Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Le CEP de Berlanger face au Goliath de l'Haitiânerie!

cep-leopold berlanger

Le CEP a été installé et investi dans ses fonctions le mercredi 31 Mars. Comme à l’accoutumée, les conseillers électoraux promettent de réaliser des élections démocratiques, inclusives et participatives. Dans la conjoncture politique actuelle, un tel vœu peut être pieux puisque les acteurs politiques ne se décident pas encore à faire bouger la machine étatique. Le nœud gordien de la crise reste la commission d’évaluation du processus électoral. L’ambassadeur américain Peter Mulrean vient de déclarer que cette commission n’a pas sa raison d’être. C’est une intrusion grave dans les affaires nationales, mais qui va dire à monsieur l’ambassadeur qu’il a tort ? Personne. Les étrangers décident de notre avenir, nos dirigeants s’en foutent pas mal de ce que pensent les acteurs nationaux. Le CEP fraichement installé est pris entre l’enclume et le marteau. Sans une commission d’évaluation pour déterminer qui sera au second tour, aucune élection pour le poste de président ne peut se réaliser.

Le président du nouveau conseil électoral provisoire, Mr. Léopold Berlanger est un homme très doué, bourré de capacités qui est avant tout un spécialiste des questions électorales. Mais, cela n’empêche qu’il court le risque d’échouer puisque l’indépendance du CEP est menacée et les acteurs politiques ne veulent pas jouer leur partition comme ils le devraient. Le pouvoir en place et la communauté internationale prennent une attitude « je m’enfoutiste » et ne se décide pas à résoudre les problèmes qui ont provoqué des manifestations de rue à la fin de l’année 2015. Le CEP ne doit pas suivre pas les acteurs politiques pour mettre la charrue avant les bœufs. Ce qui doit se faire aujourd’hui c’est de trouver un accord politique autour des élections du 9 Aout et du 25 octobre 2015. Le CEP doit éviter de jouer le jeu des politiques qui se présentent comme des irresponsables. J’ai suivi Léopold Berlanger dans la presse lors de l’imbroglio du CEP d’Opont, je souhaite qu’il saura prendre les mesures appropriées pour éviter l’échec qui se profile à l’horizon.

Encore une fois, le CEP sera torpillé si les acteurs politiques ne se résoudront pas à trouver une solution politique à la crise politique. Comme le dit Daly Valet : «A un certain point de la crise électorale la volonté du peuple et celle de l'international se retrouveront face à face dans une sorte de collision de forces contraires. » Le CEP ne doit pas faire les frais de l’insouciance des politiciens haïtiens ni de leur haitiânerie qui est une sorte d’autoflagellation. Nous devons fournir les moyens nécessaires à ce CEP pour réussir. Je souhaite que les nouveaux conseillers fassent preuve de sagesse et sauront éviter de jouer le jeu de coquins des hommes et femmes politiques haïtiens qui ne soucient guère de la mère patrie. Le CEP doit se mettre en tête qu’il est le seul acteur à vouloir supporter des élections. Les autres sont plutôt intéressés à faire perdurer la crise électorale qui rapporte gros à un secteur antinational.  

Le CEP de Berlanger ne pourra pas laver tout seul les linges sales laissés par le CEP d’Opont. Les conseillers électoraux doivent réfléchir comme des personnes neutres, mais également doivent penser à leur rôle de politiques puisque les politiciens ne veulent pas assumer leurs responsabilités. La tache du CEP n’est pas mince et toutes les conditions sont réunies pour assurer leur échec. A quand les responsables de ce pays s’attelleront à faire leur travail comme il faut. Au moment où nous parlons de renforcement de nos institutions dites démocratiques, on ne peut pas traiter l’institution électorale en paria. On doit créer les conditions nécessaires pour que le CEP puisse réussir. Toute réussite du CEP est celle de toute la nation haïtienne. Nous souhaitons du courage aux conseillers électoraux. Que Dieu leur soit en aide !

 Kerlens Tilus  04/01/2016
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.