Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim08182019

Last update12:57:33 AM

Actualités

Ultimatum de 4 Jours à Jocelerme Privert pour la formation de la Commission de Vérification Electorale (CVE) avant le CEP a menacé Moise Jean Charles

caricature- privert le temps

Moise Jean Charles a déclaré et nous citons « Prezidan Privert gen youn bonbònn gaz ak alimèt nan men li ..lap jwe ak dife... »

Après avoir patiemment attendu pour jauger les premières démarches de Privert Président Provisoire de Facto = (PPPdF) issu du coup d’état parlementaire du 14 Février 2016, le leader de la plateforme Pitit Dessalines, Moise Jean Charles, plus cohérent et déterminé que jamais n’a pas mâché ses mots pour dénoncer les orientations politiques « de grenn gòch » du pouvoir en place et exiger la formation dans l’immédiat de la commission de vérification électorale (CVE) avant même la formation du conseil électoral provisoire (CEP) et faisant monter d’un cran la tension et ouvrant la voie pour la fragilisation du premier président de la transition post Martelly. (Deuxième frappe contre Privert après celle de Me Andre Michel voir ici)

Dans une interview à l’émission invité du jour de radio caraïbes l’homme qui a fait trembler Michel Martelly et qui a contribué à détruire le mythe de la toute-puissance du blanc en Haiti a été on ne peut plus clair, sa formation politique ne participera pas au gouvernement provisoire car sa vision pour le pays va au-delà d’un simple poste dans l’administration. Il faut transformer le pays, recouvrir sa souveraineté, défendre ses intérêts et empêcher le pillage de nos ressources minières a martelé l’homme de Milot. Au-delà de tout, La bataille est fondamentalement économiques a-t-il souligné

D’un autre côté, Moise Jean Charles a révélé que Daly Valet, son responsable de campagne, qui est allé rejoindre le cabinet du président de facto ne lui a même pas donné un coup de fil pour l’informer. De plus, il a précisé qu’il y avait eu un vote au sein de la plateforme, il en résulte que la position officielle de sa formation politique est claire elle ne participera pas à ce gouvernement. Malgré les tentatives de déstabilisation pour grappiller ses plus fervent cadres et militants.

Pour clarifier sa position, Moise Jean Charles a martelé que la mise en place de la commission de vérification électorale (CVE) c’est ce qui a permis au peuple de stopper la mascarade électorale du 24 Janvier et favoriser l’accession au pouvoir de Privert Président Provisoire de facto (PPPdF). Donc, il est logique que cette commission soit mise en place avant même la formation du CEP car le conseil électoral va agir à partir des résultats et trouvailles de la CVE. Pour le chef des Pitit Dessalines il y a anguilles sous roches dans la démarche dilatoire des hommes de l’ancien régime ou ce qu’on appelle la meute des Tet kale (PHTK,AAA et OPL) qui veux à tout prix faire passer le temps pour éviter la formation de la CVE. Il a précisé que certains groupes ont pour objectif de lancer le pays dans une longue transition de 2 à 3 ans dans le but unique de casser le momentum en faveur du leader de Pitit Dessalines ».

Pour prouver que ses paroles valent leur pesant d’or, Moise Jean Charles a annoncé le début de la mobilisation dans la région de Cite Soleil comme un ballon d’essai soulignant « ke nou pap manje manje bliye ». Parallèlement, Il faut surtout noter que l’organisation « Gran Bèlè » a donné une conférence de presse cette semaine exhortant le pouvoir à mettre en place la Commission de Vérification électorale CVE.

La gronde se fait de plus en plus retentissante, car si Andre Michel réclame au même titre que Moise la formation de la CVE, l’avocat pauvre réclame également de manière non équivoque la mise en place de la commission d’enquête administrative pour faire la lumière sur les vols, détournements et dilapidation de l’argent des contribuables par les régimes Martelly-Lamothe et Martelly-Kplim que les haïtiens auront payé dans un avenir pas trop éloigné.

L’on est en droit de se demander est-ce que  Privert et le parlement contesté « ap ka chape  » dans ce qui se dessine à l’horizon.Pour enfoncer d'avantage le clou Moise Jean Charles a déclaré et nous citons « Prezidan Privert gen youn bonbònn gaz ak alimèt nan men li ..lap jwe ak dife... »

Tout Haiti
Caricature credit: LeNouvelliste