Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Actualités

Retour en force du président du Senat Desras Simon Dieuseul, fin de la PSPrisation du Senat par Andris Riche de L’OPL

Dans un retour de circonstance exceptionnelle le président du Senat Dieuseul Simon Desras est de retour à son poste au sénat de la république alors que plus d’un pensait que son mandat avait pris fin avec l’autre tiers du sénat le 12 janvier 2015. Avec le retrait momentané du président du sénat le sénateur de l’OPL Andris Riche, vice-président, avait profité pour fomenter un coup d’état contre le président du sénat pensant que le sénateur du plateau central avait jeté l’éponge et filer à l’anglaise (voir ici). C’était bien compter et mal calculer car une décision de justice vient de confirmer que le mandat du sénateur prendra fin en 2017.

Le retour de Simon Dieuseul Desras est également un coup dur pour le dictateur Michel Martelly avec son premier ministre de facto Evans Paul K-plim qui n’avaient aucune opposition institutionnelle tant le sénateur usurpateur de l’OPL avait en peu de temps « PSPrisé » ce qui restait du sénat de la république. Le quorum du sénat est de 16 sénateurs, l’élection fo mamit de l’homme de l’OPL avec un sénat dysfonctionnel de 10 membres n’était qu’une farce car d’après le président du sénat le bureau d’avant 12 Janvier est toujours en fonction jusqu'à la rentrée de la nouvelle législature. Le coup d’état de l’homme de l’OPL n’a duré que l’espace d’un cillement.

La voix du sénateur Desras a raisonné comme un coup de tonnerre dans le ciel déjà trouble de la politique quand il est intervenu sur les ondes de Radio Scoop FM en peu de mots après avoir expliqué sa démarche légale, le sénateur a touché à des points importants de la conjoncture de crise en apportant son soutien aux héroïques étudiants de la faculté d’agronomie qui mènent une lutte contre la médiocrité et l’incurie du régime qui a placé des incompétents à la tête de l’un des ministères les plus importants du pays, le ministère de l’agriculture.

Le retour de Desras est un mauvais coup pour les partisans et supporteurs du régime d’un seul homme de Martelly, une dictature, et son premier ministre de facto Evans Paul Kplim. Les observateurs politiques attendent avec impatience les réactions de la classe politique et surtout celle du Dr en radotologie Sauveur Pierre Etienne de l’OPL.

Tout Haiti,