Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Jocelerme Privert piégé ou tend-il des pièges par ses hésitations à finaliser la commission de vérification

privert de retour de New york enex jean charlesJocelerme Privert de retour de l' ONU

P-au-P 26 Avril 2016 [ Tout Haiti] --- Qui sont les conseillers de Jocelerme Privert ou le pire, Jocelerme Privert est-il son principal conseiller ou ennemi,  ou maitre du jeu ? La réponse à cette question est fondamentale si l’on veut comprendre les atermoiements, les hésitations de l’homme des Nippes qui a pris un pouvoir dans les conditions que nous connaissons et a choisi de s’aliéner ses alliés naturels en ouvrant volontairement la voie à des turbulences politiques sur tous les fronts ce qui garantira son affaiblissement et éventuellement son éjection du pouvoir. La non publication jusqu’à date de la commission de vérification électorale est une attestation des errements du pouvoir de Privert ou le fait-il à dessein ?

De petites choses importantes que Privert et ses conseillers oublient ou font semblant d’oublier …

1) La perception est des fois plus importante que la réalité, il a promis de publier les noms des membres de la commission avant son départ pour l’ONU et jusqu’à présent " Nad Marinad "… il donne l’impression d’être faible et indécis et ne contrôle pas son pouvoir. A-t-il donné l’ordre et quelqu’un (Enex Jean Charles) a décidé de faire autrement ?.

2) En politique le momentum est fondamental : le fait que l’arrêté présidentiel sur la commission de vérification n’a pas été publié à temps rendra sa publication plus difficile avec l’intensification des manifestations des Tet Kale et alliés, la résistance du parlement contesté et surtout la pression de l’international qui a dit sans gang de velours qu’il ne veut pas de la commission. Il a raté l’occasion de mettre tout ce beau monde devant le fait accompli et renforcer sa position dans le camp de ceux qui sont pour la commission de vérification.

3) En politique on doit choisir son camp et consolider ses arrières en sachant que si on choisit de prendre une décision pour le bien et l’avancement du pays on n’arrivera pas malgré tout à plaire à tout le monde et surtout pas à Tet Kale et ses alliés de OPL et l’international. Cette nouvelle dynamique commence à lui mettre sur le dos, pour des raisons certes différentes mais tout aussi déstabilisante,  un Moise Jean Charles de Pitit Dessalines, Le MOPOD, le RNDDH et bien d’autres en plus des Tet Kale et l’international.

Jocelerme Privert avait déclaré avant son départ pour les Nations unis que l’arrêté présidentiel pour la publication des membres de la commission de vérification électorale allait incessamment être publié et que tous les noms des membres sont connus et implicitement les termes de référence de cette commission seront également publiés. A la surprise générale des observateurs politiques on vient de recevoir une lettre de la présidence signée par Anthony Barbier invitant les présidents des blocs au parlement a une rencontre nous citons sur « la finalisation les termes de référence » de la commission de vérification alors que tout le monde sait que ces parlementaires sont contre l’existence même de la commission et ne parlons pas des termes de référence qui stipulent en gros qu’un parlementaire fraudeur et mal élu peut et sera éjecté du parlement.

On est enclin de se dire, ou Privert n’est pas sain d’esprit ou il cherche une voie détournée pour obéir à l’international et faire avorter la commission de vérification car en aucun cas ces parlementaires mal élus n’accepterons l’existence de la commission. Ce refus et cette résistance parlementaire est d’autant plus grande que des députés réputés bien élus et membres du parti de Jean Bertrand Aristide Fanmi Lavalas qui conteste les élections paradoxalement sont montés au créneau pour dénoncer la commission de vérification en déclarant qu’aucun parlementaire ne quittera ce parlement excepte s’il avait menti dans sa déclaration de candidature. Donc pour eux, il importe peu que le parlementaire soit élu sur la pointe de sa baïonnette et qu’il soit élu avec des fraudes massives et caractérisés ou avec des calculs imaginaires et des élections annulées dans une grande partie de son département comme ce fut le cas pour Youri Latortue et Zokiki. En d’autres termes «  an dedan an dedan nèt » 

Jocelerme et ses conseillers ne comprennent pas que le timing est fondamental en politiques et nous sommes dans une transition c’est-à-dire en dehors de la constitution et qu’il faut prendre des mesures pour redresser la barre et favoriser le retour à la constitution par des élections et la tenue de ces élections est étroitement liée au résultat de la commission de vérification. Ceux qui sont contre la commission ne peuvent pas empêcher sa création et toute tentative de Privert et de ses conseillers pour modifier les termes de références déjà obtenus sur la base d’un consensus avec les secteurs politiques qui réclamaient la commission rendrait la commission caduque et ses résultats ne seront plus opposables à l’opposition " kidonk" contestables par tous les secteurs et ce sera la voie pour la table rase… ou des élections générales.

Ou un autre scenario plausible,

Privert fait passer le temps après sa rencontre avec les députés dont on connait à l’avance le résultat, il organisera une autre rencontre avec les sénateurs, puis une autre rencontre avec les partis politiques pour discuter du résultat ses rencontre antérieures avec les députés et les sénateurs et Banm ! Nous serons au lendemain du 9 Mai, bien avant la première date butoir du 14 Mai, la chambre des députés sera en vacance et le parlement deviendra techniquement dysfonctionnel et la voie est libre pour Privert pour organiser les élections en Octobre 2016. Echec et Mat !

Tout Haiti

lettre invitation privert chambre deputes