Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Diaspora

Un consul général, qui ne fait pas l'honneur au gouvernement Martelly-Lamothe

Charles ForbinPar Herns Mesamours - Les gouvernements d'Haïti ont signé beaucoup de traités et conventions avec d'autres pays via des structures internationales. En paraphant ces documents-là, nos autorités ont pris l'engagement de les respecter  vis-à-vis des autres pays de ce monde. En dépit des instructions du ministère des Affaires étrangères en Haïti, certains chefs de mission demeurent  très peu soucieux de contribuer à rehausser l'image de marque de notre chère Haïti, selon le voeu et l'engagement du président de la République,  Michel Joseph Martelly. A un moment où le nouveau gouvernement haïtien  parle d'État de droit, de démocratie, de justice sociale, de liberté d'opinion et surtout de son engagement à lutter contre la corruption, le consul général de New York M. Charles A. Forbin décide d'agir dans le sens de ses propres intérêts et de sa vision mesquine. Pourquoi cette attitude ? Qui l'encourage dans cette mauvaise voie ? De quoi Haïti bénéficiera-t-elle face à ce  comportement de M. Forbin ? A-t-il un projet pour discréditer les actions gouvernementales ? Si oui, il travaille pour quel secteur ?
 L'article 42 de la Convention de Vienne du 18 avril 1961 sur les relations diplomatiques  stipule qu'un agent diplomatique ne peut pas exercer dans l'État accréditeur une activité professionnelle ou commerciale en vue d'un gain personnel. Le consul général à New York n'a-t-il pas dérogé à la stricte application de cette Convention lorsqu'on sait qu'il existe au sein de ce consulat  un multi service privé de photocopie, de photographie, etc.

Genyen yon konpayi  kap fè foto nan konsila pou chak moun ki bezwen fè paspò epi konpayi sa a fè kopi pou tout  kliyan ki vle peye yon dola pou chak paj, konsil jeneral la di li te vini jwenn konpayi sa a nan konsila a... sak fe l pa kanpe l ? kiyès ki pdg konpayi sa a? kiyès ki ranmase lajan sa yo ? nan ki kès yo ale ? si konsila a  lwe yon pati nan lokal leta ayisyen ap peye a, kòte kob sa fè ?

Lire la suite...

Incendie criminel à la radio haïtienne CPAM

radio-haitienne-incendie-canadaLa station de radio haïtienne de Montréal, CPAM 1610 AM a été lourdement endommagée par un incendie d'origine criminelle dans la nuit de dimanche à lundi et devra donc suspendre ses émissions pour quelques jours.

Selon son directeur et propriétaire, l'avocat Jean Ernest Pierre, la station avait reçu à quelques reprises des menaces téléphoniques après le retour en Haïti de l'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier.

«Il y a environs un an, après le retour de Jean-Claude Duvalier, nous avions pris position en disant qu'il devait être jugé. Mais il avait de supposés «fans» qui ont fait des menaces au téléphone. On ne pouvait pas voir leur numéro», explique M. Pierre.

Lire la suite...

Lettre ouverte adressée au Premier ministre Laurent Lamothe sur le projet de faire d’Haïti un pays émergent en 2030.

Monsieur le Premier ministre,

Comme nombre d’Haïtiens vivant en dehors du pays, je ne peux m’empêcher d’avoir quotidiennement des préoccupations quant à l’avenir d’Haïti et de ses habitants. J’ai souvent pris le soin de les exprimer soit à travers les forums sociaux et/ou dans les journaux du pays afin qu’elles soient entendues et prises en considérations par les concernés. Malheureusement, je doute fort que c’en est le cas.

Votre gouvernement semble projeter une toute nouvelle réalité. Votre permanente présence sur les réseaux sociaux laisse croire que vous êtes à l’écoute des haïtiens en Haïti et ailleurs, ou tout au moins que vous aimeriez être écouté. Compte tenu de ce fait, je crois qu’il est opportun de vous faire part de mes préoccupations quant au vœu de votre gouvernement de faire d’Haïti un pays émergent en 2030.

Lire la suite...

Edwin Paraison conseille aux autorites haïtiennes de porter le dossier des marchés binationaux devant la commission mixte haitiano-dominicaine

drapo-dominicanieLe responsable de la fondation Zile, Edwin Paraison, a appelé mercredi les autorités haïtiennes à discuter avec leurs homologues dominicaines du dossier des marchés binationaux dans le cadre de la commission mixte bilatérale, avant d'envisager toute decision de fermeture unilatérale.

Le premier ministre haïtien, Laurent Lamothe, avait évoqué le week end  dernier lors d'une visite à la frontières de Malpasse, la possibilité de fermer les marchés frontaliers qui, par la contrebande qu'ils favorisent, affecteraient gravement les rentrées fiscales haïtiennes.

Lire la suite...

