien chef d'Etat, Manuel de Jesus Troncoso, Carlos Morales Troncoso etait l'un des anti-haïtiens les plus célèbres en République Dominicaine. Bon élève de l'École Politique de Joaquin Balaguer, l'école de la honte qui avait fait l'éloge de la théorie de Cobineau sur l'Inégalité des Races Humaines, rejetée pourtant par la science et la raison, Carlos M. Troncoso consacrait toute sa vie à combattre les haïtiens et le développement d'Haïti.

Lire la suite...

Deux pays, une île, un destin…! - République d’Haïti/République Dominicaine

 apartheid-in-dominican-republican-ref-theova-milfort

 « Le monde ne récompense pas l’honnêteté et l’indépendance, il récompense l’obéissance et la servilité.»  (Noam Chomsky)

 Par Robert Lodimus --- La République d’Haïti et la République Dominicaine ne sont pas placées sur le même palier historique. Depuis le 1er janvier 1804, Haïti porte l’étiquette en or de « Première République noire et indépendante du monde. » La République Dominicaine, certes, a livré quelques batailles mémorables pour construire sa liberté, sa souveraineté et repriser son honneur. Elle a écrit en 1965 sa plus belle page d’héroïsme en affrontant les 40 000 militaires des forces d’intervention des États-Unis; une opération d’invasion que le président Lyndon Johnson lança de son piédestal hégémonique, tout en prétextant fallacieusement que ce pays était sur le point de tomber sous la domination du Parti révolutionnaire dominicain de Juan Domingo Bosch, l’ancien président démocratiquement élu, déchu par le coup d’État des généraux de droite, valets de la Maison Blanche et adeptes de la CIA. Le colonel Francisco Caamano défia les occupants nord-américains. Les combats durèrent deux mois. Les pertes en vies humaines furent conséquemment lourdes. Elles s’élevèrent à des milliers de morts, selon les estimations vulgarisées à l’époque dans les médias nationaux et étrangers. Par ailleurs, les historiens, intellectuels dominicains bornés et racistes saisissent toujours l’occasion de rappeler – souvent hors contexte historique – que c’est le seul pays de l’hémisphère qui a obtenu son « indépendance » d’une ancienne colonie, en l’occurrence, Haïti.

Lire la suite...

Martelly doit-il trembler devant la tournure de l’affaire Bautista ?

Leonel Fernandes, Felix Bautista, Michel Martelly et Stanley Lucas au fond

Le puissant sénateur dominicain Felix Bautista Rosaria, dont plusieurs firmes de construction exécutent des contrats en Haïti, se retrouve dans le collimateur de la justice de son pays avec la demande de sa mise en détention provisoire, prononcée la semaine dernière, par le procureur général de la cour suprême de la République Dominicaine.

Lire la suite...