Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Sam11172018

Last update02:00:03 AM

Analyses & Opinions

Haïti-Remaniement: COUVERTURE de l’OUVERTURE

cabinet-ministeriel-version-avril-2014-couverture-touthaiti

Sans le vouloir, Haïti suit la France. Mal. Très mal. La claque de la droite UMP/FN au PS, due aux municipales du dimanche dernier 30 mars,  a poussé finalement le président Hollande à renvoyer le PM Jean-Marc Ayrault au profit de Manuel Valls. « Il faut renouer le dialogue avec les français », a dit la porte-parole du gouvernement. Réduction des postes ministériels au moins à 16.

Ici, cela fait déjà 3 ans, il n'y pas eu d'élections, mais des transgressions, manifestations pour tomber sur des discussions « bénites » entre le pouvoir, alliés, et une certaine opposition consensuelle. Résultat des courses: 43 ministres et Secrétaires d'Etat sont nommés. Le président Martelly garde son PM Lamothe et pour comble son ministre de la Justice« Saaa  non, paka pala ». Tout va bien aussi pour Monsieur Twiter qui informe toujours ses copains de la Toile bien avant le peuple Haïtien qui n'a pas accès à l'internet (folie « chelbè » et de « grandeur »). Un narcissisme jamais vu en Haïti et en compétition directe avec l'égocentrisme de Tèt kalé. Exemple : Show télévise du Conseil de Gouvernement.

Pour mieux comprendre en chiffres:

Haiti: 23 Ministres, 19 Secrétaires d'Etat pour 10 millions d'habitants sur 27 720 km2; PIB par habitant environ 1 $ US.

France: 19 Ministres, 10 Secrétaires d'Etat pour 67 millions d'habitant, 641 185 km2; PIB par habitant 41 $ US. Comparaison n'est pas raison?

Il y a une différence entre remaniement ministériel et changement de gouvernement. Dans le premier cas, on garde le même bocal mais on enlève la confiture pour la remettre ensuite. Ce ne sont que des apparences du pouvoir. Le second consiste à remplacer tout simplement le bocal et garder un peu de la confiture. Ça permet aussi de contourner la « dictature parlementaire » et les exigences constitutionnelles. Qu'a-t-on fait de l'alinéa 4 de l'article 172.1 de la Constitution de 1987 amendée qui stipule: « Pour être nommé Ministre, il faut: alinéa 4- avoir reçu décharge de sa gestion si on a été comptable des deniers publics ». Peut-on certifier aujourd'hui tous les nouveaux ministres sont en conformité avec la Constitution ? La loi est dure mais c'est la loi, quelle que soit la réputation d'honnêteté du récipiendaire pour le ministère désigné.

Décidément, l'Accord d'El Rancho aura permis au pouvoir Tèt Kalé d'entamer son troisième remaniement ministériel en deux ans. Et si on tenterait de demander aux nouveaux arrivés est-ce que le changement annoncé par Martelly depuis trois ans va finalement atterrir, ils vous diront sans équivoque: oui. Par contre, demandez aux miséreux sortants si le changement« made in » Martelly deviendra finalement effectif, ils répondront sans doute: non; car ils n'y sont plus et n'ont pas eu le temps d'exécuter leurs feuilles de route. Force est de remarquer qu'il convient de parler de gouvernement d'ouverture entre copains.

Le dialogue cacophonique ou Accord d'El Rancho , qui rend chaud les masses « chochonet », traduit cependant une double mentalité dans la vie politique.

1)   La culture à peu près: l'intention vaut l'action selon Martelly. Il se targue d'avoir campé les institutions mais sur une chaise roulante à télécommande (CEP permanent puis CT-CEP dû au décès du premier, CSPJ, CSC-CA ?;) et (son programme de 6 E, etc.) à l'oral. Les 3 seuls E à l'écrit sont:Evinx Daniel, El Rancho, Ethéart. Tout ce qu'il fait est à peu près. Sauf le carnaval, « chapo ba » Tèt Kalé.

2)   La seconde est la culture du sauve qui peut: Je dois par tous les moyens tirer ma part de ce qui se fait, aussi mal qu'il soit.

Dans la foulée, le substitut du commissaire du gouvernement Me Gerald Norgaisse a jeté l'éponge. On ne saura peut-être jamais ce qui s'était réellement passé dans le dossier de la femme de Sonson Lafamilia, libérée étonnamment. Si Norgaisse n'est plus au parquet, Sanon rèd kon ke makak. Le ministre par qui les mêmes scandales arrivent toujours reste ferme à son poste. Après avoir reçu le « vote de confiance » de 4 sénateurs sur 20, personne ne s'y attendait à son maintien à la tête du ministère de la Justice quand Bazile (3 sur 20) et Casimir (5 sur 20) avec un meilleur score en ont payé le prix comme cela se doit, par respect pour le Sénat. Par contre, le président Martelly n'a pas eu la décence minimale de le congédier. Mais il faut comprendre l'inquiétude du « Chef Suprême » auto proclamé. Jean Renel Sanon, ce « poids lourd » pour répéter un confrère, sait trop de choses (Juge Serge Jean Joseph, Evinx Daniel, Sonson Lafamilia pour ne citer que ces trois cas. Il risque d'avoir la gorge profonde. Trop profonde s'il n'est pas bien géré et rémunéré, car il détient le secret de certains « ZE » (E) et de la rencontre avec le Juge.

En dernière heure on apprend le renvoi de Jean-Baptiste Clark Neptune de la direction générale de la DGI. On se souvient encore de ses excès de zèles et tactiques illicites pour forcer le Dr André Morno à vendre sa maison à Tèt Kalé. Peut-être un jour il révèlera de grands secrets. Nous lui souhaitons une gorge profonde pour obtenir un pardon sincère de la population.

Avant de conclure, il est indispensable de signaler comment le gouvernement du « changement » opère. Des ministres nommés dans la soirée sont installés le lendemain matin avec une vitesse supersonique sans l'aval du parlement. Alors que l'installation, de 10 Conseillers élus par le Sénat  à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) depuis plus de 6 mois selon les prérogatives constitutionnelles du grand Corps et malgré la promulgation tardive de leurs nominations dans le journal Le Moniteur depuis près d'un mois, est encore soumise aux caprices de l'illégal Président de la Cour de Cassation et valet de l'Exécutif. Ce qui paralyse depuis plus de 6 mois cette vitale institution indépendante de contrôle.

Avec tant de choses et de dérives à couvrir, le régime Tèt Kalé a cru bon de former un gouvernement de COUVERTURE en faisant une belle OUVERTURE mercredi soir.

Shalom.
Dieudonne Saincy. DS