Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Diaspora

New York- Manifestation et Message Clair de la Diaspora Haïtienne aux autorités Dominicaines – « No More Civil Génocide »

 10-17-2013-ny-manifestation-anti-loi-discriminatoire-dominicaine

MANHATTAN, New York (touthaiti.com) Dans le standard des manifestations politiques aux États-Unis et spécialement au Cœur de la capitale financière du monde entre la 7eme Ave et la 42eme rue à Manhattan, la diaspora Haïtienne a réussi un coup d’éclat en réunissant des dizaines de manifestants haïtiens et quelques dominicains pour lancer un message claire au monde entier et aux autorités dominicaines qu’elle n’acceptera pas la répétition du massacre de 1937 ni n’acceptera le génocide civile des dominicains de descendance haïtienne.

10-17-2013-ny-manifestation-anti-loi-discriminatoire-dominicaine4Cette manifestation a eu lieu le jour du 207eme anniversaire de la mort du père de la patrie hattienne Jean Jacques Dessalines et est intervenue  à la suite de la décision de la cour constitutionnelle Dominicaine d’enlever la nationalité dominicaine à plus d’un demi million de « dominicains d’origine étrangère » dont la majorité d’ascendance haïtienne. Cette mesure s’étend à ceux nés dans le pays après 1929. Cette décision rappelle celle prise par les nazis contre les juifs en Allemagne et viole le principe généralement admis de la non-rétroactivité de la loi qui est d’ailleurs consacrée par l’article 10 de la constitution dominicaine de 2010.

L’un des intervenant lors de la manifestation Raymond Joseph, un ancien ambassadeur d’Haïti a Washington, lui-même né en république dominicaine a déclaré avec émotion qu’il aurait été un apatride comme les autres s’il n’avait pas choisi de prendre la nationalité haïtienne à 18 ans. Il a poursuivi pour souligner que l’un des plus grands politiciens de la république Dominicaine José Francisco Peña Gómez s’il n’était par mort, serait également frappé par la même mesure discriminatoire et raciste alors qu’il a été Maire de Santo Domingo et 3 fois candidat à la présidence.

10-17-2013-ny-manifestation-anti-loi-discriminatoire-dominicaine49De son coté, la jeune Juge Haitiano- Américaine Christine Théodore de Spring Valley a déclaré qu’il faut à tout prix stopper cette dérive car elle se sent d’autant plus concerner en tant qu’américaine d’origine haïtienne car elle imagine les conséquences d’une pareille décision si elle a été prise aux États-Unis par un groupe d’extrémistes racistes. Ces pauvres gens frappés par cette mesure n’auraient plus accès au système de sante, à l’éducation et au travail. Elle a conclu en disant que ceci est inacceptable.

L’une des plus importantes déclarations lors de cette manifestation a été faite par Champagne Mackandal le Jeune Maire Haitiano-Américain de South Toms River New Jersey qui a fait remarquer que l’Amérique a une obligation ou bien d’aider à résoudre ce problème ou de donner le TPS ou " Temporary protected statut "à ces 300 ou 500,000 dominicains maintenant rendus apatrides par la république Dominicaine qui sont des persécutés dans leur propre pays.Rappelons que le TPS est un statut temporaire permettant aux ressortissants de pays en conflit ou en situation d’être persécutés de rentrer et rester aux Etats Unis en attendant la résolution de ces conflits ou problèmes. 

10-17-2013-ny-manifestation-anti-loi-discriminatoire-dominicaine51Nous devons souligner que les représentants du gouvernement Martelly-Lamothe à New York, entre autre, le Consul General Charles A. Forbin et l’ambassadeur d’Haïti a l’ONU Denis Registre ont brillé de mille feux par leur absence.

Ce qu’il faut retenir d’après King Kino vedette et activiste de (HDCHR), L’organisation « Diaspora Haïtienne pour les Droits Humains et Civiques » ou Haitian Diaspora for Civic and Human Rights qui a organisé le rassemblement c’est que cette manifestation n’est que le début d’un vaste mouvement de mobilisation contre cette décision raciste et xénophobique de la république Dominicaine. De son coté, Edens Desbas l’un des membres de Friends of Haiti 2010 qui est venu rejoindre et renforcer la (HDCHR), a souligné que cette coalition va utiliser toutes les ressources de la diaspora et surtout les élus haitiano-américain pour forcer le congrès américain a agir et obliger les Dominicains a revenir sur cette décision inacceptable.

Tout Haiti
Photo: Valerio Saint-Louis

A Lire Aussi: