Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Action judiciaire contre Godson ORELUS DG de la Police Nationale d'Haiti suite aux violences exercées lors de la manifestation de l’opposition le 17 octobre 2014

godson aurelus en rose jean renel sanon

Fort souvent des fonctionnaires de l'état oublient qu'il sont des serviteurs de la nation et non des maitres ayant le droit de vie ou de mort sur leurs sujets. De plus, leur fonction est régit par des règles strictes et que tout écart est pénalisé par des textes de lois qui jusqu'ici n'ont pas été invoqués par la peur des représailles et des fois l'ignorance des victimes. Cette fois ci Godson Aurelus est le premier chef de la police qui connaitra la rigueur de la loi par cette action portée contre lui par le valeureux duo Newton Saint Juste comme avocat et Me Andre Michel comme plaintif.

Tout Haiti vous invite à prendre connaissance du déclenchement historique d'une action contre Godson Aurelus actuel directeur général de la police nationale qui devient de plus en plus un élément de la crise du pays après avoir ordonné systématiquement la répression des manifestations légalement organisées par l'opposition politique , alors que ce chef de la Police se devait de planer au dessus de la rivalité politique avec l'institution qu'il dirige et dont la devise est de " Protéger et Servir ".

Godson Aurelus avait été surpris avec un maillot rose symbole d'allégeance au régime Tet Kale a ce moment il s'est expliqué en disant que tout le monde portait le même T-shirt pour des raisons de sécurité. Mais, le 17 Octobre 2014 lors de la commémoration du triste assassinat du père de la patrie ce même chef de la police était surpris en train de se déhancher (gouye) sur un stand en compagnie de Michel Martelly qui faisait du Sweet Micky (voir ici)

Action judiciaire contre Godson ORELUS, les Membres du CSPN, du Gouvernement et du Haut Commandement de la PNH suite aux violences exercées lors de la manifestation de l’opposition le 17 octobre 2014

Les Citoyens André Michel, Jean Pierre Richard Félicin et Pierre Richard Duverseau ayant pour avocats Mes.  Newton Louis St Juste et Mario Joseph ont sommé ce mardi 21 octobre 2104 Godson ORELUS, Directeur Général de la Police Nationale pour lui rappeler que les organisateurs de la manifestation anti-gouvernementale du 17 octobre 2014 ont respecté toutes les formalités exigées par la Constitution et les Conventions Internationales sur les Libertés Publiques auxquelles Haïti est Partie.

Un délai de 8 JOURS FRANCS est accordé à Godson ORELUS pour communiquer auxdits avocats les noms et matricules des policiers qui avaient dispersé violemment la manifestation de l’opposition ce 17 octobre 2014.

En cas de refus, Godson ORELUS, sera personnellement poursuivi au Correctionnel pour attentats à la Liberté conformément à l’article 85 du Code Pénal qui dispose :

« « Lorsqu'un fonctionnaire public, un agent ou un préposé du Gouvernement, aura ordonné ou fait quelques actes arbitraires et attentatoires, soit à la liberté individuelle, soit aux droits politiques d'un ou de plusieurs citoyens, soit à la Constitution, il sera condamné à la destitution » ».

 Une plainte sera portée par devant les Instances Internationale des Droits de l’Homme notamment l’ONU et l’OEA contre les Membres du CSPN, du Gouvernement et du Haut Commandement de la PNH Laurent Salvador Lamothe, Premier Ministre, Jean Renel Sanon, Ministre de la Justice, Réginald Delva, Ministre de l’Intérieur, Lener Renaud, Ministre de la Défense, Cantave Neptune, Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique, Stanley Brice, Inspecteur Général, Destorel Germain, DCPA, André Jonas Vladimir Paraison, Directeur Départemental de l’Ouest de la Police Nationale d’Haïti

NSJ