Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mar09192017

Last update07:31:59 PM

Culture & Société

La semaine Dessalines : Le mauvais chemin pris par Haïti dans l’histoire (3 de 7) par Leslie Péan

dessalines-heros-a-cheval

par Leslie Péan, 13 octobre 2015  ---   Entretemps, la nouvelle que les Français ont rétabli l’esclavage à la Guadeloupe se répand à Saint-Domingue. C’est alors que Dessalines se rend compte qu’il a été roulé et fait son volte-face. Leclerc en est informé et écrit à Bonaparte le 26 septembre 1802 : « Dessalines qui, jusqu’alors n’avait pas pensé à s’insurger y a pensé aujourd’hui, mais j’ai son secret ; il ne m’échappera pas. Voilà comment j’ai découvert sa pensée. N’étant pas assez fort pour chasser Dessalines, Morpas [Maurepas], Christophe et autres, je les maintiens l’un par l’autre. Tous trois sont propres à être chefs de parti. Aucun ne se déclarera tant qu’il aura à craindre les deux autres. En conséquence, Dessalines a commencé à me faire des rapports contre Christophe et contre Morpas, m’insinuant que leur présence était nuisible à la colonie. Il a sous ses ordres un reste de bataillon de la 4e coloniale qui a toujours été le corps qui lui était dévoué. Il vient de me demander la faculté de la porter à 1 000 hommes. Il y a un mois, dans des expéditions que je lui ai ordonnées, il détruisait les armes. Aujourd’hui, il n’en détruit plus et il ne maltraite plus les noirs, comme il le faisait alors. C’est un coquin, je le connais, je ne puis le faire arrêter aujourd’hui, j’épouvanterais tous les noirs qui sont avec moi. Christophe m’inspire un peu plus de confiance. J’envoie en France son fils ainé qu’il veut faire instruire. Morpas est un coquin, mais je ne peux encore le faire enlever. Au reste, je pourrai faire enlever Morpas le premier, mais Christophe et Dessalines le seront le même jour [i]. »

Lire la suite...

La semaine Dessalines : Le mauvais chemin pris par Haïti dans l’histoire (2 de 7) par Leslie Péan

dessalines ulrick jean pierre

par Leslie Péan, 12 octobre 2015 ---  Les idées anti-esclavagistes ont existé même parmi les Blancs à Saint-Domingue. Par exemple, on sait que les Jésuites sont expulsés de la colonie en 1763 car les colons estimaient qu’ils minaient les fondements de l’esclavage. Selon l’historien Charles Frostin, « On va même jusqu'à incriminer certains jésuites de favoriser le marronnage et de protéger des esclaves coupables d'empoisonnement. Mais surtout ces moines orgueilleux sont accusés de vouloir ruiner l'autorité domestique des maîtres sur les esclaves pour substituer leur domination personnelle en cherchant à organiser les Nègres en un corps de fidèles distincts avec ses propres chantres, bedeaux et marguilliers élus, et avec ses propres catéchistes, hommes de confiance chargés de relayer l'action missionnaire. En effet, s'attaquer à l'autorité domestique, entendue l'autorité sans partage du maître sur l'esclave, principe sacré aux yeux des propriétaires qui voient en lui le plus sûr garant de l'ordre esclavagiste, c'est bien là le grief majeur maintes fois formulé contre la mission jésuite depuis son installation dans le Nord de la Colonie en 1704[i]. »

Lire la suite...

La semaine Dessalines : Le mauvais chemin pris par Haïti dans l’histoire (1 de 7) par Leslie Péan

semaine dessalines

par Leslie Péan, 11 octobre 2015  ---  À l’approche de l’arrêt du carrousel sur le numéro choisi par la mafia électoraliste, cet article en sept parties propose une lecture des origines haïtiennes, de la réalité transnationale, de l’assassinat de Dessalines, et du fait que « Haïti a pris un mauvais chemin dans l’histoire  ». L’objectif central est d’appeler à un recyclage de nos cadres de pensée. D’autant plus qu’aujourd’hui avec les multiples émissions de radio sur l’internet et les interventions dans les média sociaux, on peut aller plus loin que l’a fait le juriste haïtien Justin Dévot dans son ouvrage Considérations sur l'état mental de la société haïtienne[i] paru en 1901. En clair, sauf quelques exceptions, l’état mental accablant qui s’affiche sur les ondes et les réseaux sociaux appelle à une révolution culturelle pour renaitre. Non seulement, la sottise est solidement ancrée mais, de plus, elle est devenue prétentieuse. Se sa nèt !

Lire la suite...

Les Abattoirs en Haiti : Sweet Mickey avait raison, ou fè saw vle nan ti peyi sa a. Tout voum se do

 

abatoire-haiti-valme

Allez dans n’importe quel marchée publique en Haïti pour acheter de la viande et pour sûr, il faudra gesticuler ses mains sur la viande pour chasser les mouches qui sont en train de pondre leurs œufs dessus.Etant déjà grave cette situation, même si vous allez au super market à air conditionné, rien ne vous garantit de la qualité de la viande car les abattoirs en Haïti ressemblent aux boucheries de l’enfer, vous n’avez qu’à imaginer ou regarder les photos et vous aurez une idée.

Lire la suite...

Caricature : Point de vue de Martelly sur démission de Rotchild (Ministre communication)

caricature-demission  rotchild position martelly touthaiti

Rotchild a finalement donné sa démission ? S’il avait un minimum de Prestige, il n’aurait jamais collaboré avec moi.

Lire la suite...