L’ouverture du sol à Kenscoff prélude d’un Tsunami

kenkscoff-terre-ouvertePar Rene Jean Erich - L’apparition d’une fissure profonde dans le sol,  le 6 juin 2012, dans la localité de Kikwa a complètement affolé  les populations de Kenscoff et ses environs.  Cette  explosion qui l’accompagne atteste qu’un mécanisme géologique important est en cours. Avec raison, les habitants ont fui la zone car cette fissure risque de s’élargir davantage. Très probablement ce phénomène insolite est lié à des activités volcaniques liées soit à la faille de Léogâne qui a provoqué le Tremblement de Terre de 2010 soit encore  à la faille Enriquillo –Plantain qui reprend ses activités.

Lire la suite...

"HAITI IS OPEN FOR SALE" ! - Après 25 ans de désorganisation politique, économique, sociale et culturelle,


Par Joël Léon- Tout Haïtien qui réside à l’étranger, plus spécifiquement aux Etats-Unis, fait face aux nombreuses questions des curieux ou spécialistes sur Haïti concernant l’avènement de Michel Martelly au pouvoir. C’est douloureux de constater l’embarras avec lequel mes compatriotes tentent d’expliquer rationnellement, si ce n’est par la folie, ce phénomène incongru qui, malheureusement, se rencontre l’histoire des peuples. On se souvient du règne de Caligula de la Rome antique, d’Indira Amin dada en Ouganda... Tant bien que mal, en bon haïtien, chacun arrive à s’en sortir à partir d’explications, se fait beaucoup d’interrogations, parce que n’arrivant pas à s’en convaincre. Mon ancien professeur d’histoire américaine, un fervent défenseur d’Haïti, me somma au cours du mois d’Avril de l’année dernière de venir le voir pour des consultations au sujet du nouvel élu haïtien. Donc, Aucune question ne m’a été épargnée, une façon amicale de me mettre sur la sellette.

Lire la suite...

Haïti : Quand une mine d’or signifie la mise a mort d’une nation !

Première partie

Par Joel Leon - Au cours d’une émission de radio en Floride, un ami me rappela a brule-pourpoint que les Occidentaux exterminèrent les premiers habitants d’Haïti, les Indiens dits Indiens par Christophe Colomb, pour pouvoir mieux voler leurs richesses minérales, particulièrement de l’or. Ensuite, la publication de l’article de l’ « Associated Press » sur la découverte de l’or en Haïti, gisement estimé à plus de 20 milliards de dollars, nous prend a la gorge. Une révélation pareille donne à la fois des sueurs froides aux patriotes haïtiens et du grincement de dents aux exploiteurs occidentaux. Les richesses minérales ont été toujours à la base de beaucoup de génocides de l’histoire. Ainsi, l’extermination des Arawak/Taino, les natifs d’Haïti. D’après des sources espagnoles de l’époque, ils étaient des millions en Hispaniola. En 1507, un recensement fit état de 60.000 Indiens restant, après 24 ans, soit en 1531, ils étaient réduits à une poignée de 600. Aujourd’hui, il n’en reste que des vestiges archéologiques.  Un tel constat révèle la cruauté impitoyable des conquistadores. Ce fut la première expérience barbare liée directement a l’exploitation de l’or à laquelle les habitants d’Haïti firent face, c’était au 16e siècle. L’or s’achemine vers L’Europe et  les natifs, vers le néant.

Lire la suite...

Une diplomatie d'affaires est-elle possible avec des personnes incompétentes ?

Par Herns Mesamours - L'État peut être défini comme une entité souveraine dotée d'un territoire, d'une population et des dirigeants qui constituent un gouvernement à travers les sociétés démocratiques. Dans le but de débattre de problèmes internationaux, toute société bénéficie d'un pouvoir et d'un corps qu'est la diplomatie, mais pour s'exercer, cette diplomatie a besoin de ses propres agents dans le dessein de mieux défendre certains intérêts pour le bien-être de la population. Ces agents doivent être en mesure de représenter valablement le pays en question.

D'après Madame Chafika Agueznay docteure en droit public à l'Université Panthéon - Sorbonne Paris et professeur de Pratique diplomatique:

Lire la suite...

La loi constitutionnelle manquée du 9 mai 2011 Ou un acte bien en dehors de la hiérarchie des normes haïtiennes

 constitution-87La loi constitutionnelle manquée du 9 mai 2011 Ou  un acte  bien en dehors de la hiérarchie des normes haïtiennes

Par Luc  Rémy * - Approche épistémologique et méthodologique et Résumé.- La  présente réflexion est basée sur les principes généraux du Droit, de la Science politique, de la philosophie du Droit, du Civisme et de l’Éthique. Elle ne vise pas à attaquer ni discréditer ceux dont elle contredit les thèses sur la question de l’amendement. Elle évite toute approche fondée sur l’abstraction pure et les expériences politiques étrangères qui ne concordent pas à l’esprit et à la lettre de la Constitution haïtienne de 1987. Cette Constitution et les sources qui s’y rapportent sont les principales références de notre argumentation. Notre objectif fondamental, à travers ce texte, c’est de contribuer à rendre encore plus clair le fait incontestable et incontournable

Lire la suite...

Sous-catégories

Discover More HereGo Hereclicknext pagefor more info