Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim08182019

Last update12:57:33 AM

Analyses & Opinions

Michel Martelly pourrait connaître le même sort que Vilbrun Guillaume Sam, selon Dieuseul Simon Desras

caricature-martelly  a chaque fois jouvre la bouche

Simon Dieuseul Desras n'aurait aucun problème à ce que n'importe quel candidat remporte l'élection présidentielle du 25 octobre dans la mesure où il ne s'appelle pas Jovenel Moïse. Ayant abandonné la course pour ensuite endosser Jude Célestin, l'ex-parlementaire pense que le 25 octobre doit sonner la fin du régime Tèt Kale tout en lançant une mise en garde au président Michel Martelly.

«Je conseille à l'exécutif d'éviter qu'il y ait des larmes de feu et de sang. Ceci dans le but d'empêcher que le président connaisse le même sort que Vilbrun Guillaume Sam », prévient Dieuseul Simon Desras. Vilbrun Guillaume Sam a été assassiné en juillet 1915 par une foule en colère suite à l'exécution de plusieurs prisonniers.

L'ex-président du Sénat de la République accuse le président de la République de vouloir utiliser des moyens antidémocratiques pour faciliter l'arrivée de Jovenel Moïse au pouvoir. « Toutes les conditions sont réunies pour que le pouvoir utilise les trois M, c'est-a-dire mainmise, magouille et manipulation », dénonce Dieuseul Simon Desras ajoutant que cela débouchera à coup sûr sur un «déchoucage».

Le gouvernement aurait même envisagé une «opération malfini». Au cas où ils n'arrivent pas à prendre le pouvoir dès le premier tour, ils souhaitent organiser un second tour entre Jovenel Moïse et Maryse Narcisse et lui voler l'élection après. Comme ça, explique Dieuseul Simon Desras, il n'y aura personne pour dénoncer.

Il accuse le gouvernement de faire imprimer des bulletins quelque part à Péguy-Ville, non loin de la résidence privée du chef de l'État.

L'ex-sénateur de la République n'est pas prêt à accepter que le pays soit dirigé par Jovenel Moïse. « J'aurais préféré un million de fois que n'importe quel autre candidat remporte les élections», a déclaré l'ex-candidat à la présidence. Pour lui, Jovenel Moïse ne sera qu'un faux-semblant. «Un jouet entre les mains de Michel Martelly qui sera en réalité le président.» Déjà aujourd'hui, Dieuseul Simon Desras affirme que le candidat du PHTK n'est que le gardien de la plantation de bananiers dans le cadre du projet Agritrans. Les véritables propriétaires seraient Michel Martelly, Kiko St-Rémy et Wilson Laleau qu'il présente comme cousin de la femme de Jovenel Moïse.

Cette semaine, Dieuseul Simon Desras avait confirmé le retrait de sa candidature à la course électorale et a décidé d'endosser celle de Jude Célestin. Il dit avoir endossé la candidature de Jude Célestin puisqu'il était venu personnellement le voir. «On se retrouve en termes de vision, il est un bâtisseur», avance-t-il comme argument. Il laisse entendre qu'il a été convaincu par le chronogramme d'exécution du programme du candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l'émancipation d'Haïti.

Danio Darius
Source: Le Nouvelliste