Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mer07182018

Last update03:01:10 PM

Vidéo

Discriminations et la migration arabe en Haiti part 1/4

« Bwèt nan do* », « Arab manje koulèv** » ce sont ces quolibets lancés tantôt avec bonhomie, tantôt avec hargne qui accompagnaient les Arabes arrivés en République d’Haïti vers les années 1880.

venus du Liban, de la Syrie, de la Palestine, de l’Egypte et du Maroc portant sur leurs épaules des caisses de marchandises légères, ces immigrants ont vite fait de s’installer au « Bord de Mer » de Port-au-Prince et dans certaines villes de province faisant au fur et à mesure fructifier leurs commerces.  

Victimes d’une discrimination alimentée par les gros négociants de l’époque qui craignaient la concurrence, ils persévérèrent malgré les lois et mesures prises à leur encontre par les divers gouvernements d’alors.

Proches du peuple, honnis par les élites, ces citoyens ont été longtemps tenus à l’écart de la vie politique du pays. Ce n’est qu’à l’avènement au pouvoir de Francois Duvalier qui vit en eux de potentiels alliés, qu’ils firent leurs premiers pas dans ce domaine. Leurs descendants sont aujourd’hui propriétaires d’une bonne partie des entreprises du pays et pratiquent des professions libérales.    

Source: Collectif2000images

Voir aussi:

  1. Discriminations et la migration arabe en Haiti part 2/4
  2. Discriminations et la migration arabe en Haiti part 3/4
  3. Discriminations et la migration arabe en Haiti part 4/4