Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Economie

La dilapidation des fonds PetroCaribe par le gouvernement Martelly (1 de 5)

Martelly lamothe petro caribe

Par Leslie Péan, 15 mars 2015  ---  Est-il possible pour un individu sans préparation académique, sans expérience en gestion, autoproclamé bandi legal, faisant dans tous les domaines l’apologie du « Kite Melem » (je m’en foutisme), puisse gérer une économie aussi complexe que celle d’Haïti à la lumière des principes du bon père de famille et dans le sens des intérêts collectifs ? La revue des grandes décisions d’investissement des quatre dernières années nous confirme que non. Haïti aura démontré ce que le monde entier avait pourtant compris depuis des années. L’adage dit : «  La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a. » 

Lire la suite...

CSC/CA – CORRUPTION: LE RNDDH exige la démission et la mise en examen de l'ex-Présidente Me Nonie H. MATHIEU

 Port-au-Prince. 18 mars 2015 --- Depuis plusieurs années, Haïti croule sous le poids de la corruption. Toutes les institutions étatiques sont indexées et les maigres ressources du pays considéré comme étant le plus pauvre de l’hémisphère, sont trop souvent gaspillées. Pourtant, les autorités étatiques n'ont jamais cessé d'affirmer leur volonté de combattre ce phénomène qui, aujourd'hui plus que jamais, prend de l'ampleur et touche toutes les institutions publiques, sans distinction aucune.

Lire la suite...

Manifestations de masse et révolution fiscale (2 de 3)

leslie pean sourire touthaiti-310par Leslie Péan, 1er mars 2015 ----  En Grèce, un quart de la population est au chômage, le salaire minimum a été réduit, et les pensions des retraités sont diminuées. C’est l’argent qui doit payer les salaires qu’on voudrait voir les Grecs utiliser pour payer les banques. Les forces du capital martèlent à tout prix que leurs intérêts sont supérieurs à ceux des travailleurs. Le mouvement Syriza lutte contre l’austérité imposée par les créanciers en demandant l’annulation de la dette ou son assouplissement. Sinon, l’alternative est de s’en prendre aux grandes fortunes de l’église orthodoxe, des armateurs et des riches Grecs à travers une révolution fiscale. On verra dans les prochains mois si le mouvement Syriza va prendre le taureau par les cornes ou s’il va se renier comme ses prédécesseurs au gouvernement. Mais surtout on verra si le mouvement social va se reproduire dans d’autres pays comme par exemple en Espagne avec le mouvement Podemos. Quand les acteurs politiques refusent de prendre leur responsabilité morale dans la conduite des affaires de la cité, alors le mouvement de masse doit apporter son propre éclairage.

Lire la suite...

Haiti: La république des cigales

cigale fourmi - 2Par Alin Louis Hall ---Cette fable de La Fontaine résume la situation du gouvernement Martelly qui n’a fait que voyager, organiser des carnavals et dépenser l’argent de Petro Caribe dans un gouvernement pléthorique. En effet, le nombre de ministres est passé de 18 à 24 et les budgets de la Primature et du Palais national sont le triple du montant qu’ils étaient sous le gouvernement Préval. Jamais le pays n’a connu une telle gabegie avec une kyrielle de consultants et lobbyistes étrangers chèrement payés et un tel gaspillage de projets improductifs.

Lire la suite...

Manifestations de masse et révolution fiscale (1 de 3)

martelly-1-50-taxe-illegale

par Leslie Péan, 1er mars 2015  ---  Le déficit de pensée et d’action qui s’affiche en Haïti a des racines profondes dans la psychologie de la colonialité qui affecte, d’une part, les élites haïtiennes et, d’autre part les masses victimes, malgré elles, du syndrome du nivellement par le bas. Ce déficit de pensée et d’action s’exprime souvent par le silence. Haïti n’est pas morte, mais ses citoyens sont emmurés vivants et vivent comme dans un état végétatif où la conscience est absente. Un état de zombification témoignant d’une profonde crise de civilisation. Au cours de la décennie 2004-2014, les recettes publiques ont augmenté de 54%, passant de 8.2% à 12.7% du produit intérieur brut (PIB) sans que les services donnés à la population s’améliorent[i]. Toutefois la pression fiscale demeure faible et ne dépasse pas la moitié de celle de la République Dominicaine.

Lire la suite...

Bay Ayiti yon chans: Manifestations de masse et révolution fiscale (3 de 3)

martelly bay haiti yon chans touthaiti

par Leslie Péan, 1er mars 2015 --- Le système politique criminel de gouvernance occulte et inculte[i] qui existe en Haïti a encore manifesté sa voracité en faisant couler le sang du peuple lors du carnaval de février 2015. L’organisation folklorique a accouché la mort et toutes sortes de magigridi. Le gouvernement des Tèt Kale a vite récupéré le tragique événement en badigeonnant les murs et en distribuant des T-shirts sur lesquels sont écrits les slogans Kite peyi’m mache, Bay Ayiti yon chans. Les bandits légaux exploitent la « mentalité populaire primitive » dont parlait le Dr Louis Mars dans son texte sur « le « délire mystique de type vaudouesque » pour donner toutes sortes d’explications occultes et fantaisistes à un crime. La gravité de la négligence qui a causé la mort de 17 jeunes devant le stand du cimetière de Port-au-Prince est manifeste. Dans tous les cas de figure, le gouvernement Martelly doit en porter la responsabilité. Qu’il s’agisse d’un rituel comme certains le prétendent ou qu’il soit le résultat de l’improvisation et de la gabegie de l’équipe au pouvoir.

Lire la suite...

Haïti/Corruption/Petro Caribe : Plainte formelle contre Félix BAUTISTA, René Garcia PREVAL, Jean Max BELLERIVE, Laurent Salvador LAMOTHE, Jude Hervé DAY, la UNIBANK

martelly preval lamothe herve day bellerive

Haïti/Corruption/Petro Caribe : Plainte formelle contre Félix BAUTISTA, René Garcia PREVAL, Jean Max BELLERIVE, Laurent Salvador LAMOTHE, Jude Hervé DAY, la UNIBANK et consorts pour corruption, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent

L'avocat Newton Louis ST JUSTE a renouvelé ce mardi 24 février 2015 sa plainte dénonciatoire faite depuis le 2 avril 2013 contre le Président Michel Joseph MARTELLY en raison des pots-de-vin estimés à plus 2.5 millions de dollars américains reçus de l'ancien Sénateur dominicain Félix Bautista.

Lire la suite...